La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

lundi 17 octobre 2016

Ni le feu ni la foudre de Julien Suaudeau - Chronique n°255

Titre : Ni le feu ni la foudre
Auteur : Julien Suaudeau
Editions : Robert Laffont
Genre : Littérature générale
Lu en : français
Résumé : Du petit matin jusqu'au soir du 13 novembre 2015, cinq personnages hésitent à aller au concert. Ni le feu ni la foudre est leur évangile. Selon Stella, 13 ans, fan de Bowie, personnage et oracle, qui sait que quelque chose va arriver ; selon Raphaël, son père, qui a décidé de changer de vie pour retrouver sa fille qu'il n'a pas vu grandir ; selon Pauline, échographe morphinomane, fâchée avec les siens, qui rend visite à sa mère qui a perdu la tête ; selon Ariane, qui lors de sa deuxième échographie se trouve submergée par ses souvenirs d'enfance et croise son ancien fiancé Raphaël ; selon Igor, vieil ours à qui son médecin apprend qu'il lui reste cinq semaines. 

Cinq personnages et Paris, bien sûr, par un beau jour de novembre qui ressemble au printemps. Et quelque chose de terrible va se produire. 


----------------------------------------------------------

Un grand merci aux éditions Robert Laffont et à Babelio pour cet envoi !

----------------------------------------------------------

La violence, l'intolérance et le terrorisme font malheureusement partie de notre paysage quotidien, et il est logique que ces problématiques se retrouvent désormais dans la littérature. Nous avons ainsi pu découvrir l'excellent A la Place du Cœur d'Arnaud Cathrine dans la collection R de Robert Laffont... et voici un nouveau titre, de littérature générale cette fois-ci, qui s'appuie sur les récents attentats, bien que d'une façon différente, avec une atmosphère poétique et émouvante.

Julien Suaudeau décrit la journée de cinq individus, aussi différents qu'il est possible de l'imaginer : une jeune adolescente dévorée de solitude et d'incertitudes, son père qui ne l'a pas vue grandir et s'éloigne inexorablement d'elle, un grand dur qui vient d'apprendre qu'il n'a plus que cinq semaines à vivre, une échographe accro à la morphine et une jeune femme enceinte de son premier enfant. Leurs parcours vont bien sûr s'entrelacer, se rapprocher ensemble de la terrible issue de ce 13 Novembre, de ce concert vers lesquels leurs pas semblent irrésistiblement les mener. Les heures défilent, leurs questions se font écho, leurs peurs s'étendent dans une urgence terriblement angoissante, comme s'ils pressentaient le drame qui allait survenir.


Certaines situations sont parfois déstabilisantes, peut-être même obscures, mais les sentiments demeurent intacts, l'émotion prend toujours le lecteur à la gorge. On est tour à tour réjoui, gêné, touché, empli de compassion. On s'attache à certains destins plus qu'à d'autres, mais sans jamais totalement oublier la sourde menace qui plane sur chacun d'entre eux. La tension est à proprement parler insoutenable, au point qu'il en est difficile de lire ce roman d'une traite, qu'on a parfois besoin de le refermer pour respirer, être soulagé un instant de cette chape de plomb qui pèse sur les cinq héros. 

Il s'agit là d'une lecture loin d'être évidente, sombre, et oui, quasi-déprimante. Pas de feu, pas de foudre, pas de violence physique décrite dans le texte, mais pas de lumière non plus, et il faut avouer que l'on referme ce récit dans un état de mornitude assez avancé. 
Oui, mornitude, parfaitement.
Vous n'en serez pas non plus au stade où vous éprouverez un besoin maladif de Valium, mais sachez que se lancer dans Ni le Feu ni la Foudre n'est pas une partie de plaisir. C'est une belle lecture, nécessaire sans doute, à la plume indéniablement brillante et qui vaut le coup d'être découverte... mais loin d'être porteuse d'espoir, du moins l'ai-je perçu ainsi.

Note attribuée : 7,5/10




9 commentaires:

  1. Ce livre est sans doute à lire parce qu'il aborde un sujet qui nous touche tous mais on dirait qu'il faut vraiment prêt à le lire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ce n'est pas du tout une lecture légère !

      Supprimer
  2. Quand j'ai lu le résumé je me suis dis "il me le faut", mais à lire ta chronique ce roman a l'air vraiment difficile...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est très enrichissant à lire, clairement, mais je ne pense pas qu'il soit lisible n'importe quand par n'importe qui...

      Supprimer
  3. J'aimerais beaucoup lire ce livre mais il me faudrait prévoir des livres doudous derrière.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, c'est clairement ça, des bonnes vieilles romances, du bon jeunesse !

      Supprimer
  4. J'ai À la place du coeur dans ma PAL car je trouve le sujet intéressant. Par contre, je ne sais pas trop expliquer pourquoi, mais celui-ci ne me tente pas autant ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si A la place du coeur te touche, je pense que tu pourrais vraiment apprécier celui-ci cela dit.

      Supprimer
  5. Je ne sais pas si j'aurais eu le cran de lire ce livre :/

    RépondreSupprimer