La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

mercredi 26 octobre 2016

Mon Livre au Cinéma - Miss Peregrine et les Enfants Particuliers

Titre : Miss Peregrine et les enfants particuliers
Réalisateur : Tim Burton
Scénario : Jane Campion
Adaptation d'un roman de : Ramson Riggs
Synopsis : À la mort de son grand-père, Jacob découvre les indices et l’existence d’un monde mystérieux qui le mène dans un lieu magique : la Maison de Miss Peregrine pour Enfants Particuliers. Mais le mystère et le danger s’amplifient quand il apprend à connaître les résidents, leurs étranges pouvoirs…  et leurs puissants ennemis. Finalement, Jacob découvre que seule sa propre "particularité" peut sauver ses nouveaux amis.

--------------------------------------------------------------------------

J'ai eu l'occasion de découvrir le roman Miss Peregrine's Home for Peculiar Children cet été, que j'avais bien apprécié, même s'il est vrai que j'en attendais plus à cause des avis dithyrambiques que j'avais pu découvrir. Je demeurais impatiente de découvrir l'adaptation, réalisée par le célébrissime Tim Burton... et à propos de laquelle j'ai beaucoup de choses à dire également ! 

A mes yeux, Miss Peregrine est réussi dans son adaptation, pas dans le sens où il est fidèle à la ligne près au texte du roman - ce qui est d'ailleurs à mes yeux loin d'être un point positif dans les adaptations cinématographiques d'oeuvres littéraires, j'aime justement qu'elles créent leur propre univers, quitte à s'éloigner de l'intrigue originale - mais dans celui où il constitue un film réussi à lui seul, dont on peut profiter sans avoir lu le roman, et qui parvient à instaurer une atmosphère de qualité, propre.

Ce long-métrage est extrêmement dense, constitué de plans très courts et rapprochés, aux personnages nombreux et variés, et impose surtout au spectateur un récit ambitieux, principalement à cause du thème omniprésent du voyage dans le temps - j'ai nommé le thème le plus prise-de-tête de l'univers. L'immersion reste réelle, le tout prenant, et on passe indéniablement un bon moment... même si le film est loin d'être parfait.

En effet, Miss Peregrine souffre d'un certain nombre d'incohérences, de raccourcis scénaristiques et de faux-raccords patents. 
Les cinq dernières minutes surtout donnent l'impression que l'équipe de tournage s'est dit : "mince, les gens, on est déjà à deux heures de film.. Bon, on bâcle un petit épilogue vite fait mal fait ?". En l'espace de quelques plans, le spectateur se fait envoyer douze voyages temporels, six paradoxes et trois réflexions philosophiques en plein visage, et avant d'avoir eu le temps d'envisager à commencer d'essayer d'intégrer ce qui vient de lui être proposé, il est déjà face au générique.
NON.
Je dis, non.

De plus, on rencontre une multitude de petits détails gênants, qui ne concordent pas. Ils ne sont pas dramatiques pris individuellement, mais mis bout à bout, ils constituent un obstacle au véritable divertissement du spectateur. Par exemple, le plan suivant une scène où Jake est seul au monde en Angleterre sans un sou en poche le révèle pédalant comme ça, par la magie du cinéma, dans sa rue en Floride. NON. Je dis, non. 
Un autre plan montre un bateau qui surgit de nulle part et jette son ancre dans un port anglais en pleine Seconde Guerre mondiale, pendant des heures, sans se faire inquiéter par personne. NON.
Des outils qui surgissent de nulle part, des règles enfreintes alors qu'elles étaient expliquées dans la scène antérieure... NON, encore une fois. 

Oui, s'interroger sur ce genre de détails n'est peut-être pas essentiel, mais j'estime que  le contrat tacite qui lie le réalisateur au spectateur engage le premier à proposer une histoire cohérente, et surtout à ne jamais laisser son public dans le flou ou d'exiger qu'il devine de lui-même certains éléments importants.

Par ailleurs, j'avoue ne pas être entièrement séduite par le jeu d'acteurs, notamment et malheureusement par celui des deux figures principales du film, Jake, interprété par Asa Butterfield, et Miss Peregrine, incarnée par Eva Green. L'un comme l'autre ne séduisent pas totalement : lui a un jeu assez plat et une palette d'expression faciales, que dire, assez réduite, et elle donne vie à son rôle d'une façon vraiment particulière - humour, quand tu nous tiens... - assez surjouée et peu naturelle. 

Il me tient enfin à cœur de souligner le caractère assez dérangeant, graphique, de certaines scènes, d'un point de vue visuel comme moral. Les scènes violentes, et quasi-gores, sont légion, l'atmosphère est d'une lourdeur intenable, surtout dans la deuxième moitié du film, et même l'intrigue se caractérise par une tension assez difficile, et touche à des thèmes sensibles. J'avoue qu'il m'arrivé, à moi qui sourcille rarement devant les pires scènes de massacre, d'être franchement déstabilisée par certains plans... Et surtout choquée en pensant aux très, très jeunes spectateurs de la salle, âgés pour certains de moins de six ans. 

En bref, un film intense, très dense, avec énormément de plans très courts, une action ébouriffante et une photographie magnifique. Du bon vieux Tim Burton qui réinvestit beaucoup d'ingrédients savoureux de ses anciens films, comme le stop-motion, et qui promet deux belles heures de divertissement et d'immersion, malgré certains points noirs. Un ressenti mitigé : on passe certes un bon moment, mais il est loin d'être assuré que l'on s'aventurera à un second visionnage.

Note attribuée : 4,5/10

12 commentaires:

  1. Bon... Tu me fais douter sur mon envie de voir ce film ^^ Mais je suis trop curieuse, alors je le ferai sans doute quand même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, vraiment, on passe un bon moment, donc n'y renonce pas forcément... Mais disons qu'on a vu mieux.

      Supprimer
  2. Je viens tout juste de le voir et dans l'ensemble j'ai passé un bon moment même si j'ai trouvé le temps un peu long pendant la première moitié du film !
    Je te rejoints tout à fait sur les scènes finales que je trouve moi aussi bâclées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord, le film est lent à démarrer et dense vers la fin... Et oui, on peut même dire bâclé.

      Supprimer
  3. Je n'ai toujours pas eu le temps de le voir !! Ni de le lire d'ailleurs alors c'est pas si grave ! En tout cas j'ai l'intention de le lire / voir vite !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, j'espère que tu en trouveras le temps s'il te fait envie !

      Supprimer
  4. J'ai bien aimé le livre alors il faudrait que je regarde le film ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui effectivement, d'autant que le film respecte l'esprit du livre !

      Supprimer
  5. J'ai déjà entendu pas mal d'avis comme le tien, surtout pour les incohérences. Bon je n'ai pas lu le livre et j'ai quand même l'intention de voir le film, mais avec moins d'empressement du coup ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha ça oui, des incohérences, en veux-tu en voilà, même au niveau des saisons et de la météo, c'est dire ! Vas y quand même si tu veux te distraire, ça reste prenant !

      Supprimer
  6. J'adore cette trilogie :D
    Je pensais le regarder mais vu les avis très très mitigés, voir négatifs, j'ai de moins en moins envie ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne faut pas abandonner le projet d'aller le voir, il n'est pas mauvais, simplement imparfait :p

      Supprimer