La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image">

samedi 28 mai 2016

Bérénice 34-44 d'Isabelle Stibbe — Chronique n°204

"Elle devait jouer, c'était vital, c'était la seule valeur qui importait, elle devait continuer à honorer la Maison qui l'avait accueillie dans son sein."

"Que leur vie eût été infime ou grandiose, peu importe, elle aurait été et on n'avait pas le droit de la leur prendre."

Titre : Bérénice 34-44
Auteure : Isabelle Stibbe
Genre : Historique
Éditions : Le Livre de Poche
Lu en : français
Nombre de pages : 353
Résumé : 1934. Malgré l’hostilité de ses parents, Bérénice, 15 ans, est admise au Conservatoire, dans la classe de Louis Jouvet. Sa vie est désormais rythmée par l'apprentissage des grands rôles du répertoire et par ses rencontres avec des acteurs de renom... Trois ans plus tard, elle entre à la Comédie-Française et prend le nom de Bérénice de Lignières. Rien ne peut entacher son bonheur, ni la montée du fascisme en Europe, ni les rivalités professionnelles ou amoureuses. Mais au tout début de l’Occupation, avant même la promulgation des lois raciales, la maison de Molière exclut les Juifs de sa troupe. Dénoncée par une lettre anonyme, Bérénice – son père est d'origine juive – est rattrapée par son passé. Sous les ors et velours de la Comédie-Française va se jouer un drame inédit, celui d'une actrice célèbre, prise au piège d'une impitoyable réalité. Un premier roman maîtrisé et captivant, lauréat de nombreux prix.

-----------------------------------------------------

Il y a ces romans, qui ont l'air excellents, mais qui s'avèrent décevants.
Il y a au contraire ceux qui n'ont pas l'air exceptionnels, mais qui se le révèlent.
Et puis...
Il y a ceux qui, non contents de paraître géniaux, ont le bon goût de l'être. 

Vous l'aurez compris, Bérénice 34-44 appartient à cette dernière catégorie. À peine découvert, à un salon du livre auquel j'ai d'ailleurs eu la chance de rencontrer l'auteure, à peine l'avais-je entamé. Je pense sincèrement avoir eu le temps de terminer le premier chapitre avant même de quitter les lieux du salon, en bonne névrosée livresque. Et en l'espace d'une journée, j'en avais déjà fini avec ce roman en un mot passionnant ! 

Le résumé vous intrigue, vous fait saliver ? C'est normal, cela signifie que vous êtes humain. Vous craignez peut-être de placer trop d'attentes en cette histoire prometteuse. Détrompez vous, mes braves. 
Dès les premières pages, l'histoire de Bérénice, une jeune fille passionnée de théâtre dès son plus jeune âge qui ne rêve que d'en faire son métier, capte l'intérêt du lecteur, et il est absolument impossible de reposer ce roman tant que l'on ne connaît pas le fin mot de l'histoire. La dizaine d'années que nous passons en compagnie de Bérénice suffit à nous attacher fortement à cette héroïne, et comble largement la moindre de nos attentes. J'ai été séduite par la plume de l'auteure, qui parvient à transcrire avec une grande justesse les sentiments de son héroïne, ainsi que de ses personnages secondaires, et à recréer l'atmosphère si particulière de cette époque, entre tension et espoir.

Bérénice 34-44 permet de découvrir des aspects plutôt méconnus de la Seconde Guerre mondiale, en décrivant la vie des comédiens, et même des artistes en général, au cours de ce conflit. La reconstitution historique est d'une richesse remarquable : les noms, les décors et les situations éveillent nos sens et nous transportent, le déroulement de l'intrigue est d'une fluidité exemplaire... Le contexte de la guerre n'étouffe pas l'histoire de Bérénice en elle-même, laissant place à de magnifiques réflexions sur le théâtre, et à de beaux portraits de personnages.

En bref, vous l'aurez compris, j'adhère, j'adore, j'adule. Un roman délicieux, qui nous fait vivre le destin inoubliable d'une héroïne hors-normes, et qui saura sans aucun doute vous enchanter si vous éprouvez le moindre intérêt pour cette période historique, ou pour l'univers du théâtre. 

Note attribuée : 9,5/10

6 commentaires:

  1. Je note, je note :p j'aime lire des romans sur cette période...

    RépondreSupprimer
  2. Personnellement, je ne suis pas plus intéressée que cela par le théâtre mais, par contre, le contexte historique me tente vraiment beaucoup dans ce roman ! Je le note :)

    RépondreSupprimer
  3. A la base, je ne suis pas fan des livres abordant la Seconde Guerre Mondiale mais ce tu me donnes tout de même envie de découvrir ce livre.

    RépondreSupprimer