La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

m_moire_de_fille la_travers_e_du_paradis educated blonde ouragan_de_cristal shorba eugenia_iloveimg_resized sauveur_iloveimg_resized

samedi 26 août 2017

The Unseen World de Liz Moore - Chronique n°347

“If a machine can convincingly imitate humanity—can persuade a human being of its kinship—then what makes it inhuman? What, after all, is human thought but a series of electrical impulses?” 

Titre : The Unseen World
Auteure : Liz Moore
Genre : Contemporain
Editions : WW Norton
Lu en : anglais
Nombre de pages : 464
Résumé : 
Ada Sibelius is raised by David, her brilliant, eccentric, socially inept single father, who directs a computer science lab in 1980s-era Boston. Home-schooled, Ada accompanies David to work every day; by twelve, she is a painfully shy prodigy. The lab begins to gain acclaim at the same time that David’s mysterious history comes into question. When his mind begins to falter, leaving Ada virtually an orphan, she is taken in by one of David’s colleagues. Soon she embarks on a mission to uncover her father’s secrets: a process that carries her from childhood to adulthood.

Ada Sibelius est élevée par David, son brillant, excentrique et socialement inadapté père célibataire, qui dirige un laboratoire informatique dans le Boston des années 80. Eduquée chez elle, Ada accompagne David au travail tous les jours: à douze ans, elle est un prodige à la timidité maladive. Le labo se construit progressivement une petite réputation, alors que le passé mystérieux de David commence à poser question. Quand la mémoire de ce dernier commence à chanceler, faisant d'Ada une quasi-orpheline avant l'heure, cette dernière est prise en charge par une des collègues de David. Très vite, elle se lance dans une mission dans le but de révéler les secrets de son père : une obsession qui la mène de l'enfance à l'âge adulte. 

------------------------------------------------------------------

Some books let you speechless.
Some books won't even let you analyze how and why you liked them.
Some books just make you feel.

That is what The Unseen World does to one. 

Brace yourself.

Meet Ada, twelve, and her father, whom she has never called nothing but David, who live between their house and David's lab, where he studies computer science, language and Artificial Intelligence. Ada, as a home-schooled-child, spends her early years developing her outstanding cleverness, challenged by her father's multiple tasks and other riddles.
But her unusual life finds an end with David's precocious illness. As her father's memory fades away, Ada realizes the only way she might reconnect with her disappearing father would be discovering the truth about David's past, which he has always kept secret. 

But this novel is way more than a "coming-of-age" or "family secret" story.
With a deeply mature and sensitive writing, it raises deep questions about humanity, human relationships, what makes us human. The reader may find himself as lost in his life as Ada, until a beautifully-depicted ending. Everything in this book seems at its place: Ada's social-awkwardness, for instance, a metaphor for our own errances in this world. But see, I don't even want to over-analyse this book. It is a whole adventure, an indescriptible atmosphere, that you have to discover by yourself, and again, to feel for yourself. I know that might sound a bit blurry, but believe me, this book is a haunting one. And the only thing you risk by giving it a chance is emotional drowning. So don't hesitate anymore to discover such a thought-provoking and heart-wrenching story, with such endearing characters!

----------------------------------------------------- 

Il y a des livres dont on n'a pas envie d'analyser les raisons pour lesquelles on les a aimés.
On sait qu'on a été touché. On sait qu'on est hanté par une histoire, des personnages, des lieux, des fragments de phrases. Et c'est déjà énorme.

The Unseen World puise sa force dans la relation entre Ada, une petite fille "prodige" qui manipule les mathématiques appliquées et la physique à douze ans, et David, son père célibataire qui l'élève et l'éduque depuis toujours entre leur maison et le laboratoire où il mène ses recherches sur le langage et l'intelligence artificielle. Enigmes, défis, échanges intellectuels captivants : la vie avec David est une succession de découvertes merveilleuses qui ne font que stimuler des esprits déjà brillants.
Cette vie hors du commun se voit cependant menacée lorsque la mémoire exceptionnelle de David, celle qui faisait sa fierté, celle qui servait de repère à sa fille, se voit grignotée par une maladie incurable.

Pour une Ada terrifiée par le monde extérieur à son petit cocon d'ébullition scientifique, c'est comme un abandon précoce, un lâcher dans la cage des bêtes sauvages. Il ne lui reste plus qu'une chose à laquelle s'accrocher pour maintenir un lien avec son père qui s'étiole : la piste de son passé. Quels secrets s'est-il efforcé de taire ? Quels indices a-t-il pu laisser derrière lui ? Qu'apprendra-t-elle sur elle-même dans son enquête aussi désespérée que passionnée ? 

Et ce sont ainsi plus de 450 pages qui défilent sans que l'on ne s'en rende compte, alors qu'une intrigue déjà captivante se voit renforcée par la multitude d'interrogations existentielles - mais jamais pesantes - qui se frappent une Ada sans repères. L'écriture, intimiste, douce, tout en délicatesse, ne fait que renforcer une immersion réussie, accordant encore un peu plus de crédibilité à un récit loin d'être insignifiant.
Cette enquête, ce parcours, ces peurs hantent le lecteur. Ces personnages resurgiront dans l'esprit du lecteur avec bien plus de force qu'il ne pourrait le soupçonner, car cette intrigue ne se réduit pas à la révélation d'un secret de famille. 

N'hésitez pas plus longtemps, si vous voulez tenter l'aventure d'une lecture aussi perturbante qu'intelligente et poétique, à suivre les pas d'Ada, à vous immerger dans cette histoire, plongée au coeur des sciences, de l'humanité, de cette frontière poreuse entre la réalité décevante d'Ada et ce mystérieux "unseen world", monde invisible, hors de portée. Le niveau de langue plutôt accessible ne constituera pas un obstacle pour qui dispose d'un anglais intermédiaire ou courant, et pourrait même constituer une première lecture en VO. Ne me reste désormais qu'à espérer que cette belle histoire, à la fois intimiste, émouvante et aux frontières du philosophique, touche le plus grand nombre d'entre vous !

                             ★

2 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout et je note avec plaisir, merci pour la découverte :D

    RépondreSupprimer
  2. Je ne lis pas en VO donc c'est problématique mais tu donnes envie d'en savoir plus :)

    RépondreSupprimer