La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image"> Hebergeur d'image

vendredi 22 juillet 2016

Salt to the Sea de Ruta Sepetys — Chronique n°224

“What had human beings become? Did war make us evil or just activate an evil already lurking within us?” 

(Qu'étaient devenus les êtres humains ? La guerre nous avait-elle rendus mauvais, ou n'avait-elle fait que réveiller une malfaisance qui sommeillait déjà en nous ?)

Titre : Salt to the Sea
Auteure : Ruta Sepetys
Genre : Historique
Éditions :  Philomel
Lu en : anglais
Nombre de pages : 391
Résumé : Winter, 1945. Four teenagers. Four secrets.


Each one born of a different homeland; each one hunted, and haunted, by tragedy, lies…and war.

As thousands of desperate refugees flock to the coast in the midst of a Soviet advance, four paths converge, vying for passage aboard the Wilhelm Gustloff, a ship that promises safety and freedom.

Yet not all promises can be kept.


--------------------------------------------------

Existe également en français

Titre : Le Sel de nos Larmes
Éditions : Gallimard (collection Scripto)
Résumé : Hiver 1945. Quatre adolescents. Quatre destinées.

Chacun né dans un pays différent. Chacun traqué et hanté par sa propre guerre.
Parmi les milliers de réfugiés fuyant à pied vers la côte devant l'avancée des troupes soviétiques, quatre adolescents sont réunis par le destin pour affronter le froid, la faim, la peur, les bombes... Tous partagent un même but : embarquer sur le Wilhem Gustloff, un énorme navire promesse de liberté...


---------------------------------------------------

Emballée par Big Easy de Ruta Sepetys, un roman au cadre tout à fait différent de celui-ci puisque se déroulant à la Nouvelle-Orléans dans les années 50, j'ai cependant eu l'envie de poursuivre ma découverte de l'œuvre de cette auteure, avec son tout dernier roman, Salt to the Sea, traduit en français sous le titre Le Sel de nos Larmes

L'intrigue décrit ici un drame épouvantable, six fois plus meurtrier que le  naufrage du Titanic et pourtant soigneusement effacé de la mémoire collective. Je pense ne pas me tromper en affirmant qu'aucun d'entre vous n'a jamais entendu parler du naufrage du Wilhelm Gustloff, un navire qui promettait liberté et protection à ses passagers, et qui a en réalité précipité leur perte non pas que je doute de vos capacités intellectuelles, dont je suis certaine qu'elles sont hors-normes. Ne vous vexez pas. Je vous aime.
Il n'en sera plus ainsi après votre lecture de cet ouvrage...

On se lance donc dans ce roman à l'aveuglette, dans l'ignorance des faits historiques, et on fait connaissance avec un carré inoubliable de personnages principaux qui porte le récit et lui confère une grande richesse.
Une Polonaise désormais apatride, en exil, traumatisée, qui cache un terrible secret.
Une Lituanienne aux rêves de médecine brisés, qui mène un groupe de réfugiés vers ce qu'elle espère être une issue de secours, le point de départ d'une vie meilleure.
Un jeune homme prussien, traître envers l'Allemagne, dont le contenu des bagages est plus précieux que quiconque n'oserait l'imaginer.
Un soldat allemand, qui pense nazi, vit nazi, combat nazi, se rêve héros nazi, et dont on a lavé le cerveau au point qu'il est étonnant qu'il parvienne encore à penser par lui-même.

Ces quatre adolescents, violentés par une Seconde Guerre mondiale qui tire vers son dénouement, s'expriment à tour de rôle dans des chapitres extrêmement courts. Il est impossible de s'arracher à leur narration passionnée, désespérée, d'une intensité remarquable. On peut avoir peur de ne pas parvenir à s'attacher à ces figures avec des chapitres d'une ou deux pages seulement, et pourtant le charme opère. Chacune des histoires des personnages est dévoilée au compte-gouttes, de façon subtile, et le lecteur a si envie d'être en possession de toutes les pièces du puzzle qu'il ne peut faire autrement que de lire encore un chapitre, et un autre...

Il  faut en revanche admettre que la majeure partie du roman ne témoigne pas d'une action follement trépidante, et que seule la dernière cinquantaine de pages... bouge réellement. 
Personnellement, je n'ai pas été gênée par cette configuration, tant j'ai été séduite par la plume délicate de l'auteure et sa façon de brosser par à-coups de nombreux portraits de personnages tous différents, cependant, il est possible que certains lecteurs s'attendant à un déferlement d'action soient déconcertés, voire déçus. À vous de voir donc s'il vous faut absolument des batailles sanglantes et des coups de théâtre toutes les trois pages pour maintenir votre intérêt constant, ou si vous n'avez aucun mal à accrocher à des histoires plus tranquilles d'un point de vue physique, mais intenses émotionnellement.

Les cinquante premières pages que j'évoquais plus haut sont cependant d'une intensité bouleversante, et menées à un rythme effréné insoutenable – enfin, je vous rassure, on y survit. On ressort de Salt to the Sea hébété, frappé, et en tant que pauvre petit lecteur fragile, on a tout de même besoin d'un peu de temps pour se remettre. 
Enfin, c'était mon ressenti.
Peut-être serez-vous plus forts que moi.
Ruta Sepetys sait comment toucher son lecteur, sans cependant tomber dans un pathos peu naturel. Rien n'est forcé, il ne s'agit que de l'épouvantable réalité.

Il s'agit donc d'un roman indéniablement prenant, recherché mais accessible, qui se dévore en un temps record et témoigne d'un grand travail de l'auteure, tant sur un plan historique qu'émotionnel. Salt to the Sea apporte un éclairage bouleversant et inattendu sur un épisode injustement méconnu de la fin de la Seconde Guerre mondiale, et confirme le talent de Ruta Sepetys pour le roman historique. Une très belle découverte – et pourquoi pas à lire en anglais, le niveau de langue étant plutôt accessible !

Et puis... Il est si picturalement beau.

Note attribuée : 8,5/10

16 commentaires:

  1. Pour l'instant je n'entends que du bien de ce nouveau roman, j'avais beaucoup aimé Big easy donc je tenterai bien celui là aussi ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand je repense à Big Easy, mon cœur se gonfle d'amour :D

      Supprimer
  2. Je l'ai vu à la librairie la dernière fois que j'y suis allée :) mais je ne l'ai pas pris, mon porte-monnaie avait des sous pour un livre et il y en avait un qui me fallait absolument xD cela dit, si j'ai l'occasion, j'essayerais de me le procurer, il me tente beaucoup et j'avais adoré un autre livre de cette auteur : Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, je connais bien le drame de la ruine liée à un abus littéraire :p Je te le conseille vivement, c'est un investissement vérifié !

      Supprimer
  3. Ce roman me fait très envie depuis sa sortie et après ce que je viens de lire je pense me le procurer rapidement :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu es convaincue, j'ai atteint mon objectif !

      Supprimer
  4. Je confirme - et ne me vexe pas ^^ -, je ne connaissais pas ce naufrage avant la sortie de ce livre. Livre que j'ai très envie de lire (et Big Easy aussi d'ailleurs).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'admire ton humilité :p Non, je crois qu'effectivement personne n'en a jamais entendu parler ! Big Easy est à se rouler par teeeerre...

      Supprimer
  5. Big easy me fait de l'oeil depuis longtemps mais je n'avais pas reconnu le nom de l'auteure !
    Je pense que ce nouveau roman à tout pour me plaire et participera à accroître ma culture car, non, je n'ai jamais entendu parler de ce naufrage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu pourras lire ces deux titres désormais :D Personne n'en avait connaissance, j'en ai bien peur... N'hésite pas à te lancer en tout cas, dans Big Easy comme dans Le Sel de nos Larmes !

      Supprimer
  6. C'est un roman qui me tente beaucoup ! J'ai aussi très envie de découvrir l'auteur :) J'espère pouvoir bientôt découvrir tout ça :)

    RépondreSupprimer
  7. Je veux tellement le lire !! :D
    Je pense que je pourrais vraiment adorer ^^

    RépondreSupprimer
  8. Nous ne nous connaissons pas, mais puisque tu as aimé ce roman, je suis certaine que l'on pourrait être de grandes amies :)! Je suis absolument d'accord avec toi ! Ce roman est si... J'ai mis du temps à m'en remettre !

    Je te conseille "Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre" du même auteure ! Il est tout aussi époustouflant ! (On retrouve un proche d'un des personnages du Sel de nos larmes en plus ! ) <3 Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je ne demande que cela :p
      Haaa, il est absolument... époustouflant ! Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre est dans ma PAL, je le lirai sans faute ! Bisous ;)

      Supprimer