La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image">

lundi 28 décembre 2015

Le Dernier Royaume de Morgan Rhodes — Chronique n°156


"La magie trouvera les cœurs purs, même lorsque tout semble perdu. Et l'amour est la plus grande magie de tout."

Titre : Le Dernier Royaume
Auteur : Morgan Rhodes
Genre : Fantasy
Éditions : Michel Lafon
Résumé : Après des siècles de paix, une rumeur de guerre enfle entre les trois royaumes d'Auranos, de Paelsia et de Limeros. Au centre de ce conflit naissant, un funeste souvenir : une sombre magie oubliée, sur le point de s'éveiller de nouveau. Pour la maîtriser, tous les coups sont permis et seuls les plus forts ou les plus rusés, s'en sortiront.

Malgré ce climat inquiétant, Cléo, la princesse gâtée d'Auranos, a une mission plus urgente : trouver le remède pour sauver sa soeur qui se meurt lentement. Défiant les ordres de son père, elle s'enfuit en secret dans le royaume voisin de Paelsia à la recherche d'un ancien charme, que certains croient être seulement une légende... Le destin mettra sur son chemin Magnus, le terrible prince de Limeros, Jonas, un Paelsien animé d'une puissante soif de vengeance, ainsi que Lucia, une élue aux pouvoirs enchanteurs. Entre trahisons, tractations et batailles, les quatre jeunes gens verront leurs vies inéluctablement liées. Car si la magie qui refait surface est leur unique leur d'espoir, elle peut aussi devenir l'arme de leur destruction. Des trois royaumes, un seul survivra à cet affrontement inéluctable.


J’avais déjà lu ce roman il y a assez longtemps, et j’en gardais un excellent souvenir. Possédant les deux tomes suivants, j’ai récemment voulu poursuivre ma découverte de la saga, mais ma mémoire défaillante ne me le permettait pas vraiment. Et puis, le relire fournissait un bon prétexte pour vous en parler. Je me suis donc replongée avec délices dans ce roman, qui me plaît toujours autant !

Le Dernier Royaume regroupe un grand nombre des éléments que j’aime retrouver dans un roman de fantasy... Un univers intéressant, à la mythologie bien trouvée et développée. Des personnages complexes et ambigus. Une histoire bien ficelée, qui démarre doucement mais sûrement, et dont le rythme s’intensifie de plus en plus jusqu’à un final brutal et prometteur qui annonce de belles choses pour la suite.

Les personnages, très nombreux, m'ont pour la plupart beaucoup séduite – et ils sont répertoriés au début du roman, ce qui est un don du Ciel pour nos petits cerveaux de poissons rouges.
Chacun apporte sa contribution à l’intrigue, et participe à la rendre plus riche encore. Leurs personnalités sont diverses et variées, toujours parlantes, et jamais manichéennes. Rien n’est tout blanc ou tout noir, tout le monde trempe dans des affaires pas très catholiques sans pour autant être pourri jusqu’au trognon...
Enfin, c'est surtout valable pour les personnages principaux. Certaines figures, plus secondaires, sont légèrement plus stéréotypées... mais je n'ai pas été plus agacée que cela.

L'histoire ne déborde pas d'originalité, mais je la trouve vraiment captivante. L'écriture de l'auteur, quoiqu'un peu simple parfois, reste très fluide et entraînante, les coups de théâtre sont nombreux, les décors variés... C'est un roman qui nous emporte sans difficulté...

J’ai cependant quelques réserves mineures – rien de trop dérangeant, rassurez-vous. Je pense par exemple à une certaine romance, pas vraiment nécessaire, qui m’a donné l’impression de surgir de nulle part, et de passer de l’état de « c’est vrai que ce spécimen masculin est plutôt appétissant » à « mon Dieu je brûle de toute mon âme pour lui, ma vie n’a de sens que lorsque je suis à ses côtés, c’est mon âme sœur ». Enfin, la magie du coup de foudre…

En bref, un roman de fantasy très agréable, pas transcendant non plus, mais très agréable. Le Dernier Royaume est captivant de la première à la dernière page, et comporte de multiples rebondissements. L’auteur pose des bases solides, tout en surprenant régulièrement son lecteur, et le tout fonctionne très bien. Le fait que ce livre soit très facile à lire n’empêche en rien une certaine noirceur, tant au niveau des personnages que de l’histoire. Ce roman reste assez jeunesse, mais il n'est pas non plus enfantin. On sent bien que les tomes suivants – au nombre de 5 si je ne m’abuse – seront encore plus ténébreux, et plongeront les personnages dans des conflits absolument passionnants !

Note attribuée : 8/10  

4 commentaires:

  1. Cette histoire à l'air pas mal mais l'univers à me semble un peu complexe...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'auteure explique très bien son univers en début de roman, et personnellement, je n'ai jamais eu de sentiment de confusion... Mais bon, si tu ne le sens pas, n'y va pas ! ^^

      Supprimer
  2. ça va faire un moment que ce livre traîne dans ma biblio, il serait peut-être temps que je fourre le nez dedans ! :d En tout cas, la chronique que j'ai sous le nez m'en donne l'envie !

    Passe une bonne soirée ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu veux passer un bon moment de lecture, n'hésite pas une seconde !

      Supprimer