La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image"> Hebergeur d'image Hebergeur d'image

mercredi 16 décembre 2015

La Passe-Miroir tome 2 – Les Disparus du Clairdelune de Christelle Dabos — Chronique n°152

"Le passé n'était pas toujours beau à regarder, mais les erreurs des personnes qui l'avaient précédée sur Terre étaient aussi devenues les siennes. Si Ophélie avait retenu une chose dans la vie, c'était que les erreurs étaient indispensables pour se construire."

Titre : La Passe-Miroir tome 2 — Les Disparus du Clairdelune 
Auteure : Christelle Dabos
Genre : Fantasy
Éditions : Gallimard Jeunesse
Nombre de pages : 527
Résumé : Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité.

----------------------------------------------------

Chronique exempte de spoilers ! Bisous, Tante Capucine.

----------------------------------------------------

J'avais eu un coup de cœur intergalactique pour le premier tome de cette merveilleuse saga, et j'attendais depuis un an maintenant de pouvoir lire la suite. Je n'ai donc pas attendu très longtemps avant de me jeter sur le deuxième tome, je l'ai dévoré dans la foulée... et je n'ai qu'une seule chose à dire : *hurlements hystériques*

J'avoue qu'en ouvrant Les Disparus du Clairdelune, je ne me souvenais pour ainsi dire de rien – si ce n'est le fait que l'héroïne s'appelait Ophélie, qu'elle possédait des pouvoirs magiques géniaux, et qu'elle devait absolument finir en couple avec un certain Thorn – si toutefois un tel scénario ne se produisait pas, je prévoyais d'intenter un procès à l'auteure.
Alors quelle ne fut pas ma joie lorsque j'ai découvert le résumé que l'auteure avait ajouté... 

Il ne m'a fallu que quelques pages pour rentrer dans l'histoire, avec autant – voire plus — de passion que pour le premier tome. Tout m'est revenu en mémoire très rapidement, et j'ai éprouvé un grand plaisir à retrouver les personnages qui m'avaient tant plu il y a un an – Thooooooorn !

L'écriture de l'auteure est tout aussi remarquable qu'auparavant, elle me semble même encore plus entraînante et efficace. Les pages se tournent à une vitesse assez inouïe, et je ne me suis pas ennuyée un seul instant, ce qui est assez prodigieux au vu de la taille de ce pavé. Je suis encore impressionnée par l'inventivité de Christelle Dabos, je n'avais vraiment jamais rien lu de pareil... 

Un second tome largement à la hauteur de son prédécesseur, plus intense, plus sombre, plus profond. On comprend de nouveaux enjeux, on découvre de nouvelles personnalités, on s'attache encore plus aux anciennes, on se passionne pour le sort d'Ophélie, on rit, on frissonne... Vous avez trouvé votre cadeau de Noël idéal !
Ces romans sont tout simplement mon idéal livresque, alliant une intrigue efficace à des personnages complexes, tout sauf manichéens, et à un univers purement génial. La seule chose que je pourrais reprocher à ce roman est son poids, si difficile à supporter pour mes petits bras malingres. Mais à part cela...

Note attribuée : 10/10 : comment pourrait-il en être autrement ? Un coup de cœur encore plus affirmé que pour le premier tome ! 

L'attente du tome 3 commence. Elle sera longue, pénible, source de souffrances morales et physiques. Mais peu importe.

Pour terminer, voici un fait amusant à propos de ce roman : j'ai découvert que ma prof de latin, une vénérable personne qui enseigne les Lettres, le Latin et le Grec ancien, était également une inconditionnelle de ce roman. Que vous faut-il de plus pour le commencer ?

18 commentaires:

  1. cewt une saga géniale ! perso j'ai adoré ! je n'ai pas encore lu le tome 2, je vais l'avoir pour noel mais j'ai hate de la lire !!
    bonne lecture à toi ;)

    RépondreSupprimer
  2. C'est exactement ce que je pense :o ta chronique me donne envie de le relire il est trop bien T.T
    Idéal livresque : mais tellement !!! <3
    Mdr, si même ta prof' de latin aime, alors...
    Je veux le tome 3, je le veux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai déjà envie de tout relire :p On est sur la même longueur d'ondes ! C'était hyper drôle, elle nous en a parlé pendant une demi-heure avec passion... Je le veeeeeux !

      Supprimer
  3. Je compte lire le premier tome rapidement ! Il est dans ma PAL d'hiver :p

    RépondreSupprimer
  4. Haha j'ai réagi pareil pour le résumé (merciiii Christelle Dabos de penser à nos pauvres mémoires de poisson). Bref, pas un coup de coeur pour moi mais une excellente lecture !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, nous avions bien besoin de cela :) Je ne me remets toujours pas de ce roman !

      Supprimer
  5. C'est la saga que j'ai le plus envie de découvrir en ce moment :D

    RépondreSupprimer
  6. CC ^^ Je viens de créer mon blog littéraire viens y faire un tour ^^

    RépondreSupprimer
  7. J'avais eu un coup de cœur pour le premier, il faut absolument que je me procure celui-ci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le confirme, il est encore meilleur !

      Supprimer
  8. Ta chronique est très intéressante ! J'ai beaucoup aimé le deuxième tome, et je l'ai même préféré et j'aime beaucoup Archibald :) Moi aussi j'ai fais ma chronique : http://journalacoeurouvert.blogspot.fr/2016/04/la-passe-miroir-t2-les-disparus-du_87.html

    Bisous, Mélanie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, tant mieux si nous avons le même avis. J'y cours de ce pas !

      Supprimer