La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

m_moire_de_fille la_travers_e_du_paradis educated blonde ouragan_de_cristal shorba eugenia_iloveimg_resized sauveur_iloveimg_resized

mardi 8 mai 2018

Littératurpitudes #7 De l'importance de la relecture

La relecture n'est pas à la mode. On est plutôt obsédé par le nombre de livres qu'on a lus, la liste de titres à lire qui s'allonge toujours plus, par  l'immédiateté des parutions, par la nouveauté, l'enrichissement d'une culture générale qui ne sera jamais aussi étendue qu'on le souhaite. 

Et pourtant. 

La relecture, c'est la vie. 
(Oui bon, on va peut-être développer quelque peu)

La relecture peut être intellectuelle, comme un approfondissement, une réflexion encore plus poussée, mais aussi purement divertissante. La relecture est aussi multiple et riche que la lecture, elle l'est même d'autant plus qu'elle se nourrit et se distingue à chaque fois de la lecture précédente, elle offre un contraste, un approfondissement, ou simplement un rappel.

Relire un livre n'est pas une perte de temps, comme le pensent certains à l'heure où des milliers de nouveaux titres envahissent nos librairies chaque année. Au contraire. 

Elle peut être ratée. On passe à côté, on regrette le sentiment d'inédit que l'on avait la toute première fois que l'on découvrait tel personnage, tel univers ou tel dénouement. Tout paraît plus fade, on souhaiterait pouvoir oublier l'ouvrage pour le redécouvrir à nouveau. 

Mais le plus souvent, elle est passionnante. Relire un livre, c'est lui déclarer son amour, là où on ne faisait que lui accorder un premier rendez-vous la première fois. Relire un livre, c'est bel et bien le choisir, le désigner comme un objet de valeur à une époque où le temps est si rare et si précieux, lui signifier qu'il a à nous offrir un contenu sur lequel il faut se retourner. 

Ne faut-il que lire des livres dont on sait qu'on les relira ? Sûrement pas. Lire un livre comme ça, pour voir, pour l'oublier immédiatement après, c'est aussi un plaisir, un plaisir différent, une expérience qui nous est permise par la prolifération des parutions. Lire uniquement de cette façon serait déprimant, et c'est pourquoi il est essentiel de pouvoir retrouver des valeurs sûres, mais ne s'en remettre qu'à ce qu'on connaît, ne se confronter qu'à des médiums familiers, c'est aussi déprimant. L'équilibre repose une fois encore dans la pluralité des démarches, tantôt curiosité, tantôt passion, tantôt désinvolture, tantôt surprise. N'y a-t-il pas plus délicieux que de s'apercevoir que tel ouvrage, qu'on pensait oubliable, s'avère incroyablement marquant ? 

Je crois que si. Je crois qu'il y a autant de plaisir à vouloir lire le plus quantitativement possible qu'à vouloir lire le plus qualitativement possible. Je pense qu'on peut allier les deux, au fur et à mesure que l'on apprend à se connaître, mais qu'on peut aussi mettre de côté l'un des deux piliers. Lire est une liberté, et la relecture en est la preuve ultime. 

6 commentaires:

  1. Je suis tellement d'accord avec toi. j'ai relu un livre que j'avais vraiment aimé. Je l'ai redécouvert tout en l'aimant encore plus. C'est mon livre doudou. Après, il y a ces livres qu'on n'était pas encore prêt à lire qu'on retente et dont on apprécie plus la lecture.

    Bref, merci pour ton article.

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup ton article !

    Je ne relis pas tous mes livres... Mais certains ont été lus et relus, comme "Candide" de Voltaire, mon livre totem, que j'ai bien dû lire une bonne dizaine de fois !

    RépondreSupprimer
  3. Personnellement, j'adore relire mes livres et replonger dans les univers que j'ai adoré. Je compte bien relire tous mes livres / sagas préférés un jour :)

    RépondreSupprimer
  4. Je relis peu, mais souhaite le faire bien plus. Beaucoup de livre de ma bibliothèque me font de l’œil pour que je retrouve leur univers et leurs personnages :) Pour le moment, je prends surtout plaisir à relire encore et encore mon livre préféré (Le combat d'hiver), mais d'autres le mérite bien aussi.

    RépondreSupprimer
  5. Ton article donne matière à réfléchir. C'est vrai que relire ne m'est pas du tout naturel, et si je n'avais pas l'influence de la blogo, je ne l'envisagerais même pas. Je me suis fait une liste de livres que j'aimerais beaucoup relire, pour mieux les comprendre et pour mieux les retenir parce que les détails qui m'on traversé l'esprit pendant ma lecture partent toujours super vite. Je vais essayer de l'appliquer progressivement :)

    RépondreSupprimer
  6. Tout à fait d'accord avec toi: j'adore relire ! On fait souvent de bonnes redécouvertes de cette manière (que ce soit parce-qu'un livre ne nous avait pas plu plus que ça mais s'avère génial ou parce-qu'il reste génial) et ça permet de faire durer un peu plus longtemps le souvenir dans notre esprit je trouve. Surtout que, comme tu le dis, il y a des livres que l'on ne voit plus de la même manière et que l'on redécouvre... Je pense qu'il ne faudrait pas être aussi frileux à l'idée de relire un roman que l'on a déjà découvert :)

    RépondreSupprimer