La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

brexit_romance le_malheur_du_bas leurs_enfants khalil midi shining comment_je_suis_devenu

mercredi 18 avril 2018

Le Dernier Royaume acte V : L'Ouragan de Cristal de Morgan Rhodes - Chronique n°409

Titre : Le Dernier Royaume acte V - L'Ouragan de Cristal 
Auteure : Morgan Rhodes
Genre : Fantasy
Editions : Michel Lafon
Lu en : français
Nombre de pages : 421

Ce résumé déborde de périlleux spoilers, donc ne le lis pas si tu n'as pas lu les 4 tomes précédents, jeune Padawan, mais sache que ma chronique est complètement dépourvue de ces terribles divulgachâges !

Résumé : MAGNUS et CLEO devront tester la force de leur amour face au retour du terrible roi du Sang, en quête de rédemption.
LUCIA, enceinte de l'enfant d'une Sentinelle, est prête à tout pour accomplir la prophétie qui assurera la survie de son enfant, avant que la magie en elle s'éteigne définitivement.
AMARA a pris le trône de Mytica de force mais se retrouve dans l'incapacité de déchaîner la magie de l'Eau du cristal qu'elle a volé. Sans ce pouvoir, la gloire et la vengeance restent hors de portée.
JONAS, de retour à Mytica, souhaite renverser Amara, mais le destin le pousse sur le chemin de la belle princesse Lucia qui entraîne le rebelle dans une périlleuse aventure.

----------------------------------------------------------------

Un grand merci aux éditions Michel Lafon et en particulier à Camille pour cet envoi !

----------------------------------------------------------------

J'avais besoin d'une histoire prenante, bien ficelée, pas forcément la plus originale dans sa forme ou dans son fond, mais une véritable plongée dans un univers. Et s'il y a bien une auteure qui parvient à ce résultat, et ce depuis quatre romans, c'est Morgan Rhodes.

Son histoire n'a a priori rien de folichon, son écriture non plus, et pourtant, par une certaine constance, le charme opère. Encore une fois, il y a bien plus original, la plume est parfois un peu plate, et on peut trouver des titres qui prennent plus de risques, mais il faut reconnaître au Dernier Royaume une efficacité redoutable, un rythme parfait et surtout un travail des personnages aux petits oignons. Cette saga tient ses promesses, s'améliore même au fil des tomes en assombrissant son ton à chaque fois, et n'a jamais échoué à offrir divertissement, frissons et enthousiasme à ses lecteurs. Et c'est ce dont j'avais besoin.

Morgan Rhodes a le sens du récit, des transitions, de l'attente, et sait multiplier les points de vue en veillant à ce qu'aucune confusion ne puisse être possible pour le lecteur. Les péripéties se multiplient de façon bien dosée et toujours saisissante, les révélations et autres coups de théâtre qui font le sel de la saga ne manquent jamais de survenir lorsque l'on les attend le moins, et le résultat est pour le moins détonnant. 

Les personnages sont indéniablement la force de cette hexalogie - un sixième tome viendra en effet conclure la série - : leurs personnalités sont hautes en couleur, plutôt bien nuancées, et évoluent surtout de façon crédible et juste depuis le premier volume. La romance avait parfois eu tendance à prendre un peu trop le pas dans les tomes 3 et 4, mais ici l'action reprend bel et bien sa place, laissant la part belle aux complots politiques, et étendant toujours l'ambition du récit. 

Je parlais plus haut de constance, et c'est bien cela qui frappe le plus avec cette série dont l'avant-dernier tome est à l'image des autres : la cohérence des personages, la façon extrêmement plaisante dont les différentes intrigues se rejoignent, le sentiment de surprise mais aussi d'approbation que l'on éprouve face à la tournure des événements, tout fait preuve de cette application, non pas scolaire, mais sincère. 

Tempête de Cristal était donc une lecture profondément satisfaisante dans le sens où elle apporte toute l'immersion, les rebondissements et les intrigues politiques qu'on attend d'elle. Pas de réinvention du genre ou de prise ultime de risque, mais c'est de la high fantasy comme on l'aime, et mine de rien, on a aussi besoin de récits pleins d'aventures magiques, d'alliances machiavéliques et de trahisons assassines, surtout lorsqu'ils sont bien exécutés comme ici.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire