La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

isidore h-ros le-paradoxe dix-sept girl why brexit_romance

mercredi 6 septembre 2017

The Gentleman's Guide to Vice and Virtue de Mackenzi Lee - Chronique n°369

“We're not courting trouble," I say. "Flirting with it, at most.”

Titre : The Gentleman's Guide to Vice and Virtue
Auteure : Mackenzi Lee
Genre : Historique | YA
Editions : Katherine Tegen Books
Lu en : anglais
Nombre de pages : 513
Résumé : Henry “Monty” Montague was born and bred to be a gentleman, but he was never one to be tamed. The finest boarding schools in England and the constant disapproval of his father haven’t been able to curb any of his roguish passions—not for gambling halls, late nights spent with a bottle of spirits, or waking up in the arms of women or men.



But as Monty embarks on his Grand Tour of Europe, his quest for a life filled with pleasure and vice is in danger of coming to an end. Not only does his father expect him to take over the family’s estate upon his return, but Monty is also nursing an impossible crush on his best friend and traveling companion, Percy.

Still it isn’t in Monty’s nature to give up. Even with his younger sister, Felicity, in tow, he vows to make this yearlong escapade one last hedonistic hurrah and flirt with Percy from Paris to Rome. But when one of Monty’s reckless decisions turns their trip abroad into a harrowing manhunt that spans across Europe, it calls into question everything he knows, including his relationship with the boy he adores. 

------------------------------------------------------------------------

Henry "Monty" Montague a vu le jour et a été élevé tel le gentilhomme qu'il doit devenir, mais il n'a jamais été de ceux qui se laissent domestiquer. Les efforts conjugués ds pensionnats les plus prestigieux d'Angleterre et la désapprobation constante de son père n'ont pas suffi à assagir la moindre de ses passions rebelles - ni les jeux d'argents, ni les soirées bien arrosées, ni ses réveils dans les bras aussi bien de femmes que d'hommes.
Mais le départ de Monty pour son Grand Tour en Europe pourrait bien marquer le terme de sa vie de plaisirs et de vices. Son père attend tout déjà de lui qu'il prenne le domaine familial sous sa responsabilité à son retour, mais en plus de cela, Monty est désespérément tombé sous le charme de son meilleur ami et compagnon de voyage, Percy.
Mais abandonner n'est pas dans la nature de Monty. Même avec sa sœur Felicity dans ses basques, il se jure de faire de cette escapade d'un an sa dernière épopée hédoniste et de flirter avec Percy de Paris à Rome. Mais lorsque l'une des nombreuses décisions inconscientes de Monty fait de leur voyage à l'étranger une véritable chasse à l'homme qui s'étend dans toute l'Europe, tout ce qu'il croit savoir est remis en question, et même sa relation avec le garçon qu'il adore. 


-----------------------------------------------------------------------

This book is hilarious.

I was told it would be so, and I feared it wouldn't be so, but all the reviews were right. This book is abso-bloody-lutely funny, as Percy would say.

If you are looking for a fresh, original, deeply entertaining while clever and well-crafted book, I have just found the perfect release for you! The Gentleman's Guide to Vice and Virtue intertwines a historical novel, a road-trip, LGBT content, an astonishing amount of exquisite humor as well as some sparkles of insolence. 

The novel begins in England, as Henry braces himself for his last year of relative freedom before a whole life of contraint under his father's surveillance, separated from his best friend and deep love-interest Percy, who is going to study law in the Netherlands. Until this terrible perspective, he has more or less twelve months in Europe's most famous cities. Although he will be accompanied by a severe chaperone, he is convinced he will find some way to make this year unforgettable.
He is right.
He will never be able to forget what is going to occur. 

The novel progresses at a exhilarating pace, from one of Henry's numerous blunders to another, with an incredibly endearing trio of main characters and a highly enjoyable writing, in perfect accordance to Henry's cynical personality. 
One might fear that a character like Henry, whose immaturity reaches unseen peaks, would become utterly unbearable or at least annoying with time, but thanks to the book's dynamics and its perpetual creativity, one never feels any sort of weariness. It is actually the opposite: as the novel goes on, you cannot but become more involved in Henry's adventures, more familiar with his humor, or more eager to discover his latest faux pas. It is absolutely thrilling being confronted with Henry's sarcasm or the aristocracy's buffoonery.

However, this novel is not only a book filled with humor, but also a real adventure story, with pirates, ambushes and hidden treasures, a tale that involves some truly interesting topics, although taboo back in the XVIIIth century, such as Henry's bisexuality, girl's education, or racism, to mention just a few. Of course, this is not a History memoir, but it offers some perspectives in a very clever way. 

As a conclusion, if you are craving for a sweet but not naive, entertaining but not stupid, and packed with action and deeply surprising story, don't hesitate anymore and dive into this book, whose lightness and lack of reverence will without a doubt charm you!

------------------------------------------------------------

On m'avait dit que ce livre était hilarant.
J'ai eu peur d'être le seul individu sur Terre à ne pas le trouver hilarant. 

Et bon sang, il est bel et bien hilarant. 

The Gentleman's Guide to Vice and Virtue est le récit du Grand Tour de Henry Montague, aristocrate britannique qui se prépare, comme tout gentilhomme bien né de l'époque, à passer un an à naviguer entre les plus grandes villes de l'Europe occidentale. La tradition veut qu'un tel voyage constitue un moment d'ouverture pour le futur noble, et surtout l'occasion parfaite de nouer des relations fructueuses avec les grands de ce monde. 

Mais il n'en sera pas ainsi pour Henry Montague, sans aucun doute l'adolescent le plus irrévérencieux et provocateur de toute la Grande-Bretagne.
Fraîchement expulsé d'un prestigieux pensionnat, Henry ne voit cette année que comme son ultime fenêtre de liberté avant une vie d'ennui sous le joug de son père tyrannique, et surtout comme les tous derniers instants qu'il pourra partager avec son meilleur ami, compagnon de toujours et pourquoi-pas-un-peu-plus-que-cela-si-seulement-c'était-possible Percy. Percy, dont Henry est en effet complètement fou amoureux, s'apprête à étudier le droit loin de lui, en Hollande, et Henry entend donc profiter comme il se doit de ce périple qui s'annonce, malgré la présence intempestive d'un austère chaperon, et un programme aussi ennuyeux que la conversation de son géniteur. 


Rien ne se déroulera comme son père l'a prévu, tel est le souhait d'Henry.
Et en effet. Rien, mais rien, ne se déroulera comme prévu. 

Le livre est en effet toute une odyssée improbable passionnante, rythmée par les innombrables gaffes de Henry et scandée par sa narration au sarcasme permanent. De ville en ville, la situation de Percy et Henry, accompagnés de Felicity, la petite sœur de Henry, ne fait qu'empirer, pour donner lieu à des aventures aussi imprévisibles que jouissives pour un lecteur qui ne peut plus s'empêcher de tourner les pages. Loin de se limiter à un simple récit de voyage, l'auteure livre ainsi toute une aventure fantasque mais pas brouillonne, dont l'on suit les rebondissements avec un véritable plaisir.

Aucune forme de lassitude n'est au programme : le rythme enlevé et frais de l'histoire parvient à rendre ces 500 pages aussi fluides qu'agréables, sans le moindre temps mort et surtout sans de "phénomène de trop-plein". On pourrait redouter qu'avec un personnage aussi immature et fantaisiste que Henry, ou des événements aussi rocambolesques, le roman ne devienne grotesque et répétitif, mais loin s'en faut : lorsque l'histoire s'achève, on n'hésite qu'entre le ravissement d'un final tout aussi réjouissant que le reste de l'intrigue et la frustration d'avoir déjà terminé cette petite pépite d'humour et de fraîcheur. 

N'hésitez donc pas à découvrir cette palpitante parenthèse de créativité qu'est The Gentleman's Guide to Vice and Virtue, roman insolent et inventif, au contexte historique d'autant plus entraînant que l'auteure en joue et y incorpore des thématiques taboues à l'époque, comme le racisme, la bisexualité, l'éducation de la femme et bien d'autres. Le niveau d'anglais est tout à fait abordable, et une fois que vous vous serez familiarisé avec les quelques mots de vocabulaire liés au XVIIIème siècle comme "clavecin" ou "chausses", aucun obstacle ne saura empêcher votre compréhension du texte ! 
Ce roman décapant recèle une multitude de surprises que je ne saurais vous dévoiler, et saura à n'en pas douter vous faire passer de l'affection pour ses personnages à la surprise ou à l'effroi, le tout en vous faisant rire à gorge déployée. Du moins, sourire franchement. Voire pouffer. Ou plus si affinités. 

                              ★

8 commentaires:

  1. Je le veux !! :D on dirait du Jane Austen mais moderne et avec un humour plus franc ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Complètement, je crois que tu as bien saisi l'esprit du livre :p Dans la veine d'Austen avec l'ironie, mais avec une dose bieeeen renforcée !

      Supprimer
  2. Ah non mais la jalousiiiiiiiiiie!
    Je le veux TELLEMENT ce livre. Je te déteste mais je t'aime à la fois. T'es un peu comme mon chien quand il a fait une bêtise. Je le mettrai bien au four mais sa petite bouille me donne envie de le câliner.
    Pardon pour ce commentaire. J'assume pas trop.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai intérêt à créer avec ton chien la Ligue des Créatures A Risque de Persécution par Anne-So, alors. Ma survie a quand même l'air assez menacée.

      Supprimer
  3. Je ne connaissais pas du tout ce livre mais il a l'air super ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et la meilleure chose dans tout ça, c'est qu'il l'est !

      Supprimer
  4. A chaque fois que je lis un avis sur ce livre, il est élogieux et donne envie de se lancer dans cette histoire. Je suis contente de voir qu'il t'ait plu et peut-être que j'aurais l'occasion de le lire un jour, qui sait ? ^-^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'espère en tout cas pour toi, c'est une parenthèse d'humour et d'aventure assez... incomparable x)

      Supprimer