La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

mercredi 15 mars 2017

Je suis ton soleil de Marie Pavlenko - Chronique n°301

"Je vais finir vieille fille. Sur ma tombe, on lira:
"Ci-gît Déborah, la fille qui aimait les grenouilles. Las, aucune n'eut la décence de se transformer en prince charmant.""

Titre : Je suis ton soleil
Auteure : Marie Pavlenko
Genre : Contemporain
Editions : Flammarion
Lu en : français
Nombre de pages : 462
Résumé : Déborah démarre son année de terminale sans une paire de chaussures, rapport à Isidore le chien-clochard qui s'acharne à les dévorer. Mais ce n'est pas le pire, non.
Le pire est-ce sa mère qui se met à découper frénétiquement des magazines ou son père au bras d'une inconnue aux longs cheveux bouclés?
Le bac est en ligne de mire, et il va falloir de l'aide, des amis, du courage et beaucoup d'humour à Déborah pour percer les nuages, comme un soleil.

------------------------------------------------------------

Un grand merci aux éditions Flammarion et en particulier à Brigitte pour cet envoi !

------------------------------------------------------------

Il est très difficile de rédiger un roman sur l'adolescence, pour la simple et bonne raison qu'il est incomparablement difficile d'en trouver la voix.
Un jeune parle, pense, interprète, intègre son environnement d'une certaine façon.
Et beaucoup trop d'ouvrages tombent dans l'écueil des stéréotypes, des conventions, et ne livrent qu'un condensé de déjà-vus et de tons monocordes et tout sauf crédibles.

Mais heureusement, il existe de OVNIs, des exceptions, des petites pépites. Et Je suis ton soleil en fait partie.

Je suis ton soleil, c'est tout simplement une année dans la vie de Déborah, son année de Terminale pour être plus précis. Et c'est en même temps beaucoup plus que cela. Ce sont les mois qui passent et qui font grandir, ce sont les rires aussi bien que les drames, ce sont les petits riens aussi bien que les événements après lesquels plus rien ne sera jamais pareil. Déborah, adolescente, il faut l'avouer, un peu perdue dans sa vie, s'avère une narratrice des plus attachantes.

Mais quand je dis attachante, c'est qu'elle est vraiment attachante.
Les plaisanteries et autres boutades hilarantes s'enchaînent, mais sans donner d'impression d'accumulation forcée. Au contraire, tout reste d'un naturel et d'une authenticité remarquables...

Entre humour, émotion et entraide, Déborah et les autres personnages tissent des liens de plus en plus solides, resserrés, en nous entraînant de la même façon de plus en plus loin avec eux. Les pages ne peuvent que se tourner d'une traite, avec un intérêt certain, et une proximité indéniable envers cette histoire, fenêtre sur le quotidien d'une adolescente qui devient aventure humaine. L'humour ne fait que sublimer la portée dramatique du texte, sans jamais créer de dissonance. Des plages d'émotion chevauchent des scènes hilarantes sans impression de déséquilibre ou de gêne, et le tout demeure absolument fluide et naturel. C'est enfin un roman vrai et humain sur l'adolescence, loin de tout stéréotype ou toute volonté de démontrer telle ou telle chose sur cette période de la vie. C'est tout simplement triste et beau, mais surtout, drôle et porteur d'espoir. 

Note attribuée : 8,5/10 : un roman lumineux, rafraîchissant, et surtout, qui sonne juste. Une très belle découverte, aussi bien au niveau des portraits de personnages inoubliables que de la plume juste en tous points de Marie Pavlenko... Et puis, entre nous, un livre avec des coquillettes sur sa couverture mérite d'office que l'on s'attarde dessus...

4 commentaires:

  1. J'ai beaucoup aimé ce roman, il est vraiment chouette et les personnages sont très attachants <3

    RépondreSupprimer
  2. Ce roman me tente tellement !

    RépondreSupprimer
  3. J'y ai également trouvé une bonne dose de naturel et d'authenticité, d'humour et d'émotion :) Un livre qu'il faut vraiment lire... Les coquillettes sur la couv' n'en sont qu'une des raisons ^^

    RépondreSupprimer
  4. Au début ce livre ne me tentait pas spécialement mais plus je lis d'avis dessus et plus il me tente :)

    RépondreSupprimer