La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image"> Hebergeur d'image Hebergeur d'image

jeudi 14 avril 2016

Sauveur et Fils – saison 1 de Marie-Aude Murail — Chronique n°186

" — Ce serait bien si la société n'avait pas plus de préjugés qu'une enfant de 5 ans, remarqua Sauveur, regardant la fillette. 
— Malheureusement, dès 14 ans , ça se gâte, répliqua Charlotte."

Titre : Sauveur et Fils – saison 1
Auteure : Marie-Aude Murail
Genre : Contemporain 
Éditions : l'École des Loisirs
Nombre de pages : 328
Résumé : Quand on s’appelle Sauveur, comment ne pas se sentir prédisposé à sauver le monde entier ? Sauveur Saint-Yves, 1,90 mètre pour 80 kg de muscles, voudrait tirer d’affaire Margaux Carré, 14 ans, qui se taillade les bras, Ella Kuypens, 12 ans, qui s’évanouit de frayeur devant sa prof de latin, Cyrille Courtois, 9 ans, qui fait encore pipi au lit, Gabin Poupard, 16 ans, qui joue toute la nuit à World of Warcraft et ne va plus en cours le matin, les trois soeurs Augagneur, 5, 14 et 16 ans, dont la mère vient de se remettre en ménage avec une jeune femme… 
Sauveur Saint-Yves est psychologue clinicien.
Mais à toujours s’occuper des problèmes des autres, Sauveur oublie le sien. Pourquoi ne peut-il pas parler à son fils Lazare, 8 ans, de sa maman morte dans un accident ? Pourquoi ne lui a-t-il jamais montré la photo de son mariage ? Et pourquoi y a-t-il un hamster sur la couverture ?

---------------------------------------------------------

Un grand merci aux éditions de l'École des Loisirs pour cette lecture !

---------------------------------------------------------

J'aime ce livre. Je l'aime tellement.

Sauveur, le personnage principal du roman, est psychologue clinicien, et est par conséquent confronté à de nombreuses personnalités, en détresse plus ou moins prononcée. L'auteure navigue tout au long du roman entre ce héros, son fils, ses patients, leurs parents, d'une manière incroyablement fluide et naturelle qu'il m'est difficile d'expliquer. On est dans la tête de chacun des personnages, on comprend la moindre de leurs actions, de leurs émotions. On les aime, on a peur pour eux, on les soutient, et on se laisse embarquer immédiatement dans le récit de leurs vies souvent complexes.

Sauveur et Fils est définitivement un roman surprenant. Avec son hamster en couverture, on pourrait s'attendre à une histoire plutôt jeunesse, en tout cas assez légère. Et pourtant ! Ce livre est effectivement plein d'humour, mais il est surtout remarquable pour la profondeur des sujets qu'il aborde, et la luminosité qu'il parvient à conserver malgré la noirceur des troubles décrits. On est confronté à des personnages torturés, voire carrément malsains, à des histoires sordides, et pourtant on referme ce livre le sourire aux lèvres et le cœur gonflé d'espoir.
Oui, je dois avoir l'air complètement folle, à me délecter du malheur des autres. Je vous garantis que ce n'est pas le cas.

Cela est dû au personnage merveilleux qu'est Sauveur, évidemment, ainsi qu'à tous les autres personnages secondaires hauts en couleurs, qui apportent chacun au récit leur petite part d'espérance, d'amour, de foi en la vie et en l'autre, et auxquels on s'attache furieusement.
Mais c'est que cette chronique devient sacrément lyrique.

Très clairement, je m'en suis pris plein la figure – excusez ma familiarité. L'auteure nous met face à des situations révoltantes de racisme, de pédophilie, de folie, de dépression, d'une intensité telle qu'on en a souvent le souffle coupé... et que les pages du roman tournent littéralement toutes seules entre les mains du lecteur. 
L'écriture de Marie-Aude Murail, que je connaissais déjà, m'a encore une fois régalée, tout en fluidité et en délicatesse, avec des dialogues particulièrement justes qui trouvaient une vraie résonance en moi. Je ne peux que m'incliner ! 

En bref, un roman poignant, humain, profondément drôle, qui reste toujours lumineux malgré la difficulté des sujets abordés. Un livre tout simplement merveillantastique, aussi poignant que drôle, avec des personnages que l'on a tout sauf envie de quitter, et si plein d'espoir et de belles leçons de vie qu'une fois refermé, qui donne une envie furieuse d'aller courir dans la rue embrasser des inconnus. 
Bon, après, libre à vous de céder à cette impulsion ou non. Je ne vous jugerai pas.

Note attribuée : 9/10 : à lire de toute urgence, à tout âge ! Et puis, comment pourriez-vous passer à côté d'un roman avec un hamster en couverture, sérieusement ?

12 commentaires:

  1. La citation que tu as mise m'a interpellé, sinon je n'aurais probablement pas fait attention à ce livre :p mais c'est Marie-Aude Murail qui l'a écrit ! J'avais adoré simple entre autre et vu la chronique que tu fais de celui-là, je pourrai lire ce livre les yeux fermés ! (même si oui, ça n'est pas super pratique)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, heureusement que j'ai mis cette citation alors ! Oui, oui, c'est Marie-Aude Murail, alors tu peux effectivement craquer sans aucun doute... Et bon, si tu veux garder les yeux fermés, c'est ton choix hein. Je peux essayer de comprendre.

      Supprimer
  2. Non mais cette couverture quoi ! <3 J'avais pas tilté que c'était le nouveau de Marie-Aude Murail. J'ai lu Simple que j'avais bien aimé (c'est une de mes premières chroniques d'ailleurs, désolée je raconte ma vie). BREF il a l'air chouette :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, vive les hamsters ! Et pas de souci, tu peux me raconter ta vie, j'écoute avec attention :') Et il l'est !

      Supprimer
  3. Je n'ai jamais rien lu de cette auteur, mais ton enthousiasme est contagieux ^^

    RépondreSupprimer
  4. C'est vrai qu'il a l'air bien ce roman. Je ne sais pas si je le lirais mais tu m'as bien tenté donc à voir :p

    RépondreSupprimer
  5. Je ne connaissais pas ce livre mais il a l'air génial. Je note :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que oui ! Tu fais bien de le noter ;)

      Supprimer
  6. Il y en a peu à mon avis qui peuvent s'en sortir aussi bien avec des thématiques aussi difficiles... J'avoue que le côté sombre me faisait un peu hésiter, mais c'est du Murail quoi, je ne sais même pas pourquoi je ne l'ai pas encore commencé... Tu donnes très envie de mettre ses a priori de côté en tout cas et je suis heureuse que tu relèves tant d'humour dans le livre, ça rassure ! (et tu m'as bien fait rire avec ta phrase en italique !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, l'auteure est une fois de plus dans la délicatesse et la justesse ! N'hésite pas à te lancer dans ce livre, en tout cas... Et contente de t'avoir fait rire :p

      Supprimer