La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image">

dimanche 3 avril 2016

Anatomie d'une fille à l'ouest d'Andrea Portes — Chronique n°182

"Je pédale vite, vite, vite, c’est maintenant. Une des scènes de film qu’on ne penserait jamais vivre, et pourtant on la vit, et c’est maintenant."

Titre : Anatomie d'une fille à l'ouest
Auteure : Andrea Portes
Éditions : Michel Lafon
Lu en : français
Genre : Chick-lit | Jeunesse
Nombre de pages : 283
Résumé : Pour tout le monde, Anika Dragomir est la troisième adolescente la plus populaire du lycée. Cheveux blonds, lèvres glossées, elle a la panoplie de la fille parfaite. De loin, car si on se rapproche, on découvre qu’elle n’est pas tout à fait irréprochable : elle empoisonne petit à petit son patron, vole dans la caisse, et est en train de tomber amoureuse de Logan, le pire loser du lycée. Elle est prête à tout pour que personne ne le sache, car un pas de travers et Becky Vilhauser, le Dark Vador rose bonbon qui tyrannise le lycée, fera de sa vie un enfer. Et lorsque Jared, le garçon le plus populaire de la ville, décide qu’elle sera sa petite amie, Anika va devoir choisir. Après tout, serait-ce si improbable de tout lâcher pour un raté ?

---------------------------------------------------------

J'avais vraiment besoin d'une lecture légère, sans aucune prise de tête... mais qui reste tout de même intelligente et originale, et je crois bien avoir trouvé mon compte avec Anatomie d'une fille à l'ouest, qui m'a détendue et fait rire avec son ton déjanté et ses personnages un peu caricaturaux mais hauts en couleurs, et dont la fin surtout m'a énormément surprise et enchantée...
Certes, il ne s'agit sans doute pas du roman de la décennie, vous n'en conserverez peut-être pas un souvenir indicible pour les siècles des siècles, mais... cela n'en fait pas pour autant une histoire dénuée d'intérêt !

Ce roman nous permet de faire la connaissance d'Anika Dragomir, une jeune lycéenne de quinze ans, qui vit ses origines roumaines comme un véritable handicap. Terrifiée par la reine du lycée, Becky, elle s'efforce de vivre dans son ombre, sans faire quoi que ce soit qui puisse l'offenser... Jusqu'à ce qu'elle commence à éprouver des sentiments pour le garçon le plus méprisé de son lycée, et à se faire draguer par celui que Becky convoite secrètement. Tourmentée par ces problèmes, auxquels viennent se rajouter une famille complexe et un comportement peu réglementaire à son poste de serveuse, Anika tente tant bien que mal de dissimuler toutes ces blessures, avec plus ou moins de succès...

La narration est vive, enlevée, fluide, avec un vocabulaire assez familier. Il ne s'agit certainement pas d'une écriture excessivement recherchée, mais le tout fonctionne, et on se laisse entraîner tout naturellement par le quotidien d'Anika. Les tranches de vie qu'elle nous dévoile sont tour à tour drôles, révoltantes, émouvantes, et on est confronté à beaucoup de situations et de personnalités différentes. Le ton est très... exacerbé, Anika ressent le moindre événement avec une intensité toute particulière, les personnages secondaires sont dotés de personnalités... extrêmes, et tous ces paramètres conjugués donnent une atmosphère plutôt agréable au roman, très dynamique, très haute en couleurs !

Il est vrai que j'ai été assez agacée par certains personnages ou passages trop simplistes, trop jeunesse, par le triangle amoureux assez classique, et j'avais régulièrement envie de secouer légèrement Anika par les épaules, mais... tout fonctionne. C'est un roman  léger et frais qui tient ses promesses, en nous arrachant quelque temps à nos petites préoccupations, et qui va même un peu au-delà...

En effet, le point pour lequel je retiendrai ce roman reste indubitablement la fin. S'il n'y avait pas eu ce final on ne peut plus surprenant, poignant et détonnant, Anatomie d'une fille à l'ouest n'aurait été qu'un roman de chick-lit parmi d'autres, avec tout de même un humour très amusant. Le dénouement, bien que très rapide, bouleverse complètement la portée du roman, lui donne une profondeur inattendue, et permet de conclure l'histoire d'une manière qui m'a bien plu. J'étais surprise, touchée et attendrie, bien plus que les quelques 250 pages précédentes n'auraient pu me le laisser présager.

Note attribuée : 7,5/10 : un roman que l'on engloutit avec délices malgré son côté jeunesse et donc un peu simple, et dont la fin étonnamment profonde risque de vous surprendre... À lire avant un examen, ou le temps d'un trajet pendant vos vacances ! Je le recommande tout particulièrement aux plus jeunes lecteurs de ce blog, qui seront sans aucun doute amusés, mais également touchés, par l'histoire d'Anika, et dont je ne doute pas qu'ils seront sensibles aux réflexions sur l'amitié, la famille ou la sincérité dont l'auteur fait part.

5 commentaires:

  1. Je ne pense pas me jeter dessus mais pourquoi pas si l'occasion se présente ? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas, c'est une lecture vraiment sympathique :)

      Supprimer
  2. Ce livre à l'air pas mal pour passer un bon moment de détente. Je le met dans ma wishlist pour le garder en tête :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait ça ! Laisse-toi tenter si tu veux te vider un peu l'esprit :)

      Supprimer
  3. ABSOLUMENT D'ACCORD POUR LA FIN (oui, les majuscules étaient nécessaires ^^).

    RépondreSupprimer