La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image"> Hebergeur d'image Hebergeur d'image

jeudi 29 octobre 2015

Amelia de Kimberly McCreight — Chronique n°137

"— Tu étais la meilleure chose qui me soit arrivée. Tu le seras toujours." 

Titre : Amelia
Auteure : Kimberly McCreight
Genre : Realistic Fiction | Contemporain
Nombre de pages : 523
Résumé : New York. Kate élève seule sa fille de 15 ans, Amelia. Malgré un rythme professionnel soutenu, elle arrive tout de même à être à l’écoute de sa fille, une adolescente intelligente et responsable, ouverte et bien dans sa peau. Très proches, elles n’ont pas de secret l’une pour l’autre. C’est tout du moins ce que croit Kate, jusqu’à ce matin d’octobre où elle reçoit un appel de Grace Hall, le lycée d’Amelia. On lui demande de venir de toute urgence. Lorsqu’elle arrive, Kate se retrouve face à une cohorte d’ambulances et de voitures de police. Elle comprend vite qu’elle ne reverra plus jamais sa fille. Amelia a sauté du toit de l’établissement. Le désespoir laisse peu à peu place à l’incompréhension : pourquoi une adolescente en apparence si épanouie déciderait-elle de mettre fin à ses jours ? Rongée par le chagrin et la culpabilité, Kate tente d’accepter l’inacceptable jusqu’au jour où elle reçoit un SMS anonyme qui vient tout remettre en question : « Amelia n’a pas sauté. » Obsédée par cette révélation, Kate commence alors à s’immiscer dans la vie privée de sa fille et réalise bientôt qu’elle ne la connaissait pas aussi bien qu’elle le croyait. À travers les SMS, les mails d’Amelia, les réseaux sociaux, Kate va tenter de reconstruire la vie de sa fille afin de comprendre qui elle était vraiment et ce qui l’a poussée à monter sur le toit ce jour-là. Elle va devoir affronter une réalité beaucoup plus sombre que tout ce qu’elle a pu imaginer.

-----------------------------------------------

Je vais vous parler d'un livre dont la simple évocation fait naître des étoiles dans mes yeux, et des papillons dans mon ventre. 
Repenser à Amelia me donne tout simplement envie de hurler d'excitation en dansant de façon complètement incontrôlée, tant il m'a passionnée et fait vibrer de la première à la dernière page.
Non, je n'ai aucun problème d'ordre psychiatrique. Je suis juste une lectrice survoltée.

Ce livre retrace les dernières semaines de la vie d'Amelia, 15 ans, qui vit seule à New York avec sa mère, une avocate surchargée de travail. Toutes deux entretiennent une relation fusionnelle et semblent n'avoir pratiquement aucun secret l'une pour l'autre, jusqu'au jour où Amelia, élève brillante et épanouie, est accusée de tricherie et saute du toit de son lycée. L'incompréhension est totale pour sa mère, Kate, qui sombre dans la dépression, avant de recevoir un SMS anonyme lui assurant qu'Amelia ne s'est pas suicidée... Kate relance alors l'enquête, cherchant désespérément à comprendre ce qu'il est véritablement arrivé à sa fille... 

En commençant ce roman, je me suis répété intérieurement : "ne commence pas à trouver Amelia sympathique. Tu sais qu'elle va mourir. Tu vas te faire du mal". Naturellement, je me suis attachée on ne peut plus solidement à ce personnage vif, intelligent et sensible. Son évolution m'a touchée, son sort m'a fendu le cœur – en toute logique –, et j'étais profondément déprimée de la quitter en refermant le roman. 
Les autres personnages, très nombreux, étaient tous intéressants à leur manière, dissimulant tous une part d'ombre et permettant souvent à l'histoire de prendre des directions inattendues. 

J'ai cependant été assez exaspérée par le langage SMS exagéré utilisé par les adolescents de ce roman... Il ne reste à mon avis plus grand-monde qui écrive des textos comme "l é nrv".  Et puis, d'un point pratique, la plupart des téléphones possèdent un correcteur automatique qui empêche ces pratiques orthographiques pour le moins douteuses.
Et tant qu'on y est, les jeunes d'aujourd'hui sont capables d'aligner trois phrases sans utiliser systématiquement des mots comme "genre" ou "grave". Dommage que cela soit le cas dans tout le roman. 

L'atmosphère de ce roman et sa tension croissante sont impressionnantes, on est pris à la gorge par cette histoire et son suspense à couper le souffle. Les rebondissements sont multiples, la plume de l'auteure très fluide, le rythme effréné.
L'auteure nous entraîne dans le passé, avec une narration du point de vue d'Amelia, ses publications Facebook, ses SMS, des articles de blogs, tissant des liens avec le présent, et la narration du point de vue de Kate. On est fasciné par ce que l'on découvre, et si le début peut paraître assez lent, il est absolument impossible de reposer Amelia une fois le premier tiers dépassé.

Le dénouement est pour le moins... spectaculaire. Si j'avais deviné certains éléments mineurs, je restais stupéfaite par la tournure que prenait les événements, à la fois dévastée et convaincue par ces derniers chapitres. Certaines questions mineures restent en suspens, mais... on survit sans en avoir la réponse. Promis.

En bref, vous l'aurez compris, je suis conquise par ce roman si prenant et terriblement angoissant. J'ai adoré les personnages, surtout Amelia, j'ai adoré l'ambiance oppressante mise en place par l'auteure, j'ai adoré la richesse de l'intrigue et la complexité de l'énigme...

Note attribuée : 9/10 : un thriller psychologique captivant qui dépeint avec justesse l'univers si cruel du lycée. Un roman coup de poing dont on ne ressort pas tout à fait indemne, que j'ai refermé avec l'impression d'avoir été pulvérisée de l'intérieur – je sais, je fais dans l'image glamour aujourd'hui.
L'auteure délivre des réflexions poignantes sur la monoparentalité, le harcèlement, l'homosexualité, la quête d'identité, le suicide, qui m'ont personnellement bouleversée. À découvrir absolument – s'armer de mouchoirs est recommandé par l'Émotive en Chef, à savoir moi-même.

12 commentaires:

  1. JE VEUX LIRE CE LIVRE. IL A L'AIR GENRE TROP BIEN ET GRAVE INTÉRESSANT. Bon, j'arrête d'écrire comme l'adolescente que je ne suis pas. Ca en devient exaspérant. C'est vrai que c'est dommage de caricaturer de la sorte les ados,mais ce point ne m'empêchera pas de me jeter sur ce roman ... tôt ou tard !
    Et si le chef à dit de prendre des mouchoirs alors...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. HAAAAN MAIS GRAAAVE C'EST GENRE LE MEILLEUR LIVRE DU MONDE. Enfin, ça n'est pas trop dérangeant... Lis-le au plus vite !
      On obéit à la chef :p

      Supprimer
  2. Je l'ai dans ma liseuse ! J'ai essayé de le lire et, au bout de 12 %, j'ai arrêté car je n'accrochais ... Je pense que ce n'était tout simplement pas la bonne période pour le lire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu en as l'occasion, n'hésite pas à retenter l'expérience... Il en vaut le coup !

      Supprimer
  3. Aaaah il me fait tellement envie :D J'ai bien fait de forcer mes parents à l'acheter haha (mon argument : "c'est génial c'est un livre qu'on peut lire tous les trois, il nous le faut non ?!").

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, ces arguments ont un air familier, je ne sais pas pourquoi... :p

      Supprimer
  4. Très bien. Il me le faut. Immédiatement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais ce qu'il te reste à faire. Va l'acheter. Au pas de course.

      Supprimer
  5. ce livre traîne dans ma PAL j'ai hâte de le lire tu m'as donné encore plus envie de le lire ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu dois le commencer au plus vite, il est absolument génial ! ^^

      Supprimer
  6. Il est effectivement difficile de ne pas s'attacher à Amelia, même en sachant à l'avance ce qui va lui arriver... Un thriller que j'ai également beaucoup apprécié :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu ta chronique, j'étais toute contente :D

      Supprimer