La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image"> Hebergeur d'image Hebergeur d'image

vendredi 13 février 2015

In the After de Demitria Lunetta — Chronique n°71

"Ne savait-il pas qu'il y aurait toujours quelqu'un, dans ce monde, pour détruire ce qui est bon ?"


Titre ; In the After
Auteure : Demitria Lunetta 
Genre : Post-Apocalyptique | Science-fiction | Dystopie
Éditions : Lumen
Résumé : Amy est devant sa télévision quand le pire se produit, quand ILS attaquent. New York, Paris, Tokyo… Des créatures sans pitié déferlent, et dévorent les humains. Personne ne sait d’où ils viennent mais une chose est sûre : la population de la planète décroît dramatiquement en quelques jours à peine. À l’abri de la grille électrifiée de sa maison, Amy parvient à leur échapper… mais pour combien de temps ?




Elle qui a perdu tous les siens parvient tout de même à recueillir Baby, une petite fille qui a miraculeusement survécu aux crocs acérés des nouveaux maîtres du monde. Trois ans qu’elles survivent en autarcie, quand d’autres survivants commencent à se manifester. Elles pensent que leur enfer est terminé… mais il ne fait que commencer !


-------------------------------------

Ce livre est... une drogue dure. Une fois que vous l'avez commencé, vous n'avez pas d'autre choix que de le terminer. Votre vie en dépend. Il vous est physiquement impossible de reposer ce roman pour vous livrer à des occupations vaines et stériles telles que faire vos devoirs. Vous êtes happés par l'histoire. 
J'ai commencé In the After un morne dimanche après-midi. Je l'avais fini en rentrant des cours le lundi soir. Autant dire que je l'ai vécu intensément. 

In the After et moi, ça partait déjà très bien. Je n'ai lu que des avis enchantés, j'ai tout de suite été conquise par la couverture, et tout au long de ma lecture, je n'ai cessé de repasser avec un air béat les lettres en relief de la couverture. 
Et puis, il y avait le thème. Comme vous commencez à le savoir, je suis une adoratrice du post-apocalyptique, de la science-fiction en général, ainsi que de la dystopie. Coup de chance : ce livre réunit ces trois genres !

Et comme prévu, je n'ai pas été déçue. Le roman est divisé en trois parties, et j'ai eu un gigantesque coup de cœur pour la première d'entre elles, qui est tout ce que je préfère dans le post-apocalyptique. L'historique de la fin du monde, les techniques de survie, les envahisseurs cannibales venus de l'espace... Je n'en ai fait qu'une bouchée – façon de parler. La tension est à son comble dès les premières pages, le rythme effréné... Un début vraiment réussi ! 

La deuxième et la troisième partie m'ont aussi beaucoup plu, mais légèrement moins que le début. Je m'explique : il y a de très nombreux passages en italique – le genre flash-back, vous voyez ? – dès la fin de la première partie. On a déjà beaucoup de mal à déterminer s'il s'agit d'événements passés, d'un rêve ou du futur, et rapidement ces passages plus obscurs dont on ignore les circonstances occupent une page sur deux... C'est assez déstabilisant, et j'ai parfois un peu perdu le fil de l'histoire...
Mais en ce qui concerne la "véritable" histoire de ces deux dernières parties, j'ai été très satisfaite : on découvre un univers qui se révèle progressivement dystopique, avec une foule de nouveaux personnages, et vers la fin, beaucoup, beaucoup d'action.

Autre point sur lequel j'ai été un peu moins enthousiaste : la romance. Elle est assez évidente, franchement expéditive, et j'espère qu'elle aura un rôle un peu plus important par la suite.

Pour ce qui est des personnages, Baby, alias la Petite Fille La Plus Adorable de cette Planète, m'a fait immédiatement fait fondre. Quant à Amy, l'Héroïne La Plus Courageuse Admirable Sympathique et Intelligente de cet Univers, je l'ai plus qu'adorée. Elles entrent sans aucun doute dans mon palmarès des meilleures héroïnes de littérature YA.

Vous avez peut-être l'impression que j'insiste sur les points négatifs, mais retenez surtout que j'ai adoré ce roman, cette histoire, cet univers, ce rythme, cette écriture si fluide et si addictive, cette action, ce suspense, ces personnages... Si vous ne l'avez pas encore découvert, je n'ai qu'une chose à vous dire : foncez ! Il s'agit de ma publication préférée des éditions Lumen ! 

En bref, si vous ne savez pas quoi faire en un morne dimanche après-midi, écoutez-moi. J'ai un conseil à vous donner. Procurez-vous In the After. Et commencez à le lire. Vous n'allez pas voir le temps passer. Ne me remerciez pas, c'est tout naturel. Un roman haletant, un superbe exemple de post-apocalyptique qui vous fera frissonner et vous passionnera !

Note attribuée : 9,5/10 : il me manquait quelque chose pour qu'il s'agisse d'un coup de cœur, mais ce livre reste une lecture... excellentissime !

12 commentaires:

  1. C'est vrai que ce livre se termine en un temps record! J'ai adoré et quand je lisais la première partie, je n'osais même plus parler :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personnellement, plus j'avançais dans la première partie, plus je me disais : eh bah j'aurais vite été mangée, moi... :p

      Supprimer
  2. Il me le faut absolument mais je ne l'avais pas trouvé la dernière fois en librairie.. Mais il me tente énormément !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te confirme qu'il te le faut :p commande-le sur Amazon si besoin, mais lis-le ! ;)

      Supprimer
  3. Je l'avais beaucoup aimé aussi et j'ai hâte de lire la suite ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens d'apprendre qu'elle sort en VF le 2 avril ! *danse de la joie*

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Il faut dire qu'il est tellement génial *-*

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Si tu aimes le post-apocalyptique, n'hésite plus ! ^^

      Supprimer