La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

h-ros le-paradoxe dix-sept girl why brexit_romance le_malheur_du_bas

samedi 23 décembre 2017

Heartless de Marissa Meyer - Chronique n°389

Titre : Heartless
Auteure : Marissa Meyer
Genre : Réécriture | Fantasy
Editions : Fiewel & Friends
Lu en : anglais

Nombre de pages : 453
Résumé Catherine may be one of the most desired girls in Wonderland and a favorite of the unmarried King, but her interests lie elsewhere. A talented baker, she wants to open a shop and create delectable pastries. But for her mother, such a goal is unthinkable for a woman who could be a queen.



At a royal ball where Cath is expected to receive the King’s marriage proposal, she meets handsome and mysterious Jest. For the first time, she feels the pull of true attraction. At the risk of offending the King and infuriating her parents, she and Jest enter into a secret courtship.


Cath is determined to choose her own destiny. But in a land thriving with magic, madness, and monsters, fate has other plans.

--------------------------------------------------

Existe également en français


Titre : Heartless

Editions : PKJ
Résumé : Catherine a beau être l'une des jeunes filles les plus convoitées du Pays des Merveilles et la favorite du Roi, qui ferait bien d'elle son épouse, elle a d'autres intérêts. Pâtissière de génie, elle rêve d'ouvrir son propre magasin pour y confectionner de délicieuses créations. Mais aux yeux de sa mère, un tel destin est impensable pour une femme qui pourrait être reine. 

Au cours d'un bal royal où Catherine devrait selon toute attente recevoir une demande en mariage de la part du Roi, la jeune fille rencontre le beau et mystérieux Jest. Pour la première fois, elle se sent véritablement par quelqu'un. Au risque de faire outrage au Roi et de rendre ses parents furieux, elle et Jest commencent à se voir de plus en plus régulièrement. 

Cath est résolue à choisir et suivre sa propre voie. Mais dans un lieu regorgeant de magie, de folie et de monstres, le destin lui réserve un sort bien différent...

--------------------------------------------------

Marissa Meyer is a master at retelling stories we all know, but at the same time at making us feel like it is the first time we discover them.
She knows how to create the perfect balance between borrowing elements from the original tale, while adding an incredibly creative range of innovations to her novel, and as a result, the whole book feels both delightedly familiar and absolutely new. 


She takes for granted the fact that her readers already know the most important features of Wonderland, but nevertheless takes time to build her own original world and her own personal characters. 

This is definitely a slow-paced and character-driven novel, at least until the very last chapters. Marissa Meyer focuses on drawing a complex and elaborated portrait of her heroine, making it a hardship for the reader not to feel too close to Cath. 
Because as adorable and innocent as she seems, we know the fatal ending is inevitable. We can already distinguish from the very beginning the still discreet features of her personality that will, in the end, make it possible for her new nature to emerge. 

You will not be able to put this book down as soon as you will open it, thanks to the exquisite writing of the author, full of evocative descriptions of places, peoples, gowns and pastries - just a piece of advise: don't read this book with an empty stomach. You will thank me later. 
Heartless is a highly entertaining novel, that confirms Meyer's improvement in her writing and her story-building with time. I can't recommend it enough to you if you're looking forward to discovering a fascinating but also disturbing world, whose carelessness and frivolity always threatens to become recklessness and even pure madness, whose protagonists are always on the edge of something greater, something darker, something fiercer.  

--------------------------------------------------

Impossible de passer à côté du moindre livre de Marissa Meyer, qui nous a enchantés avec sa saga des Chroniques Lunaires, des réécritures de contes de fées dans un univers de science-fiction époustouflant, et propose ici de réinventer l'univers d'Alice au Pays des Merveilles pour imaginer les origines de la terrifiante Reine de Coeur. 

Et croyez-le ou non, mais la femme sans cœur et assoiffée de sang que l'on retrouve dans les ouvrages de Carroll et leurs adaptations nous est ici présentée comme une jeune fille insouciante, pleine de fraîcheur et surtout passionnée de pâtisserie. 


L'auteure parvient à trouver, comme à chaque fois dans ses réécritures, l'équilibre parfait entre réinvestissement des éléments du conte et innovations personnelles. Dans Heartless, l'auteure considère, et à juste titre étant donnée la popularité de cette histoire, que son public est déjà familiarisé aux traits les plus connus de cet univers, et ne perd pas de temps à disséquer la moindre caractéristique du Pays des Merveilles. Cela ne signifie pas cependant qu'elle n'accorde pas de soin à bien construire son environnement d'écriture, bien au contraire ! Elle incorpore avec soin de nombreux ajouts à l'histoire d'origine, et la trame principale du roman en elle-même est complètement inédite. Le rythme est assez lent, et consacré pour une majeure partie, notamment dans la première moitié, à un étoffement de l'environnement du Royaume de Coeur, à la présentation de Catherine, à l'exposition de ses dilemmes. Heartless est tout sauf un déferlement d'action, mais bien un roman porté par son personnage principal, qui prend son temps pour développer de multiples enjeux, descriptions et réflexions... avant d'offrir un dénouement pour le moins mouvementé, et  même retournant ! 


Ce n'est pas une simple copie de l'histoire de base avec quelques anachronismes pour tromper son monde, au contraire, c'est un récit à part entière, qui ravira autant les néophytes que les familiers de l'univers du Pays des Merveilles. On retrouve cet esprit de folie douce, mais aussi dangereuse, propre au récit de Carroll, cet équilibre fragile entre insouciance et inconscience, à la fois enthousiasmant et empreint de malaise. 

On ne peut être que délecté par la plume de l'auteure, qui parvient à rendre compte des moindres détails des décors, tenues, sensations et autres de ses personnages, à travers des descriptions riches et évocatrices. 
Un simple avertissement : les passages consacrés aux pâtisseries de Cath sont à se rouler par terre. Votre estomac ne s'en remettra pas. 
Les relations entre personnages sont décrites avec soin, et les éléments de romance, bien que prévisibles au premier abord, s'éloignent plutôt bien des sentiers battus. Le tout forme un divertissement de qualité, bien rythmé, bien écrit, un peu lent pour certains peut-être, mais impossible à reposer et surtout, qui joue diaboliquement avec les nerfs de ces lecteurs. 

On ne peut s'empêcher de s'attacher à Catherine et même de la soutenir, tout en sachant très bien que l'issue fatale du roman est inéluctable, et qu'aussi enthousiaste et innocente que l'héroïne paraisse, le titre est bien là pour nous rappeler la funeste personnalité qu'elle endossera bientôt. Sa descente aux enfers est très subtile, bien menée, et aussi captivante qu'effroyable. On sent dès le départ les quelques traits de caractère subtils et encore inoffensifs qui pousseront Cath à devenir par la suite le cœur de pierre que l'on connaît. Mais je vous mets au défi de ne pas vous surprendre à souhaiter un dénouement heureux. 

Navrée. 

Mais ce n'est pas ainsi que les choses se passent au Royaume de Cœur. 




-----------------------------------

Je viens de voir qu'ils avaient traduit le nom de Jest par "Badin" en français.
Alors oui, "jest" veut bien dire taquinerie, badinerie, plaisanterie.

Mais faire croire que le nom Badin peut être porteur de charme et de mystère, c'est hélas peine perdue.
Badin. 

2 commentaires:

  1. Perso j'ai été un peu déçue, je crois que j'en attendais trop !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en attendais pas grand chose de spécial en fait, et je pense que ma satisfaction vient de là, c'était vraiment un bon moment ^^ mais je comprends totalement ta déception, on reste un cran en dessous des Chroniques Lunaires !

      Supprimer