La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

dimanche 8 janvier 2017

Carry On de Rainbow Rowell - Chronique n°282

“You were the sun, and I was crashing into you. I'd wake up every morning and think, 'This will end in flames.” 

Titre : Carry On
Auteure : Rainbow Rowell
Genre : Fantastique
Editions :McMillan
Lu en : anglais
Nombre de pages : 522
Résumé : Simon Snow is the worst chosen one who’s ever been chosen.



That’s what his roommate, Baz, says. And Baz might be evil and a vampire and a complete git, but he’s probably right.

Half the time, Simon can’t even make his wand work, and the other half, he sets something on fire. His mentor’s avoiding him, his girlfriend broke up with him, and there’s a magic-eating monster running around wearing Simon’s face. Baz would be having a field day with all this, if he were here—it’s their last year at the Watford School of Magicks, and Simon’s infuriating nemesis didn’t even bother to show up.

Carry On is a ghost story, a love story, a mystery and a melodrama. It has just as much kissing and talking as you’d expect from a Rainbow Rowell story—but far, far more monsters. 

------------------------------------------------------------------------
Existe aussi en français, petits chanceux

Titre : Carry On 
Editions : PKJ


Résumé : Simon Snow déteste cette rentrée. Sa petite amie rompt avec lui ; son professeur préféré l’évite ; et Baz, son insupportable colocataire et ennemi juré, a disparu. Qu’il se trouve à l’école de magie de Watford ne change pas grand-chose. Simon n’a rien, mais vraiment rien de l’Élu. Et pourtant, il faut avancer, car la vie continue…

-------------------------------------------------------------------------

I basically fell in love with this book.
I was already seriously fond of Fangirl, another novel by Rainbow Rowell in which she introduced one of the cutest characters ever, Cath who was writing all along the novel a fanfiction, Carry On, about her most beloved book saga ever, Simon Snow. So when I learnt that Rowell was actually going to publish the whole version of Carry On, I couldn't control myself. 

This could have been so disappointing, basic, just a pale copy of Harry Potter. But it was so much, mure more than that. Carry On is an incredibly funny and refreshing tale about self-acceptation, with adorable jokes and such endearing characters. This is a perfect book for cocooning, feeling rewarmed and delighted, not only for fans of Fangirl - although this book is without any doubt particularly great pleasing for those who already met Simon Snow... 

I could not tell you enough how much I treated myself with this book, which has obviously some slight flaws, but which is so nice and sweet that you instantly forget all of them. GO. RUN. READ IT. 

-------------------------------------------------------------------

Les amis, on a trouvé le livre le plus réconfortant de tous les temps.

Rainbow Rowell avait déjà offert un roman incroyablement touchant et sensible avec Fangirl, qui présentait une héroïne passionnée d'écriture, Cath, qui se livrait tout au long du roman à la rédaction d'une fanfiction de sa saga fantastique préférée, Simon Snow, dont de nombreux extraits étaient proposés pour le plus grand plaisir du lecteur. 
Mais cela ne s'est pas arrêté là.
Rainbow Rowell a eu l'idée de consacrer un roman entier à cette fanfiction doublement fictive, nommée Carry On, pour proposer dans son ensemble le texte de Cath.
Et c'est si bien.

L'auteure s'est ici lancé un défi audacieux à côté duquel elle aurait totalement pu passer, mais au contraire, elle y excelle. Réinvestissant ce qui pouvait plaire dans une saga comme Harry Potter sans faire de Carry On une copie édulcorée, elle livre une aventure à part entière, qui transporte ses lecteurs même s'ils n'ont pas déjà fait connaissance avec Simon dans Fangirl

Les personnages sont la réussite majeure et absolue de ce récit : chacun a droit à sa part de narration, de sorte que l'on referme le roman avec la sensation déchirante de se séparer de véritables amis aux personnalités hautes en couleurs et inoubliables.
Oui. Il faut que j'arrête d'avoir des amis imaginaires, c'est vrai.

ET PUIS.
Ce roman offre la naissance inoubliable du
Best. Couple. EVER.

Je veux être demoiselle d'honneur à leur mariage, je veux être leur marraine fée, n'importe quoi, parce que je suis déjà en manque d'eux.

Carry On fait sourire, rire - beaucoup trop, il a provoqué chez moi un fou rire dans le bus qui a suscité de la part de mes voisins des regards dans lesquels se mêlaient la crainte et la suspicion -, et surtout, vient attendrir avec délices le petit coeur de ses lecteurs. Les pages se dévorent à un rythme saisissant, l'intrigue parvient instantanément à séduire, entre les doutes touchants d'un héros qui est loin de l'être et les dangers passionnants qui menacent un univers fantastique réussi. 
Le roman est parsemé de quiproquos, de situations aussi improbables qu'hilarantes et touchantes, de dialogues vifs et de réflexions intelligentes. Il est clair que Carry On fait partie de ces ouvrages que l'on peut lire et relire à l'envi, tant son côté rafraîchissant est en harmonie avec l'intérêt de l'histoire qu'il offre. 

En bref, un pari aussi original que réussi, dont chaque page se savoure comme rarement on savoure une page, dont chaque plaisanterie réchauffe le coeur, et dont on a tout simplement horriblement envie d'adopter les personnages pour ne jamais avoir à s'en séparer. Une fable aussi entraînante que réjouissante sur l'acceptation de soi, des autres, le passage à l'âge adulte et l'identité, à ne pas manquer...

Note attribuée : 9,5/10
ENCORE.

15 commentaires:

  1. J'ai tellement hâte de l'avoir dans les mains et de le lire ! mais j'ai une PAL à faire baisser avant ^^

    RépondreSupprimer
  2. Je suis généralement plutôt d'accord avec toi mais là... Je suis assez curieuse de savoir à quel moment tu as pu prendre ton fou rire? (J'aimerai vraiment savoir:-))
    J'en attendais peut-être trop (je n'ai pas lu Fangirl mais j'avais adoré Eleanor&Park), et au vu du résumé en anglais et de la phrase que tu as choisi je pense qu'il a sûrement perdu des qualités en cours de traduction mais j'ai été très déçue. Je l'ai trouvé très très long à démarrer jusqu'à l'arrivée d'un des personnages, soit environ 175 pages, et très brouillon, qui part dans tous les sens durant cette première partie...
    Même le nom du monstre ne me faisait absolument pas peur. Bref, pour moi ça ne l'a pas fait du tout et j'en suis la première désolée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois malheureusement qu'il a été mal traduit, de ce que j'en ai entendu... Et c'est vraiment, vraiment dommage ! Même le résumé français est très mauvais, plein de plaisanteries passent à la trappe...

      Haha, mon fou rire était un peu après le premier baiser, c'était un enchaînement de petites piques avec une grosse blague à la fin qui m'a achevée... Je peux t'en parler plus en détail si tu veux mais je ne veux spoiler personne qui passe par là !

      Justement j'ai trouvé que ces premières pages sans le personnage dont tu parles agréables, pleines de tension.

      Ne pas avoir lu Fangirl ôte sans doute une grande part de plaisir : dans tout Fangirl, on est à fond avec Cath alors qu'on la voit faire ses choix pour Carry On, du coup là c'est juste un bonheur de retrouver ces scènes en se souvenant de celles parallèles de Fangirl...
      Le nom du monstre a été très raté en français aussi hélas x) Mais ça m'intéresse beaucoup d'en parler avec toi ! Les gens sont en général soit amoureux soit dégoûtés...

      Supprimer
  3. Fangirl est mon roman préféré de l'auteure ♥
    Ce livre-ci me tente de plus en plus... Et, tu me donnes envie de craquer trèèès vite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé c'est tout à fait mon intention !

      Supprimer
  4. The English blurb is so much more appealing than its so pale french translation...
    I was as fond of Fangirl as I am of your reviews in the Shakespeare's language ! I don't even miss one; trust me ! I hope my language level will lift up thanks to you :)

    Ps : Don't worry, I will answer your last comment on my blog... soon. Just give me time :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. I was so disappointed by the horrific French translation, I hope it won't spoil this book's discovery for French readers...

      Thank you, it is so meaningful for me to hear this! Anyway, you can be sure will continue writing these reviews, I don't know if that will help you with your English vocabulary, but I would be really pleased if so!

      PS : Don't worry, take your time! I'm looking forward to getting news from you <3

      Supprimer
  5. J'avais adoré Fangirl qui est l'un de mes livres préférés :)
    Du coup, Carry On me tente vraiment beaucoup.

    RépondreSupprimer
  6. OUIIII ! (j'avoue être descendue direct à la note pour savoir ce que tu en avais pensé avant de lire ta chronique 0:))
    Les amis imaginaires c'est la vie ! Ce couple <3 cette histoire de magie est tellement bien, et lire ta chronique me donne envie d'y retourner direct :D

    RépondreSupprimer
  7. Celui-ci sera dans ma PAL très rapidement!

    RépondreSupprimer
  8. If "Fan Girl" is one of my favourite book ever, "Carry on was" a sort of "Madeleine de Proust", which brought back lovely reading souvenirs. And just like you, i'm crazy about this couple :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Isn't this couple adoooooooooorable ? I totally agree with you, Carry On was such a great throw-back to the pure wonderfulness of Fangirl!

      Supprimer
  9. Voilà un autre roman que j'ai très envie de découvrir :D

    RépondreSupprimer