La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

jeudi 26 janvier 2017

And I Darken de Kiersten White - Chronique n°288

“Her spine was steel. Her heart was armor. Her eyes were fire.” 

Titre : And I Darken
Auteure : Kiersten White
Genre : Historique | Retelling
Editions : Delacorte
Lu en : anglais
Nombre de pages : 475
Résumé : No one expects a princess to be brutal. And Lada Dragwlya likes it that way. Ever since she and her gentle younger brother, Radu, were wrenched from their homeland of Wallachia and abandoned by their father to be raised in the Ottoman courts, Lada has known that being ruthless is the key to survival. She and Radu are doomed to act as pawns in a vicious game, an unseen sword hovering over their every move. For the lineage that makes them special also makes them targets.

Lada despises the Ottomans and bides her time, planning her vengeance for the day when she can return to Wallachia and claim her birthright. Radu longs only for a place where he feels safe. And when they meet Mehmed, the defiant and lonely son of the sultan, Radu feels that he’s made a true friend—and Lada wonders if she’s finally found someone worthy of her passion.

But Mehmed is heir to the very empire that Lada has sworn to fight against—and that Radu now considers home. Together, Lada, Radu, and Mehmed form a toxic triangle that strains the bonds of love and loyalty to the breaking point.
 

---------------------------------------------------------------------------------------------

And I Darken is an astonishingly gorgeous book, by all meanings. Its dark and compelling story grasps the reader from the very beginning, and does not at any moment let him time to breathe. The pages just flip on their own, the beautiful setting takes hold of you, the characters seem so well described that you come to the point that you see them as friend... In one word, wow. 

Lada's character was of course the most remarkable element of this already remarkable novel: a truly brave and determined heroine with an incredible character development, whom I totally supported from the very first words, until the very ending. As ruthless as fascinating, she never stops surprising the reader, and her relationships with the other brilliant characters always remain moving and seizing. 

Between betrayal, lies, plotting and passion, it will become impossible for you to put the book down. This book is harsh, violent, beautiful and absolutely thrilling. It will completely seduce you with its deeply unique and rich atmosphere, its unforgettable trio of characters and its wonderful political game.  And I Darken is a mischievous tale of revenge and ambition, an exotic and never-seen-before novel which I guarantee I do not plan of forgetting... 

------------------------------------------------------------------------------------

Une histoire sombre, splendide, mouvementée ? Une fiction exquise dans une réalité parallèle, un contexte médiéval passionnant, dont l'héroïne serait une version imaginaire féminine de Vlad l'Empaleur, le terrible et mythique empereur à l'origine de la légende de Dracula ?
Une histoire qui démarre aux toutes premières secondes qui suivent la naissance de Lada, et mène à son enfance puis adolescence passées en tant que prisonnière à la cour du sultan ottoman, semée d'obstacles, de questionnements d'identité et de machinations ? Des complots, une fraternité inoubliable, des réflexions sur le statut de femme, sur l'identité, l'intégrité ? 

Du sang de l'amour des épées des trahisons des secrets de la préméditation des parcours sur le chemin de la maturité


Oui, oui, oui. Encore.


Le décor d'Europe orientale est d'un réalisme tout à fait convaincant, évidemment pas dans le sens où il transcrit une chronologie historique exacte, mais dans celui où il crée une atmosphère aussi riche qu'aboutie, sensuelle même, complète aussi bien sur le plan politique que culturel... On se sent propulsé dans cette cour exotique et passionnelle, aussi cruelle qu'inspirante, on s'imagine sur les champs de bataille, on s'émerveille du mélange savoureux des civilisations...

Lada est une héroïne comme je n'ai que rarement eu l'occasion d'en découvrir : aussi complexe que fascinante, détestable et attachante à la fois, on partage son existence dès sa naissance, l'accompagnant au fil des trahisons auxquelles elle se heurte tout au long de sa vie, et cette affection ne fait que gagner en intensité au fur et à mesure que l'intrigue progresse. Bien loin de toutes ces pseudo-héroïnes qui se clament indépendantes et fortes et qui ne s'illustrent finalement que par leurs soupirs d'amour, elle s'affirme ici comme une personnalité flamboyante, lancée dans un sublime et enrichissant parcours initiatique. 

Mais ce qu'il y a de remarquable avec ce roman, c'est que l'auteure ne se contente pas d'offrir un portrait maîtrisé de personnage, loin de là, puisqu'elle introduit un véritable triangle de protagonistes, unis par des sentiments aussi complexes que fascinants. Amour, amitié et envie se côtoient en un tableau saisissant de justesse dans lequel on s'immerge avec autant d'ardeur que s'il s'agissait de sa propre histoire. 

And I Darken est un récit splendide aux accents d'exotisme envoûtants, à l'intrigue tout en retournements de situations, manipulations et trahisons, et surtout au triangle de personnages principaux magistral. L'amour, l'ambition et la jalousie se heurtent et se mêlent en un tableau fascinant et maîtrisé, pour un roman inoubliable à l'indéniable originalité ! Préparez-vous à vous y plonger pour ne plus en émerger : une certaine habitude à lire en anglais reste cependant nécessaire pour bien saisir l'intégralité de ce roman qui demeure passionnant certes, mais complexe, et exige une attention sans faille. 

Note attribuée : 10/10 : quand j'aime je ne compte pas.




4 commentaires:

  1. Et bien, tu donnes bien envie de le découvrir ! Surtout que j'aimerai me remettre à lire en anglais, quand j'aurai repris le plis, je me lancerai dans ce roman qui m'a vraiment l'air au top :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est absolument splendide, dans tous les sens du terme :)

      Supprimer
  2. Et bien dis donc, voilà un roman parfait pour me remettre une bonne fois à la VO! Ajouté à ma WL, et mon banquier ne te dis pas merci :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis l'ennemie jurée des banquiers, je devrais le mettre dans l'en-tête de ce blog, à mon avis ! J'espère que tu le liras, en tout cas...

      Supprimer