La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image"> Hebergeur d'image

dimanche 25 septembre 2016

Les Évadés du bocal de Bruno Lonchampt — Chronique n°247

"Nos choix et ceux des autres-tout les autres-
façonnent les reliefs du monde,
les trous béants comme les sommets.
Ajoute le destin et le hasard,
tu obtiens le bordel organisé qui dérègle nos vies.
Aussi fragile que les battements de ton cœur."

Titre : Les Évadés du Bocal
Auteur : Bruno Lonchampt
Éditions : Sarbacane (collection Exprim')
Lu en : français
Nombre de pages : 173
Résumé : Ils sont trois à s'évader de leur hôpital psychiatrique.

Trois "Pieds-Nickelés" qui s'unissent pour contrer le complot mondial qu'ils sont certains d'avoir découvert. 

Évidemment, ils sont quand même bien allumés. Évidemment, ils sont gavés de médocs depuis des années. Évidemment, leur cavalcade n'est peut-être qu'une gigantesque farce loufoque.

N'empêche : et s'ils avaient raison ?...

---------------------------------------------------

Un grand merci aux éditions Sarbacane pour cet envoi !

---------------------------------------------------

Avec chacune de ses nouvelles parutions, la collection Exprim' ne cesse de nous surprendre, offrant des titres extrêmement variés, mais tous unis par le même humour décapant, le même sens critique subtil, la même écriture vive et enlevée. Une fois de plus, j'ai été séduite et enchantée par cette nouvelle parution pour le moins surprenante !

En l'espace de quelques chapitres, on est immergé dans l'atmosphère bien particulière d'un hôpital psychiatrique, dont trois patients vont bientôt s'échapper, persuadés d'échapper à un conflit d'ampleur mondial... Et bien décidés à, pourquoi pas, le déjouer. 
Il va sans dire que l'évasion, puis la cavalcade, réservent de multiples imprévus, et que les psuedo-justiciers auront bien du mal à, disons, se canaliser. Mais ces difficultés ne pourraient-elles pas justement leur rendre service ?
Dans quelle mesure peut-on faire confiance à ces antihéros, incapables de compter sur eux-mêmes seulement ? Quel crédit accorder à leurs soupçons lorsque l'on sait qu'ils sont si instables, qu'ils ont traversé tant d'épreuves ? Voilà la question ingénieuse et délicieusement torturante que nous soumet Bruno Lonchampt...

Le texte est tourbillonnant de vivacité, les rebondissements plus imprévisibles les uns que les autres, la plume de l'auteur aussi déstabilisante que captivante. On vit, le temps de quelques deux cents pages, au rythme des émotions paroxystiques de ces personnages hors du commun, tiraillé entre notre prétendue rationalité et leur supposée paranoïa... Jusqu'à un dénouement très réussi, tout en révélations et en remises en question.

En bref, un titre débordant d'inventivité et d'originalité, hilarant tout en demeurant profondément émouvant, au rythme haletant et au suspense indéniable. Les péripéties s'enchaînent à une intensité à couper le souffle, les personnages, si extravagants mais si fragiles, ne peuvent que séduire et émouvoir... Un peu court peut-être, on n'aurait pas dit non à quelques pages de plus en compagnie de ce trio infernal, mais un récit amplement satisfaisant tout de même !

Note attribuée : 8/10

12 commentaires:

  1. La couverture de ce livre me bloque, je crois que je n'arriverais pas à le lire ^^'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh non ce serait dommage que tu passes à côté juste à cause de ca...

      Supprimer
  2. C'est ma prochaine lecture après cœurs brisés têtes coupées et ta chronique donne super envie :D

    RépondreSupprimer
  3. Il me tente beaucoup celui la, il a l'air très drôle et dynamique!

    RépondreSupprimer
  4. C'est vrai que je n'aurai pas dit non à quelques pages de plus ^_^

    RépondreSupprimer
  5. Je commence à avoir vu pas mal d'avis sur ce livre, et il me tente de plus en plus. Faut dire que rien que le titre est super.

    RépondreSupprimer
  6. Je l'ai reçu en partenariat avec la maison d'édition mais, malheureusement, je n'ai pas eu le temps de le lire au mois de septembre. Je compte donc le lire et chroniquer au mois d'octobre. J'espère aimer tout autant que la plupart :)

    RépondreSupprimer