La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

dimanche 2 novembre 2014

Sœurs Sorcières de Jessica Spotswood — Chronique n°41

"On ne choisit pas ceux qu'on aime. [...] Et ce n'est pas parce qu'ils sont impossibles qu'on cesse de les aimer."

"Être fort consiste aussi à savoir quand demander de l'aide. Quand partager le fardeau, au lieu de le garder pour soi."

Titre : Sœurs Sorcières
Auteur : Jessica Spotswood
Éditions : Nathan
Genre : Fantastique, Paranormal (sorcellerie)
Nombre de pages : 392
Résumé : Cate, Maura et Tess vivent dans une Nouvelle-Angleterre imaginaire du début du XXe siècle. À 17 ans, les femmes doivent normalement choisir entre se marier et rejoindre les ordres. Mais en plus d’être femmes, elles sont sorcières. Si quelqu’un le découvre, les Frères les enverront à l’asile ou les feront disparaître, comme toutes les autres. Depuis la mort de leur mère, Cate vit dans la peur, avec la mission de protéger ses sœurs. Mais ses 17 ans approchent et tout s’accélère. [...] Et bientôt, Cate doit se rendre à l’évidence : malgré tous ses efforts, le danger se referme sur elle et ses sœurs comme un étau…

---------------------------------------------------------

Quand j'ai commencé ce livre, j'étais presque persuadée que je n'allais pas aimer, ayant lu pas mal d'avis négatifs. J'avais tort ! Ce roman est une excellente surprise, je l'ai adoré !

Nous suivons donc l'histoire de trois sœurs, Cate, 16 ans, Maura, 15 ans, et Tess, 12 ans. Il se trouve que ces trois sœurs vivent à la toute fin du XIXème siècle, dans un village dirigé par l'ordre des Frères, et qu'elles sont sorcières. Vous l'aurez deviné, ce dernier élément n'est pas bon du tout pour elles. Les Frères sont de très stricts religieux à la justice légèrement arbitraire qui pensent que la femme ne vaut strictement rien et qu'elle est à l'origine de tout péché. Imaginez donc la valeur de la sorcière. Bien.
Les Frères ont donc pour but d'éliminer les rares sorcières ayant survécu à "la Terreur", période durant laquelle ces dernières se sont fait exterminer.
La mère des trois sœurs est morte et c'est donc Cate, l'aînée, qui est en charge de protéger ses sœurs de la menace des Frères.

Cate est assez... creuse, parfois niaise, et un peu fade. Depuis la mort de sa mère, elle refuse de se servir de ses pouvoirs, alors que c'est justement quelque chose qui pourrait en partie l'aider dans sa tâche. Elle est incapable de faire des choix, et est bien trop réservée. Oui, en fait, fade est l'adjectif qui la décrit le mieux. Cependant, au fil de ma lecture, je suis parvenue à plus l'apprécier, et en terminant le livre, je m'étais attachée à elle.
Du côté de ses sœurs, j'ai détesté Maura, bien plus que Cate. Je ne saurais pas vraiment expliquer pourquoi, sans doute à cause de son comportement avec son aînée et des choix qu'elle fait.
En revanche, j'ai adoré Tess, la plus jeune et la plus mature des trois. Elle n'apparaît pas assez souvent à mon goût, et j'espère qu'elle sera plus présente par la suite.
Les personnages secondaires sont nombreux, je les ai plus ou moins appréciés. J'ai adoré détester les Frères !

Il y a une romance bien développée et très mignonne, mais que j'avais déjà devinée parce qu'elle est... évidente. Un petit triangle amoureux éventuellement, mais très peu présent, et heureusement (j'ai beaucoup de mal avec les triangles amoureux, qui sont vus, vus et re-vus dans la littérature YA) !


Il y a souvent des rebondissements qui empêchent quelques lenteurs de nous gâcher notre lecture. En effet, Cate est en perpétuelle hésitation pour faire ses choix, et notamment un choix très important c'est ce qui peut nous ennuyer.
La fin est horriblement frustrante, elle me donne envie de me précipiter sur la suite !

L'histoire se déroule donc à la fin du XIXème siècle, et cela m'a bien plu, j'ai toujours aimé les romans historiques (même si l'endroit où se déroule l'intrigue n'a jamais existé, c'est une fausse Nouvelle-Angleterre) ! Le vocabulaire employé peut peut-être paraître complexe, mais sans que cela soit insurmontable !

J'ai bien aimé l'écriture, même si elle peut présenter quelques difficultés à cause d'expressions parfois très soutenues.

L'aspect "sorcellerie" est développé juste comme il faut, les formules magiques n'envahissent pas les pages du roman, et j'ai l'intuition qu'on en saura plus de ce côté-là dans le tome 2...

SPOILER — Surlignez le blanc seulement si vous avez déjà lu le livre ou si vous tenez absolument à vous spoiler une partie du livre.

N'empêche, à la fin du livre, j'avais un peu l'impression que les trois-quarts des filles du village étaient sorcières, et que la moitié d'entre elles possédaient le don d'intrusion mentale. Peut-être que c'est voulu. 

Idée générale du spoiler : un aspect du livre m'a semblé un peu invraisemblable.

En bref, une histoire très intéressante, quelques personnages très sympathiques, de nombreux rebondissements pour un roman qu'il est parfois difficile de lâcher !

Note attribuée : 8/10. J'étais presque persuadée que j'allais être déçue, alors que j'ai adoré !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire