La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

samedi 11 octobre 2014

La Résistance de Gemma Malley — Chronique n°33

"Toute beauté comporte sa part d'ombre. Sans l'enfer, il n'y aurait pas de paradis."

Titre : La Résistance – l'histoire de Peter (tome 2)
Auteur : Gemma Malley
Éditions : Naïve
Genre : Dystopie/SF/Romance
Nombre de pages :
Résumé : 
Angleterre, 2150 




La mort n'existe plus. Les hommes vivent à l'ère de la Longévité : pas de morts... mais, pour éviter le surpeuplement, pas de naissances non plus. Peter et Anna ont un point commun : ils n'auraient jamais dû naître. Parce qu'une vie éternelle leur semble contre nature, parce que le système de la Longévité a gâché leur enfance, parce qu'il menace leurs rêves, ils ont décidé d'entrer en lutte. Pour sa suppression.

Au sein du Réseau souterrain, la résistance s'organise : Peter a pour mission d'infiltrer le plus grand des laboratoires, le centre névralgique du système, Pincent Pharma... dirigé par son grand-père, Richard Pincent. Un homme puissant et influent, bien décidé à faire plier les rebelles ; une présence troublante pour Peter : quand les liens du sang s'en mêlent, tout se complique...

-------------------------------------------------------------------

Avertissement : si vous avez été doté d'une paire d'yeux fonctionnant correctement à votre naissance, vous pouvez constater qu'il s'agit d'un second tome. Par conséquent, je vous déconseille vivement de lire cette chronique si vous n'avez pas lu le tome précédent, car elle contient de splendides spoilers. Après, on vit en démocratie, vous faites ce que vous voulez... enfin, tant que ça reste légal.

J'avais adoré le premier tome (même s'il ne s'agissait pas d'un coup de cœur), et c'est donc tout naturellement que j'ai lu cette suite, qui m'a encore plus plu...

Nous retrouvons donc Peter et Anna... Dans ce tome-ci, nous suivons l'histoire la plupart du temps du point de vue de Peter (bien que la narration reste à la troisième personne du singulier), et cela m'a fait un peu peur au départ : après tout, Peter restait un personnage énigmatique et assoiffé de vengeance avec lequel je craignais d'avoir du mal. Mais pas du tout ! En fait, je l'ai largement préféré à Anna. Pour tout.

Peter et Anna ont donc emménagé ensemble dans un petit appartement (les Autorités ayant fait pression pour qu'ils quittent la maison des parents d'Anna) avec le petit frère d'Anna, Ben. Ils sont désormais des Légaux. Seulement, Peter travaille toujours pour le Réseau Souterrain, et se voit confier une mission de la plus haute importance : infiltrer les laboratoires Pincent Pharma (principaux fabricants de la Longévité), dirigés par son grand-père, le terrible Richard Pincent.

Le début est un peu long parfois, j'ai eu du mal à vraiment rentrer dans l'histoire. Mais une fois arrivée à un certain point, je n'ai plus pu me détacher de La Résistance. L'auteur écrit très bien (mieux que dans le premier tome, m'a-t-il semblé), le rythme s'accélère brutalement... Il y a de vrais rebondissements, et à une ou deux reprises, j'étais scotchée. Vraiment !
Maintenant, je meurs d'envie de lire le tome 3... Qui, à en lire le résumé, est le meilleur de tous...

Le plus intéressant était de suivre l'évolution de Peter tout au long du roman. Il a l'impression d'être manipulé par Pincent Pharma d'un côté, et par le Réseau de l'autre...
Il doit faire face à des choix difficiles. J'ai beaucoup aimé le suivre et le découvrir petit à petit, il est très attachant.

Anna est un peu plus en retrait que dans le premier tome, mais on continue tout de même à la suivre de temps à autre. Il y a pas mal de nouveaux personnages secondaires : Jude (mon préféré), Richard Pincent (que j'ai adoré détester), le Dr. Edwards...

C'était très agréable de changer d'univers par rapport au tome 1, qui se déroulait essentiellement à Grange Hall. Cette fois-ci, l'action se déroule plus dans les laboratoires de Pincent Pharma, mais également à l'Extérieur.

Cette suite fait toujours réfléchir à ce qui adviendrait si jamais les hommes avaient accès à la vie éternelle. Et j'en suis toujours dégoûtée (même si je n'ai absolument pas la possibilité de prendre la Longévité) ! La cupidité des Légaux (ceux qui ont accès à la Longévité), leur soif de jeunesse éternelle et leur égoïsme font froid dans le dos...


En bref : Cette suite est meilleure que le premier tome, je suis conquise ! Le début peut cependant être un peu plus long, sans que cela soit insurmontable. 
Note attribuée : 8/10 :  j'ai adoré !

Et un petit détail insignifiant que j'adore dans ce livre (alors que ce n'est pas important du tout) : il y a toujours autant de majuscules partout, comme par exemple les Surplus qui doivent Racheter leur Faute envers Mère Nature et se rendre Utiles, savoir Où est Leur Place... Bref. J'aime bien.

Et pour finir en beauté, une petite citation...

"J'aspire à la vie. A la vraie vie, avec ses joies, ses peines, ses contrariétés et ses plaisirs. Une vie avec une fin, et dont chaque seconde aurait de l'importance. une vie synonyme d'amour, et non de souffrances pour autrui. Car la Longévité ne fait pas grand chose aux gens. Elle les rend esclaves, et elle les détruit."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire