La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image">

mercredi 15 octobre 2014

Cinder de Marissa Meyer – Les Chroniques Lunaires, tome 1 — Chronique n°34

"Ruiner ma vie pour en sauver un million ? Il n'y a pas à hésiter."

Titre : Cinder – Les Chroniques Lunaires tome 1
Auteur : Marissa Meyer
Éditions : PKJ
Genre : Retelling | Science-fiction | Romance
Nombre de pages : 412
Résumé : Humains et androïdes cohabitent tant bien que mal dans la ville de New Beijing.
Une terrible épidémie ravage la population.
Depuis l'Espace, un peuple sans pitié attend son heure...
Personne n'imagine que le salut de la planète Terre repose sur Cinder, brimée par son horrible belle-mère. Car la jeune fille, simple mécanicienne mi-humaine, mi-cyborg, détient sans le savoir un secret incroyable, un secret pour lequel certains seraient prêts à tuer...

---------------------------------------------

WOUAH. 
Je reste sans voix. 

La première fois que j'ai vu Cinder en librairie, je n'ai pas du tout été sous le charme, et j'ai passé mon chemin. Quelle erreur !

J'aime tout dans ce livre. Il est tellement original, bien écrit, plein d'émotions...

Bien. Reprenons du début.
On pourrait se dire : l'auteure a juste réécrit Cendrillon à sa sauce. Elle ne s'est pas trop embêtée. Mais pas du tout ! L'histoire est unique, passionnante et incroyablement originale pour un retelling (oui, on voit que j'ai aimé...).
Cinder est une jeune mécanicienne (déjà, pas mal niveau originalité), devenue cyborg (mi-humaine, mi-robot) à la suite d'un accident mortel auquel elle a eu beaucoup de chance de survivre. Elle est sous la tutelle de son odieuse belle-mère, Adri. Elle s'entend très mal avec elle, ainsi qu'avec Pearl, sa "sœur" aînée. En revanche, elle entretient une belle amitié avec sa plus jeune sœur, Peony.
Dans le monde de Cinder, une pandémie mortelle, la létumose, se répand à une vitesse incontrôlable. Elle vient d'entrer dans la ville de New-Beijing, dans la Communauté Orientale, où vit Cinder. 
Rapidement, la jeune fille découvre qu'elle a un rôle à jouer dans toute cette histoire...

Je me suis tellement attachée à Cinder ! En soi, ce n'est pas une héroïne exceptionnelle, dans le sens où elle n'a pas de qualités hors du commun, mais je l'ai trouvée terriblement humaine – pas mal, pour une cyborg. Elle m'a touchée, et j'avais vraiment l'impression de la connaître en refermant ce livre. Je me suis sentie un peu seule sans elle.
Le prince Kai m'a beaucoup, beaucoup plu. Et particulièrement ses échanges avec Cinder.
Dommage qu'il n'existe pas. Il aurait fait un excellent mari – pour moi-même, s'entend.

J'ai apprécié les retournements de situation (même si on devine un peu la fin !) qui savaient toujours redonner de l'énergie à l'intrigue.

J'ai tout aimé, d'un bout à l'autre ! J'ai dévoré Cinder en très peu de temps, je n'ai pas vu les pages s'enchaîner... L'auteur écrit vraiment bien, de manière très fluide, on ne peut pas ne pas se laisser entraîner par cette histoire et cet univers. Enfin, je suppose que si, mais ça doit être rare.
J'ai du mal à trouver les mots pour dire à quel point j'ai été captivée. Rares sont les fois où j'ai été dans un roman à ce point : j'étais Cinder ! Bon, pas totalement, parce qu'à certains moments, elle fait de mauvais choix, mais presque.

Quelques passages m'ont même fait rire, ce qui, en fait, est plutôt rare... Pas à gorge déployée, mais tout de même.
Les dernières pages sont géniales, Cinder est différente, elle a évolué tout au long du livre, et même si les choses ne prenaient pas la tournure que j'aurais souhaitée, cela ne me dérangeait pas, tant j'étais captivée et subjuguée par ce que je lisais. 
La fin m'a finalement bien plu, elle laisse envisager beaucoup de choses pour la suite, qui est apparemment tout aussi passionnante ! 

Cinder est un roman original, dynamique, en résumé, excellent (pour reprendre le qualificatif de Bookish Girl !) ! Un énorme coup de cœur, je ne m'attendais pas à être convaincue et transportée à ce point ! Si, comme moi, vous êtes en retard (ce roman est sorti en 2013 !), et que vous ne l'avez pas lu, n'attendez plus, lisez-le !

Note attribuée : comment pourrais-je donner à ce livre une note autre que 10/10 ? Je vous le demande. 


"Kai s'éclaircit la gorge et murmura :
— Vous ne savez pas danser, n'est-ce pas ?
Cinder le dévisagea, prise de vertige.
— Je suis mécanicienne.
Il haussa les sourcils d'un air moqueur.
— Croyez-moi, j'avais remarqué."

"— Avez-vous déjà côtoyé des malades en Europe ? La pandémie était-elle très présente dans votre région ?
— Je n’en sais rien. Je ne me souviens plus de rien avant mon opération.
Il haussa les sourcils. Ses yeux bleus parurent absorber toute la lumière de la pièce.
— Votre opération cybernétique ?
— Non, mon changement de sexe.
Le sourire du médecin s’effaça.
— Je plaisante."

10 commentaires:

  1. J'ai ADORE ce livre moi aussi, ainsi que Scarlet :D Cress sort demain, je vais être tentée de courir dans une librairie ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je veux lire la suite ! Maintenant. Ce livre est trop génial.
      ^^

      Supprimer
  2. J'avoue que malgré tous les bons avis, la couverture ne m'a jamais tentée alors je n'ai jamais essayé... Mais ta chronique vient de me convaincre qu'il me le faut ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'étais pas tentée par la couverture ni par le résumé... À tort ! Fonce !

      Supprimer
  3. j'hésite depuis quelques temps à le lire ou non ... j'ai peur que ça soit trop SF ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était justement ce que je craignais, mais en fait c'est comme "naturel", et ça ne m'a pas dérangée du tout, au contraire !

      Supprimer
  4. Cette saga me tente beaucoup, j'espère pouvoir la découvrir bientôt :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut absolument que tu les lises, ils sont géniaux ! :)

      Supprimer