La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

mercredi 3 mai 2017

Gloria de Martine Pouchain - Chronique n°316

Titre : Gloria
Auteure : Martine Pouchain
Editions : Sarbacane (collection Exprim')
Genre : Contemporain
Lu en : français
Nombre de pages : 267
Résumé : "Une lueur rase les sommets au loin. Quelques phares croisés les éblouissent.
- Ca m'étonnerait beaucoup que t'es ma mère, déclare Jamie.
- Pourquoi ?
- Une mère a pas le temps de se balader. Elle travaille.
- Qu'est-ce que t'en sais ? T'en connais beaucoup, des mères ?
- Tu vois, ça, une mère le dirait pas.
- Moi aussi je travaille. Là, je suis en vacances.
- Et tu fais quoi comme travail ?
- Actrice."

-------------------------------------------------------------------

Un grand merci aux éditions Sarbacane et en particulier à Audrey pour cet envoi !

--------------------------------------------------------------------

Gloria a sept ans et une maman qui vit toujours dans le deuil de son frère aîné.

Gloria a dix-sept ans et un professeur de théâtre très séduisant.

Gloria a dix-huit ans, un bébé dans le ventre et des rêves de succès plein la tête.

Gloria donne le bébé pour donner vie à ses fantasmes.
Mais personne ne semble aller dans son sens.

Gloria a vingt-cinq ans, plus d'ovaires et des regrets qui naissent dans son cœur.
Mais elle a aussi une voiture et un plan un peu fou.
Alors elle part.

Elle part, et fait défiler les paysages, les personnages, les rencontres et émotions. Son road-trop aussi fou que profondément humain emporte dès les tous premiers instants, ses pensées à première vue incohérentes mais en réalité étonnamment logiques sont aussi touchantes que déstabilisantes. Entre sentiment paternaliste, affection et inquiétude, le lecteur se sent bien vite lié à ce personnage principal d'une manière très inhabituelle. Le rythme du roman est travaillé de telle sorte que trois ans peuvent défiler en une phrase, et une heure en trente pages, sans aucune impression de déséquilibre. On se laisse porter avec un plaisir inouï tout en s'investissant réellement dans le destin de cette Gloria que l'on se surprend à soutenir, tout en restant stupéfait par la portée de ses actions.

La plume de l'auteure est l'incroyable reflet de la sensibilité un peu brisée de son héroïne, de sa folie douce, de ses rêves un peu trop prenants. Les dialogues se font tour à tour cruels, intenses, calmes, mystérieux et doux, et ces échanges demeurent si vrais qu'on les entend résonner en soi. Au fil des pages, on en vient à éprouver un attachement viscéral à cette héroïne, qui commet certes de nombreuses erreurs et des actes que l'on n'aurait pas à l'idée d'envisager, mais dont les intentions si innocentes et graves à la fois ne peuvent que toucher.
Gloria a été privée d'amour.
Celui de sa mère.
Celui de son amant.
Celui de la profession qu'elle s'était choisie, et bien d'autres encore.
Et pourtant, elle le cherche, elle en donne, elle essaye de comprendre comment quelque chose d'aussi fort peut bien fonctionner. Elle s'égare, c'est indéniable, mais comment le lui reprocher lorsqu'elle fait vivre à ses lecteurs de tels instants d'émotion et d'humanité dans tout ce qu'elle a de plus concret, de plus beau, de plus fragile ? 

Alors croyez-moi, embarquez-vous pour ces quelques pages de magie, de poésie douce-amère, d'humanité et de dépaysement un peu hors du temps, et donnez à Gloria tout l'amour qu'elle mérite. Pas besoin d'épiloguer sans fin sur ce roman qui doit conserver une certaine part de mystère pour être pleinement savouré : une seule chose à retenir, foncez.

Note attribuée : 10/10


Bon, même si j'ai dit que Gloria, on s'y attache et tout et tout, évitez quand même de reproduire ses agissements du roman. Non pas que je juge hein. Mais évitez quand même.

14 commentaires:

  1. A force d'en lire des si bons avis, j'ai décidé de lire ce roman après ma lecture en cours alors que ce n'était pas prévu ! J'ai hâte :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un roman qui mérite que l'on bouleverse son programme pour lui :D

      Supprimer
  2. Comme souvent, nous sommes synchro pour poster nos chroniques ^^ D'ailleurs, si je n'avais pas déjà lu le roman, ta chronique m'aurait carrément convaincu de le faire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nos âmes sont reliées dans les aaaaastres ! Je me calme. Désolée. C'est ce livre, trop d'amour me fait perdre les pédales.

      Supprimer
  3. Je suis très intriguée par cette oeuvre ! Un roman qui semble hors du commun... Merci pour cette chronique ♡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a envie de l'appeler chef-d'oeuvre en effet... Lis-le, vraiment.

      Supprimer
  4. Voilà l'autre Exprim' qui me tente beaucoup en ce moment, et que je pense demander rapidement ^^ en même temps un roman Exprim' qui n'est pas tentant et de qualité, est-ce que ça existe ?

    RépondreSupprimer
  5. Je sais pas comment tu fais pour lire si vite : à chaque que je reçois un roman, tu l'as déjà lu et chroniqué haha. En tout cas il a l'air génial :D Et puis j'avais tellement aimé Dylan Dubois… <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce que je suis un ninja aux yeux de cyborg. VOILA c'est tout pour moi.

      Supprimer
  6. Très bel avis ! :D
    Je suis bien contente de l'avoir dans ma PAL du coup :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi bien contente de voir que tu auras l'occasion de t'y plonger !

      Supprimer