La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

mardi 28 février 2017

Alexis Vassilkov ou la Vie Tumultueuse du Fils de Maupassant de Bernard Prou - Chronique n°297


Titre : Alexis Vassilkov ou la Vie Tumultueuse du Fils de Maupassant
Auteur : Bernard Prou
Genre : Biographie
Editions : Le Livre de Poche
Lu en : français
Résumé : À la veille de sa mort, Guy de Maupassant connaît une ultime idylle avec la peintre Lioubov Andréievna Vassilkova. Les tribulations d'Alexis, leur fils irrévélé, le conduisent dans la Russie révolutionnaire. Bientôt le jeune médecin fait partie de l'entourage proche de Staline et se retrouve déporté au goulag de Mirny, en Sibérie, où il est initié à la franc-maçonnerie dans une loge clandestine. Ses engagements, sa bonne fortune, l'appui occulte d'un chamane yakoute et l'amour de la belle Ayami, lui rendent la liberté et la France de son enfance. En 1940, Alexis rejoint la Résistance dans le maquis de Haute-Loire. Les aventures d'Alexis Vassilkov, personnage hors du commun que le dramaturge Fernando Arrabal a qualifié de héros strogoffien, épousent les turbulences du XXème siècle jusque bien après-guerre dans un même souffle épique et picaresque. Un livre qui vous emporte dans un tourbillon de sentiments et qui arrive avec une alchimie rare à mélanger ma passion pour la littérature, l'histoire et les grands espaces désertiques de la Sibérie. 

----------------------------------------------------------------------

J'aime m'emparer d'un roman à l'aveuglette, simplement à cause de ou grâce à son titre amusant, comme ce fut ici le cas pour Alexis Vassilkov, a priori cet intrigant fils de Maupassant que personne ne connaît ni d'Eve ni d'Adam - oui, je fais des rimes, c'est une innovation dans ma vie.

La curiosité éveillée par le résumé qui promet des aventures palpitantes dans des décors aussi divers que la Russie révolutionnaire, les camps du goulag ou la France résistante, on s'immerge très vite dans ce récit fluide et entraînant, qui raconte évidemment la rencontre de Guy de Maupassant et de Liouba, la naissance de leur fils pratiquement simultanée à la mort de l'écrivain devenu fou, puis l'enfance et l'adolescence du jeune Alexis, en France puis en Russie. Les épisodes rocambolesques se succèdent, et alternent également avec des chapitres consacrés à d'autres destins, à des personnages tiers qui viennent compléter le tableau à considérer. On peut parfois être légèrement déconcerté par cet afflux d'idées, d'éclectisme et de précision historique, mais le tout s'avère très distrayant et passionnant, malgré quelques petites baisses de rythme de temps à autre.

La démarche de l'auteur, à savoir faire découvrir un illustre inconnu dont le destin mériterait d'être aussi fameux que celui de son père, se révèle tout à fait honorable et même réussie : le roman se lit sans encombre aucune, grâce notamment au portrait très fort du personnage d'Alexis, dépeint de façon complète et attachante, que l'on se plaît à suivre dans les étapes de sa vie, globalement peu joyeuses tout de même - entre les communistes, le goulag et les nazis, on part quand même sur une base de bonne vie moyennement agréable -, et pourtant parsemées d'humour et toujours dynamiques et porteuses d'espoir.

En bref , un mélange improbable mais non moins plaisant de tranches de vie et de réflexions philosophiques, d'horreur et d'espoir, d'historique et d'anecdotique, un roman qui ne plaira sans doute pas à tous, mais qui présente indéniablement une originalité et un intérêt certains...

Note attribuée : 7,5/10

4 commentaires:

  1. Merci Mademoiselle bouquine pour votre article sur mon roman. J'ai beaucoup apprécié vos remarques judicieuses. Cordialement.
    Bernard Prou alias "Alexis Soumachedchi" sur FB

    RépondreSupprimer
  2. Je pense pas que ce livre soit fait pour moi même si découvrir le fils caché de Maupassant peut être tentant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est en effet ce qui m'a attirée... Et plu !

      Supprimer