La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image"> Hebergeur d'image

mercredi 2 novembre 2016

Samedi 14 Novembre de Vincent Villeminot - Chronique n°261

Titre : Samedi 14 Novembre
Auteur : Vincent Villeminot
Genre : Contemporain
Editions : Sarbacane (collection Exprim')
Lu en : français
Nombre de pages : 216
Résumé : Vendredi, 13 novembre 2015. B. était à la terrasse d'un café, quand les terroristes ont tiré. Son frère est mort, lui s'en sort indemne. 


Il quitte l'hôpital au matin, monte dans le métro. Son regard croise celui d'un passager. 


Il reconnaît le visage de l'un des tueurs et décide de le suivre.

----------------------------------------------------------------------

Un grand merci aux éditions Sarbacane et en particulier à Théophile pour cet envoi !

-----------------------------------------------------------------------

Samedi 14 Novembre est un roman important. Et je pèse mes mots.
A mes yeux, il importe qu'il soit lu, compris et intégré par le plus grand nombre, qu'il bouleverse le plus de lecteurs possible comme il m'a bouleversée.
Samedi 14 Novembre est une merveille, une exception. Et je remercie énormément son auteur de l'avoir écrit, dans une démarche qui n'a certainement pas dû être toujours aisée, mais dont le résultat est édifiant.

Dans ce livre, à l'écriture âpre et authentique, on est confronté de plein fouet à la tragédie du 13 novembre, à travers les yeux de différentes victimes et certains de leurs proches, et notamment ceux de B., jeune homme de presque vingt ans dont le frère aîné est abattu alors qu'ils fêtaient son anniversaire en avance, en terrasse. L'incompréhension et le choc en lui laissent vite place à une rage froide... et le hasard lui donne les armes de laisser parler sa terrible soif de vengeance. Au fil des scènes, des actes en lesquels ce roman est découpé, la tension et l'émotion ne font que devenir plus palpables et saisissantes, jusqu'à en devenir parfois étouffantes. L'écriture de Vincent Villeminot, que l'on a déjà pu savourer dans de nombreux autres titres tels qu'U4 - Stéphane, est une fois de plus révélée dans son ambivalence unique, à la fois poétique et réelle, résonnant avec force dans l'esprit du lecteur, avec des mots tranchants et acérés qui font mouche à chaque fois. 

Les personnages, d'une diversité et d'une recherche remarquables, interpellent, émeuvent et font trembler le lecteur. Chacun apporte un point de vue à prendre en compte, un sentiment, une pensée qui se greffent aux autres et confèrent une troublante universalité à l'ouvrage. Les parcours de ces individus, assombris par la tragédie, ne font que se frôler, et pourtant ils se complètent merveilleusement bien. Si le regard de B. reste primant, cela n'empêche pas celui des quelques autres acteurs d'être marquant et judicieux, et de former un véritable chœur lumineux et triste à la fois. 

Il s'agit là d'un roman d'une force inouïe, entre violence et espérance, qui apporte une réflexion essentielle à la veille du premier anniversaire des attentats de novembre. On est profondément troublé par les gestes et pensées décrites, tout en en saisissant la justesse et l'importance. Loin de se contenter de n'analyser que les attentats, Vincent Villeminot brosse le portrait d'une génération entière, d'une jeunesse désabusée et fragilisée qui luttent entre leurs angoisses et leurs richesses. Il livre ici un roman coup de poing, abouti dans tous les sens du terme, dont il ne m'étonnerait pas qu'il éveille les consciences et fasse naître des questionnements chez ses lecteurs. 

 Samedi 14 Novembre reste cependant un texte indéniablement difficile du fait de son intransigeante justesse, et ne conviendra donc peut-être pas aux plus sensibles d'entre vous, mais il s'agit bien là de la seule réserve que je peux émettre à son encontre...

Note attribuée : 10/10 - en même temps, après ce que je viens de vous raconter, à quoi d'autre pouvait-on s'attendre ? 

18 commentaires:

  1. J'ai vraiment très envie de lire ce livre, je pense qu'il sera l'une de mes prochaines acquisitions !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère vraiment que tu pourras découvrir ce texte si fort...

      Supprimer
  2. Comme tu me donnes envie ! C'est un sujet très très délicat mais d'après les premiers avis il semble que l'auteur l'ait bien traité. Je l'ai reçu l'autre jour, je vais le lire très rapidement :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère, j'espère vraiment que tu tomberas comme moi raide par terre...

      Supprimer
  3. Je pense le lire un jour, mais pas tout de suite, il a l'air vraiment assez fort en tout cas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fort c'est le mot oui, et même bouleversant...

      Supprimer
  4. Un roman qui a l'air vraiment touchant dis donc ! Je me laisserait sans doute tenter, notamment parce que j'ai adoré la plume de l'auteur dans instinct et Stéphane ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Son écriture me plaît toujours énormément et cela s'est confirmé ici, n'hésite pas !

      Supprimer
  5. Eh bien, tu en parles tellement bien ♥ Je l'ai fini hier et j'ai donc encore tous les mots de l'auteur en tête, je partage complètement ton avis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marine <3 J'ai bien vu à ta chronique que nous sommes sur la même longueur d'ondes...

      Supprimer
  6. Ta chronique est magnifique, ce roman me tentait beaucoup mais j'ai réfléchi, et du coup... Je pense que le thème m'a fait un peu peur, je ne me sens pas prête. Pourtant, j'ai lu un autre livre, court certes, sur l'attentat du Bataclan... A voir :) En tout cas, tu donnes envie !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Le thème est certes dur, la façon dont il est traité également, mais si jamais tu te sens prête, n'hésite surtout pas...

      Supprimer
  7. Rien que le résumé fait froid dans le dos :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement, le contexte est d'une horreur telle qu'il ne pouvait en être autrement...

      Supprimer
  8. Je l'ai reçu également de la part de la maison d'édition. Je compte bien sûr le lire ce mois-ci donc j'espère qu'il parviendra à me bouleverser, tout comme toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'as même pas à espérer à mon avis !

      Supprimer
  9. Magnifique chronique ! Ce roman semble vraiment fort et très bouleversant si bien que je me sens incapable de le lire... Je ne pense pas être assez forte, du moins par pour le moment.... Un jour cela est néanmoins certains !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu arriveras à le lire en tout cas !

      Supprimer