La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

mercredi 9 novembre 2016

La Boiteuse de Françoise Grard - Chronique n°263

Titre : La Boiteuse
Auteure : Françoise Grard
Editions : Gulf Stream (collection Electrogène)
Genre : Contemporain | Thriller Psychologique
Nombre de pages : 245
Résumé : Trahie par Wilfred, qui l'a abandonnée seule et blessée au milieu des Highlands désertes, Aurore, revenue infirme d'Ecosse, se protège des autres et de l'amour comme elle le peut. La jeune femme se reconstruit à tâtons et étouffe en elle colère et angoisses, bien décidée à ne plus jamais entendre parler de celui qu'elle a tant aimé. Mais à la suite d'étranges révélations et de signes inquiétants, elle doit se résigner, malgré elle, à remonter sa piste. Tandis que le mystère s'épaissit, elle s'aperçoit que, prise au piège des apparences, elle s'est trompée sur lui. Découvrir la vérité sur Wilfred entraînera la jeune fille au coeur de lourds secrets et d'un terrible drame familial.

-------------------------------------------------------------------

Un grand merci aux éditions Gulf Stream et à Babelio pour cet envoi !

-------------------------------------------------------------------

La collection Electrogène de Gulf Stream m'avait déjà réservé une belle découverte, aussi bien par son apparence que par son contenu, avec Là où tombent les anges de Charlotte Bousquet, et j'étais donc très enthousiaste à l'idée de lire cette toute dernière parution, La Boiteuse... qui a largement été à la hauteur de mes attentes, et les a même dépassées, constituant l'une de mes plus belles surprises depuis longtemps. 

Derrière ce titre mystérieux, intrigant mais finalement peu révélateur au premier abord, se cache le récit d'Aurore, jeune femme qui décide de partir en voyage en Ecosse accompagnée de son petit ami, Wilfred. Alors qu'elle commence à entrevoir les défaillances de sa relation avec le jeune homme, elle se blesse gravement, et se voit abandonnée par Wilfred.
Trahie de la pire des façons.
Sauvée miraculeusement, mais désormais seule et incrédule, elle sent naître en elle le besoin de comprendre. Et pourquoi pas de se venger.
A son retour en France, blessée au pied aussi bien qu'au cœur, désormais infirme, la jeune femme se met en tête de retrouver celui en lequel elle avait placé toute sa confiance... sans se douter de la profonde métamorphose qu'elle s'apprête à traverser.

Ce qu'il y a de précieux et de merveilleusement inspirant dans le roman, ce n'est pas tant le dévoilement de la vérité à propos de Wilfred, l'aboutissement de la quête d'Aurore, mais bien le parcours qu'emprunte l'héroïne, son véritable chemin de croix, le processus de deuil auquel elle se livre. Renoncer à sa jambe, renoncer à son amour passé, grandir enfin et trouver un équilibre, voilà ce qui attend Aurore, des étapes qu'elles n'aurait pu franchir si elle n'avait subi ce drame en Ecosse. 

L'écriture suave, fine et sophistiquée de l'auteure opère son charme dès les premiers chapitres, et insuffle au texte une tension implacable. Les décors de l'Ecosse sauvage sont d'un réalisme et d'une magie frappants, la douleur de l'héroïne palpable : il s'agit finalement d'un roman très sensuel. On ressent la moindre des nuances proposée, la moindre des implications, et on ne peut dès lors qu'être convaincu. Et tourner encore et encore les pages.

En bref, un récit poignant et inspirant décrivant l'apprentissage âpre mais touchant d'une héroïne inoubliable. Empreint d'humanité, La Boiteuse se dévore, envoûte par ses mots si justes, si parlants, et se referme avec pour le lecteur le sentiment d'avoir progressé, d'avoir appris quelque chose. Et y a-t-il plus gratifiant, plus exquis que ce constat ?

Note attribuée : 8,5/10

3 commentaires:

  1. Voilà un roman qui m'intrigue beaucoup !
    J'ai bien cette maison d'édition en général :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Leurs titres sont toujours très intrigants en effet !

      Supprimer
  2. Tu me donnes bien envie ! Là je me suis jetée sur le tome 2 de Sauveur & Fils (tu me comprendras je pense !) mais ensuite je lirai celui-là :)

    RépondreSupprimer