La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

mercredi 16 mars 2016

Tiny Pretty Things de Sona Charaipotra et Dhonielle Clayton — Chronique n°177

“The moment you think you're on top is the moment you've lost  your passion.” 

Titre : Tiny Pretty Things
Auteures : Sona Charaipotra et Dhonielle Clayton
Genre : Realistic Fiction | Contemporain
Éditions : Harper Teen
Lu en : anglais
Nombre de pages : 450
Résumé : Gigi, Bette, and June, three top students at an exclusive Manhattan ballet school, have seen their fair share of drama. Free-spirited new girl Gigi just wants to dance—but the very act might kill her. Privileged New Yorker Bette's desire to escape the shadow of her ballet star sister brings out a dangerous edge in her. And perfectionist June needs to land a lead role this year or her controlling mother will put an end to her dancing dreams forever. When every dancer is both friend and foe, the girls will sacrifice, manipulate, and backstab to be the best of the best.

------------------------------------------------------------------

Je suis très attachée au monde de la danse classique, en ayant pratiqué très longtemps de façon assez intensive. Si j'ai depuis arrêté ce sport, je continue à éprouver la même fascination pour cet univers aux codes si particuliers et surtout si implacables, et rien ne me plaît autant que de me plonger dans un roman qui aborde ce thème – Ballerines de Sophie Flack avait ainsi été une excellente découverte. Alors lorsque j'ai entendu parler de Tiny Pretty Things, mon sang  n'a fait qu'un tour, j'ai laissé libre cours à ma fièvre acheteuse ! Et bien m'en a pris...

Tiny Pretty Things nous permet de plonger dans les existences de trois étudiantes dans une très prestigieuse académie de ballet new-yorkaise : Bette, habituée à obtenir tout, tout de suite, et prête à faire n'importe quoi pour que cela continue ainsi, June, qui flirte avec l'anorexie et souffre terriblement de ne jamais obtenir la moindre reconnaissance ni le moindre rôle, et Gigi, une nouvelle élève, seule Noire de l'académie, qui est frappée de plein fouet par la cruauté de ses joyeuses petites camarades jalouses de son talent.

J'ai dévoré ce roman d'une traite, y prenant énormément de plaisir, et m'immergeant complètement dans le drame, et je n'ai été en mesure de relever ses quelques petits défauts qu'après l'avoir refermé. Les héroïnes m'ont tout de suite interpellée, par la violence de leurs sentiments et par leur ambition dévorante, la description de leur quotidien m'a passionnée, et j'ai adoré observer la mise en place des rouages de l'intrigue. Alors oui, certaines sont assez vicieuses sur les bords, mais c'est ce qui les rend intéressantes ! 

Les personnages sont nombreux, variés, avec des caractères et des origines ethniques diamétralement opposés, et pourtant tous suscitent notre intérêt, même les "méchants", que l'on prend un malin plaisir à détester... Et surtout, pour lesquels on ne peut s'empêcher de ressentir de la compassion. Enfin, presque.

La magie de la danse classique est transcrite à la perfection. Transparaissent à la fois les sacrifices et la douleur qui ne se séparent pas des danseurs, mais également leur passion, leur plaisir de danser. On se sent transporté auprès d'eux, on les visualise en train de danser, on en entend presque la musique à travers l'écriture mélodieuse. Une réussite de ce côté-là !

En bref, un roman qui vous prend à la gorge et dont certains passages sont tellement intenses et surprenants qu'ils vous en coupent le souffle. Les personnages sont fascinants dans leur cruauté les uns envers les autres, les alliances se tissent, les trahisons s'opèrent dans un ballet magnifiquement orchestré – c'est le cas de le dire... Et si parfois tout devient un peu "trop" dramatique,un peu trop sombre et tortueux, on n'en est pas du tout dérangé, tant on est plongé dans l'histoire. C'est une histoire riche et très bien menée, avec des rebondissements à se rouler par terre et un cliffhanger final qui donne envie de... se rouler par terre également. J'attends avec impatience la suite, parce que même si tout n'est pas parfait, que certains points manquent un peu de précision ou de justesse, le tout fonctionne extrêmement bien, et on passe un moment de lecture assez remarquable !

Et puis. Cette. Couverture. Mes yeux pleurent de bonheur.

Note attribuée : 9/10 : à lire avec la musique de Casse-Noisette en fond !

Pour ce qui est du niveau VO, je l'ai trouvé assez abordable – peut-être pas pour une toute première lecture en anglais, mais aucun problème si vous avez déjà fait l'expérience à deux ou trois reprises !

8 commentaires:

  1. Dommage qu'il ne soit pas sortit en VF. J'aurais bien aimé le découvrir. Toutefois, je suis contente qu'il t'aie plu ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il sera bientôt traduit alors...

      Supprimer
  2. Je vais attendre un petit moment, mais je pense le lire, à vrai dire le fait qu'il aborde le sujet de la danse m'intéresse beaucoup, je trouve cela tellement jolie, donc entrer dans ce monde difficile peut être instructif, surtout qu'il est loin d'avoir l'air facile. Le lire en V.O est toujours mieux, on peut sentir réellement ce que l'auteur veut nous faire passer, sans traduction, c'est plus jolie :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu en auras l'occasion, c'est en effet un excellent moyen de découvrir plus en profondeur cet univers !

      Supprimer
  3. Bon, je n'y connais strictement rien à la danse classique et les ares années où j'ai pratiqué d'autres danses n'ont pas franchement été des réussites mais... tu fais une très bonne vendeuse hehe :p et oui, je craque aussi pour la couverture, je ne suis absolument pas corrompue 0:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas besoin de savoir quoi que ce soit sur cet univers, laisse-toi simplement porter ! Haha, tu n'as toujours pas compris que j'étais la pire des pires des tentatrices ? LIS LE !

      Supprimer
  4. Ok, nouveau roman a ajouter à ma WL, mais pour être honnête, les séries me rebutent en ce moment. Tant pis, je vais faire un effort :)
    Non, non, cette couverture n'est pas du tout une des plus belles que j'ai vues.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ho oui, je t'en conjure, lis-le ! Tant pis si c'est une série – cela ne te fera que plus de somptueuses couvertures.
      Heu, non, moi non plus je ne trouve pas du tout du touuuut cette couverture à se rouler par terre.

      Supprimer