La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image"> Hebergeur d'image Hebergeur d'image

dimanche 20 septembre 2015

U4 – Yannis de Florence Hinckel — Chronique n°124

"Je m'appelle Yannis. Ce rendez-vous, j'y vais pour rester libre."

Titre : U4 — Yannis
Auteure : Florence Hinckel
Genre : Post-apocalyptique | Contemporain
Éditions : Nathan | Syros
Nombre de pages :
Résumé : Cela fait dix jours que le virus U4 accomplit ses ravages. Plus de 90% de la population mondiale a été décimé. Les seuls survivants sont des adolescents. L'électricité et l'eau potable commence à manquer, tous les réseaux de communication s'éteignent. 
Dans ce monde dévasté, Koridwen, Yannis, Jules et Stéphane se rendent, sans se connaître, à un même rendez-vous. 



Parviendront-t-ils à survivre, et pourront-ils changer le cours des choses ?

Je m'appelle Yannis. Mes parents et ma sœur sont morts sous mes yeux. Depuis, leurs fantômes m'accompagnent partout. Il faut que je quitte Marseille avec mon chien, sinon je vais devenir fou. Je n'ai plus qu'un espoir : arriver à temps au rendez-vous, à Paris. 


---------------------------------------------

Livre lu en LC avec ma très chère et estimée Tess du blog Les Lectures de Tess - sa chronique par ici !

--------------------------------------------

J'ai déjà eu l'occasion de découvrir la saga U4, qui fait énormément parler d'elle en ce moment, avec Koridwen dYves Grevet, que j'ai d'ailleurs absolument adoré – si vous avez du temps à perdre, vous pouvez en lire ma chronique, par ici !
J'étais donc pleine d'entrain pour commencer Yannis, dont le personnage principal m'avait beaucoup plu, pour ce que j'avais pu en découvrir dans Koridwen

Comme vous le savez peut-être, U4 est une saga assez unique, puisque ses quatre tomes ont été écrits par quatre auteurs différents, et mettent en scène quatre personnages principaux différents. Ces personnages vivent dans un même univers post-apocalyptique, dans lequel la quasi-totalité de la population a été décimée par un virus foudroyant. Ainsi, Stéphane, Koridwen, Yannis et Jules se rencontrent, échangent... avec l'espoir d'arriver sains et saufs à un mystérieux rendez-vous lancé par le maître de leur jeu vidéo favori, qui leur promet de pouvoir changer le cours des événements...

Le personnage de Koridwen m'avait tant plu que je me demandais si j'allais pouvoir m'attacher également à Yannis, et heureusement, ce fut le cas.  Avant de le découvrir, je le trouvais assez mystérieux, et j'ai vraiment apprécié suivre l'aventure de son point de vue. Yannis est rêveur, sensible, assez effacé, et surtout dévasté par le décès de ses parents et de sa petite sœur, dont les fantômes le poursuivent inlassablement. Certaines de ses réflexions sont très poétiques et touchantes, et on s'attache beaucoup à lui.
Cependant, il s'avère que Yannis passe la grande majorité du roman en compagnie d'une certaine Stéphane – oui, oui, Stéphane est une fille, ce n'est pas moi qui confonds les genres –, qui elle, m'a franchement déplu. Elle m'a semblé manipulatrice, brutale, trop difficile à cerner, et sa présence m'exaspérait plus qu'autre chose... mais je ne désespère pas de la comprendre et de l'apprécier enfin dans son tome !

Il y a beaucoup d'action dans ce tome-ci, comme dans Koridwen, mais j'avais parfois une légère impression de fouillis, de confusion... Je devais parfois retourner une page en arrière pour bien saisir l'action – bon, je suis sans aucun doute un peu lente à la détente, mais tout de même. Et surtout, ces scènes me semblaient très inégalement dosées, dans le sens où elles alternaient de façon pas toujours très équilibrée avec des passages beaucoup plus longs qui traînaient un peu à mon goût. Mais pas d'inquiétude, le livre restait parfaitement intéressant !
En revanche, le dernier tiers était si prenant que j'étais solidement agrippée à mon livre, et que rien au monde n'aurait pu m'en détacher.
À part l'appel de la nourriture. Mais bon, ceci relève d'un autre registre.

Je suis également déçue par la fin, et – aucun spoiler, n'ayez crainte – j'avoue que même si l'épilogue était très émouvant et tout ce que vous voudrez, j'aurais aimé que Yannis aille ailleurs... 
*haussement de sourcils appuyé destiné aux personnes ayant déjà lu le roman*
Et bon, les fins ouvertes et moi, ça fait vingt-quatre.

En bref, un roman qui me confirme la grande qualité de la saga U4, et qui m'a fait passer d'excellents moments, notamment vers la fin ! J'ai apprécié le point de vue de Yannis, un personnage sensible et attachant, même s'il est vrai que je lui ai préféré Koridwen
Note attribuée : 8/10

8 commentaires:

  1. Cela ne fait pas si longtemps que je connais ton blog mais j'adore ton humour dans les chroniques ^_^
    J'ai les 4 romans dans ma liseuse ! Il serait temps que j'en commence un XD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, tu es gentille ! Dépêche-toi d'en lire un, voyons ! :p

      Supprimer
  2. En tout cas, merci pour cette LC, c'était très sympa ! Et je suis d'accord avec La route des lecteurs ! J'adooore l'humour que tu mets dans tes chroniques ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi aussi ! Mais que d'adorabilité dans ce que tu me dis... je suis extrêmement touchée, merci :p

      Supprimer
    2. L'émotion me prend à la gorge devant tant de gentillesse :o

      Supprimer
  3. Sensible et attachant, c'est vrai que ça caractérise bien Yannis =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est un personnage vraiment agréable ^^

      Supprimer