La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image"> Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

dimanche 21 août 2016

The Siren de Kiera Cass — Chronique n°236

Titre : The Siren
Auteure : Kiera Cass
Genre : Fantastique | Romance
Éditions : Harpen Teen
Lu en : anglais
Nombre de pages : 327
Réusmé : Years ago, Kahlen was rescued from drowning by the Ocean. To repay her debt, she has served as a Siren ever since, using her voice to lure countless strangers to their deaths. Though a single word from Kahlen can kill, she can’t resist spending her days on land, watching ordinary people and longing for the day when she will be able to speak and laugh and live freely among them again. 


Kahlen is resigned to finishing her sentence in solitude…until she meets Akinli. Handsome, caring, and kind, Akinli is everything Kahlen ever dreamed of. And though she can’t talk to him, they soon forge a connection neither of them can deny…and Kahlen doesn’t want to.



Falling in love with a human breaks all the Ocean’s rules, and if the Ocean discovers Kahlen’s feelings, she’ll be forced to leave Akinli for good. But for the first time in a lifetime of following the rules, Kahlen is determined to follow her heart.


-----------------------------------------------------------------------

Kiera Cass est une auteure dont je ne sais décidément plus quoi penser : ses histoires légères et entraînantes parvenaient toujours à me divertir et à me faire rêver, notamment les trois premiers tomes de sa saga La Sélection, mais depuis quelque temps, j’enchaîne les déceptions avec ses derniers titres, comme La Couronne et maintenant La Sirène, une réédition de son tout premier roman, entièrement remanié.

The Siren n'est que... gentillet. On le lit avec facilité, on se laisse porter sans encombre par cette histoire somme toute plutôt plaisante, qui s'achève en un rien de temps... Mais lorsque l'on le referme, le charme n'opère plus, rien ne semble subsister de cette découverte, à cause du manque d'approfondissement des personnages et de leurs relations et de l'évidente prévisibilité dont souffrent le roman.

En quatre mots : le lecteur s’ennuie.
SI. Le « s’ » compte pour un mot, je suis formelle. Je suis prête à vous défier en duel grammatical s’il le faut. Pour l’amour de la maniaquerie grammaticale.

Kehlan est une sirène, elle doit servir l'Océan pendant un siècle en lui livrant les âmes des noyés, mais, ô drame, elle tombe amoureuse d'un humain alors qu'elle n'en a évidemment pas le droit. 
Eeeeeet... C'est à peu près tout. Et ce n'est pas assez.

En effet, entre une histoire malheureusement inaboutie, un rythme lent et répétitif, des dialogues niais et des personnages principaux dont les sentiments amoureux se développent à une vitesse supérieure à celle de la lumière, il est difficile de se sentir conquis par cette lecture. 
Encore une fois, le potentiel est là, la narration est agréable, la plume facile à suivre et la mythologie investie sympathique, mais l’intrigue pourtant très courte se perd dans des méandres amoureux lassants, et ne parvient pas à marquer son lecteur de façon durable. Pour tout vous dire, d'ici quelques  jours, je serai sans doute incapable de retracer précisément le fil de l'histoire – j'ai même déjà du mal à me souvenir des prénoms des protagonistes. Non, je n'ai pas  un Alzheimer précoce. Pas du tout.

En bref, un roman certes plutôt agréable à lire, mais hélas loin de laisser une marque indélébile chez son lecteur. The Siren est assurément plein de potentiel, et aurait pu être une très belle découverte si seulement Kiera Cass avait été plus loin dans l'élaboration de ses personnages, dans la structure même de son livre. Il ne s'agit certes que de son premier roman, et tout est évidemment loin d'être mauvais, mais le fond ne suit malheureusement pas. 

Note attribuée : 4/10

14 commentaires:

  1. Dommage, il avait l'air sympa... après il faut surement le lire sans en attendre de trop pour ne pas être déçue...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sans doute la meilleure démarche à adopter !

      Supprimer
  2. Mouais... j'hésite à me l'acheter du coup. Pas à sa sortie en tout cas. Dommage que tu ai été déçue! :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne serai pas celle qui te poussera à l'achat x)

      Supprimer
  3. Oui oui le S compte pour un mot je vous soutiens chère Capucine. Pour le reste j'étais pleine de préjugés quant à ce livre et je crois que je vais m'en tenir à cela.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci chère Eden, je trouve en vous un soutien inébranlable !

      Restes-en en effet à tes préjugés, je crois qu'ils sont assez avérés :p

      Supprimer
  4. Oh, il me tentait bien, ce bouquin, je comptais l'acheter... mais maintenant je ne sais plus trop...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À toi de voir... Il ne s'agit cependant pas à mes yeux d'un roman qui déborde d'intérêt !

      Supprimer
  5. Ce roman me tentait beaucoup mais un peu moins maintenant ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chronique n'est en effet pas des plus motivantes !

      Supprimer
  6. Déjà que je ne suis pas fan de La sélection alors je ne compte pas lire ce roman !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha non en effet, très mauvaise idée !

      Supprimer
  7. Bon celui-là par contre... Je pense que je vais me contenter de terminer la sélection ^^

    RépondreSupprimer