La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

mardi 16 août 2016

Aeternia tome 1 – La Marche du Prophète de Gabriel Katz — Chronique n°234

"Le calme, la réflexion, le recul, il les avait enterrés avec sa famille ; désormais il n'était plus que rage."

Titre : Aeternia 
Auteur : Gabriel Katz
Genre : Fantasy
Éditions : Scrineo
Lu en : français
Nombre de pages : 374
Résumé : Leth Marek, champion d'arènes, se retire invaincu, au sommet de sa gloire. Il a quarante ans, une belle fortune et deux jeunes fils qu'il connaît à peine. C'est à Kyrenia, la plus grande cité du monde, qu'il choisit de les élever, loin de la violence de sa terre natale. Lorsqu'il croise la route d'un culte itinérant, une étrange religion menée par un homme qui se dit prophète, l'ancien champion ignore que son voyage va basculer dans le chaos. À Kyrenia, où l'on adore la Grande Déesse et les puissants du Temple s'entredévorent, une guerre ouverte éclate entre deux cultes, réveillant les instincts les plus noirs. La hache de Leth Marek va de nouveau tremper dans le sang. Le plus violent des combats est celui que l'on mène contre ses propres croyances.

------------------------------------------------------

Aeternia est un roman dont j'avais entendu parler à quelques reprises, toujours en des termes positifs, et dont on avait loué l'inventivité et l'intensité. Il ne m'en a pas fallu plus pour avoir envie de tenter l'aventure, et je me suis lancée totalement à l'aveuglette dans cette lecture, sans même avoir pris la peine de lire le résumé – si ça, ce n'est pas de la confiance... 

Cette témérité – oui, j'ose parler de témérité en faisant référence à de la lecture, je l'assume parfaitement – a payé, puisqu'Aeternia s'est révélé être aussi prenant et imaginatif que je l'avais espéré !

Ce roman introduit quelques figures principales, dont la plus mémorable reste Leth Marek, champion d'arène à dix reprises, jamais vaincu, qui décide de prendre sa retraite à l'âge de quarante ans pour se consacrer à l'éducation de ses deux fils. Malheureusement pour lui, ses, disons, projets d'avenir se retrouvent quelque peu chamboulés dans des circonstances imprévues et d'une violence certaine. Résolu à se venger, Leth se retrouve bientôt impliqué dans un conflit hors-normes, aux résonances religieuses, politiques, et même idéologiques, dont l'issue pourrait bien lui être fatale...

On se retrouve emporté en un rien de temps dans le terrifiant univers de fantasy créé par l'auteur. Oui, terrifiant, parce qu'il s'agit avant tout d'un roman violent, aussi bien dans les sentiments qui traversent ses personnages que dans les actes qu'ils commettent ou dont ils sont témoins... Entre batailles, trahisons et mises à morts, les adeptes d'hémoglobine en auront pour leur compte – n'est-ce pas un bel euphémisme ? –, servis de plus par un rythme implacable, des scènes de combat impeccables, des confrontations mémorables. Le tout peut parfois être très légèrement grandiloquent, mais que voulez-vous, c'est de la fantasy.
L'auteur jouit d'une créativité certaine, manie la plume avec efficacité, et sait jouer avec son lecteur, lui faisant croire à telle ou telle issue pour le surprendre quelques pages plus loin, jusqu'à un dénouement époustouflant !

Oui.
J'ai utilisé le mot "époustouflant".
C'est un très joli mot.
Je ne vois pas ce que vous avez contre lui.

Les rouages de l'intrigue se mettent intelligemment en place, la tension ne tarde pas à grimper en flèche, et la seule pensée à peu près cohérente que l'on est capable de formuler en refermant Aeternia pourrait être transcrite par les mots "OÙ-EST-LA-SUITE" – ce qui était légèrement regrettable dans mon cas, étant donné que l'exemplaire de ladite suite possédé par ma médiathèque évoluait sur un autre continent que celui où je me trouvais

L'écriture reste simple, certaines formules sont peut-être un peu trop usitées, les portraits de personnages auraient pu être plus originaux et plus approfondis, certes. L'essentiel reste que cette histoire se dévore avec un intérêt et un plaisir certain, que l'affection du lecteur pour le personnage principal ne se dément pas un instant, en un mot, qu'il s'agit d'une découverte tout à fait sympathique.

En bref, un roman de fantasy extrêmement prenant, tout en complots, désirs de vengeance et trahisons, qu'il vous sera difficile de reposer !
Note attribuée : 8/10

10 commentaires:

  1. Je n'avais malheureusement pas tellement accroché à cette histoire :/ mais je peux comprendre qu'on puisse aimer, ça ne m'empêcher pas d'apprécier l'auteur et de vouloir lire d'autres de ses ouvrages ^__^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends, ça reste assez particulier comme atmosphère, histoire, écriture...

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Je pense qu'elle pourrait bien te plaire !

      Supprimer
  3. Oui, ce roman est génial, y a plein de sang dedans :D j'avais beaucoup aimé ! Et dire que je n'ai toujours pas lu le tome 2...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du saaang, du sang partouuut ! On va le lire, on va le lire... Un jouuur...

      Supprimer
  4. Je n'aime pas plus que cela la fantasy (cela dépend laquelle, on va dire) et donc, ce roman ne m'attire pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommaaaage... Mais bon, je peux comprendre.

      Supprimer
  5. Depuis que j'ai fini sa trilogie Le puits des mémoires, Aeternia me fait de plus en plus envie. Je n’en entends que du bien, l'univers et les personnage sont l'air aussi bien élaborés, donc je pense sauter le pas dans très peu de temps !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était mon premier roman de l'auteur, je ne peux donc pas comparer, mais j'ai en effet apprécié le travail sur les personnages et la richesse de l'univers !

      Supprimer