La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

mercredi 17 décembre 2014

Partials de Dan Wells — Chronique n°53

"Si tu ne peux pas connaître la vérité, vis dans le plus beau des mensonges que tu puisses inventer."

"Le bonheur est la chose la plus naturelle du monde quand on l'a; et la chose la plus étrange, la plus impossible, la plus inaccessible quand on ne l'a pas."

Titre : Partials
Auteur : Dan Wells
Genre : Post-apocalyptique | Dystopie
Éditions : Albin Michel (Wiz)
Nombre de pages : 522
Résumé : Un virus. La guerre contre les Partials – ces êtres mi-humains, mi-robots – a décimé la population. Seuls quelques milliers d'humains retranchés à Long Island ont survécu. Et le virus mystérieux – le RM – les tue petit à petit. Chaque nouveau-né vit moins d’une journée si ce n’est quelques minutes. La race humaine s’éteint inexorablement et aucun médecin n’a de remède. 


Un espoir. Dans cette atmosphère désespérée, Kira, jeune interne en médecine, a une nouvelle hypothèse. Pourquoi les Partials sont-ils naturellement immunisés contre le RM ? Et si la solution venait de l’ennemi juré lui-même ? 

Une héroïne. Kira se lance alors dans une expédition au risque de devenir une hors-la-loi. Infiltrer les Partials, en capturer un et le ramener à long Island pour l’étudier et peut-être, trouver un antidote. Mais le pari est risqué : soit elle réussit et sauve l’humanité, soit elle échoue et sera considérée comme une terroriste par son propre gouvernement. À moins que ce soient les Partials eux-mêmes qui ne la tuent…

--------------------------------------------------
Livre lu en LC avec Fanny du blog Livresquement : son article !
Je suis très satisfaite de cette lecture, bien plus que je ne l'aurais pensé ! D'une part parce que je l'ai enfin lu, après un an à traîner dans ma PAL, et d'autre part parce qu'il m'a beaucoup plu alors que je n'avais pratiquement lu que des avis négatifs !

Je partais donc avec un a priori plutôt négatif, d'autant plus que je l'avais souvent commencé et abandonné au bout de cinquante pages !
Cet a priori était, je le sais maintenant, injustifié — pour ma part !

Pourtant, le résumé me faisait très envie, et le tout premier chapitre me plaisait bien : on entre directement dans le feu de l'action, dans une maternité, à la mort d'un nouveau-né... On comprend rapidement que cette scène affreuse est devenue monnaie courante dans la ville de East Meadow, sur Long Island, où survivent les quelques milliers d'humains ayant survécu au Ravage. Le Ravage est la guerre contre les Partials, des surhommes génétiquement modifiés, au cours de laquelle ces derniers ont répandu un virus mortel : le RM. Malheureusement, ce dernier tue tous les nouveaux-nés dès leur naissance. Pour pallier à cela et en attendant de trouver un remède, le Sénat a voté la loi Espoir, obligeant toute femme de plus de 18 ans à tomber enceinte. Forcément, cela ne plaît pas à tout le monde, et un réseau de résistance s'est formé : la Voix du peuple.

Dans ce contexte quelque peu chaotique, nous rencontrons donc Kira, jeune étudiante en médecine. J'ai adoré cette héroïne, qui pour une fois dans une dystopie faisait preuve de sang-froid, de maturité, de réactivité et qui n'est pas totalement bornée. En effet, dès le début du roman, on constate que Kira a quelque peu réfléchi à sa situation et conclu que le Sénat n'était pas la forme de gouvernement la mieux adaptée... Et est déjà dans une position de contestation. On n'a donc pas à endurer la lente prise de conscience que subissent généralement les héroïnes des livres de ce genre.
Un autre point inhabituel, au début du roman, Kira est déjà en couple avec un certain Marcus. Encore une fois, on n'a pas à suivre la (désormais classique) romance typique de ce genre, qu'on devine dès qu'on lit le prénom du garçon pour la première fois.

Je suis peut-être légèrement critique. Légèrement.

L'histoire est réellement passionnante, malgré des longueurs dues aux 522 pages (j'en reparlerai plus loin), et pleine de rebondissements. On suit avec passion la quête de Kira, qui a pour but de vaincre le RM, et donc de rétablir l'ordre à long terme. 
Il y a de nombreux rebondissements, des péripéties multiples, des personnages attachants... Tous les ingrédients pour une bonne lecture sont réunis !
À propos des personnages, j'ai été prodigieusement agacée par Marcus et Haru, et j'ai bien apprécié Madison et Xochi. Voilà pour ma petite réflexion.

On est globalement assez surpris par les quelques révélations du récit, même si j'ai deviné une des principales...
Je suis trop forte, que voulez-vous.

J'ai cependant quelques réserves... Le livre fait 522 pages, il y a donc souvent des longueurs, des passages qui se répètent, en particulier dans les scènes d'action... Dans ces  longs passages parlant de courses-poursuite, de batailles et autres catastrophes, l'action est bien trop dense et je perds souvent le fil. Ces fameux passages survenaient malheureusement un peu trop souvent et longtemps à mon goût, sans pour autant gâcher complètement ma lecture !

On voit que Dan Wells a écrit ce livre dans un souci de détail, cherchant à décrire précisément les manœuvres médicales ou militaires de Kira et de ses compagnons... C'est honorable, mais parfois, un peu trop compliqué et confus pour moi, pauvre petite lectrice.

Enfin, de tous petits détails techniques sans importance mais auxquels je n'ai cessé de penser durant toute ma lecture : l'action se déroule onze ans après le Ravage. Soit. Mais la Nature a déjà repris ses droits et toutes les maisons sont détruites, envahies par la végétation... je veux bien qu'elles soient dégradées, mais pas totalement en ruines ! En onze ans seulement, je ne vois pas comment une ville telle que New York pourrait être complètement dévastée...

Ensuite, d'un point de vue plus mathématique (je chipote), un personnage rappelle vers le milieu du livre qu'un humain sur 250000 a survécu au RM. Parfait. Mais, si on calcule, cela fait donc 4 survivants pour un million d'hommes, donc 4000 pour un milliard. Supposons qu'en 2065 (date du Ravage), il y ait 10 milliards d'habitants sur Terre – et encore, je vois large. Cela ferait donc en tout 40000 survivants, mais dispersés dans le monde entier ! Or, il y aurait plus de 40000 habitants sur Long Island, et on évoque à plusieurs reprises la possibilité de la présence d'autres hommes sur d'autres continents... Ça ne marche pas.

Bref, désolée pour cette parenthèse sans grand rapport avec la littérature.

En résumé, un très bon roman de post-apocalyptique (un de mes genres préférés !) dont j'ai hâte de lire la suite, qui sera, je l'espère, dénuée des longueurs du premier tome...

Note attribuée : 7,75/10 (j'hésitais entre 7,5 et 8. Alors j'ai pris la moyenne des deux. Je suis assez indécise, comme fille) : une très bonne lecture, passionnante et intrigante, mais à laquelle il faut parfois s'accrocher !

"— Comment peux-tu vivre comme ça ?
— C'est la seule manière de vivre qu'il nous reste, Kira.
— Mais comment peux-tu vivre sans avenir?
Il déglutit.
— En vivant dans le présent.Le monde est déjà fini, Kira. Tout ce qu'il nous reste, c'est toi et moi, alors profitons-en au maximum. Restons ensemble comme on a toujours prévu de le faire, et oublions cette mort, toute cette peur, tout le reste, pour vivre, tout simplement."

10 commentaires:

  1. Je ne sais pas pourquoi mais j'avais un avis négatif sur ce livre (je crois que je confondais avec un autre :-) ) ce livre a l'air bien mais je ne sais pas pourquoi il ne m'attire pas plus que ça... En tout cas, tu as fait une très jolie chronique ! :-)
    Pauline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ^^
      C'est un genre qui peut ne pas plaire... C'est vrai qu'il faut parfois s'accrocher, mais je trouve que ce livre en vaut la peine !

      Supprimer
  2. Comment ça il y a beaucoup d'avis négatifs?!^^ Ce livre est une merveilleeeeee! <3 J'ai adoré tous les détails médicaux moi par contre, c'est l'un des points qui m'a le + intéressé! Hâte de lire le 3ème tome!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que, par exemple, Bookish Girl n'a pas aimé xD

      Ouii, j'ai adoré les détails médicaux ! C'est plus les détails sur les bagarres qui m'intéressaient moins...

      J'ai bien envie de lire le tome 2 !

      Supprimer
  3. Un roman qui me fait très envie ! J'essayerai de le lire prochainement :) Mais ton avis donne envie de le découvrir !

    RépondreSupprimer
  4. C'est vrai qu'Haru est insupportable -_-" On est d'accord sur tout j'ai l'impression, c'est cool ! :) Tu m'as trop fait rire avec tes calculs hahaha, tu es allée chercher loin (tu as bien fait hein, mais perso j'aurais pas eu le courage de calculer tout ça ^^).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je sais, je suis un peu bizarre de faire des calculs comme ça xD Mais ça m'a vraiment turlupinée (c'est le mot) pendant toute ma lecture !!
      Oui, on est d'accord sur tout ! ^^

      Supprimer
  5. il est un peu long à démarrer, mais en dehors de ça j’ai beaucoup aimé!

    RépondreSupprimer