La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image"> Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

samedi 21 juin 2014

Salmacis d'Emmanuelle de Jesus — Chronique n°5

"Mutilée... Le mot était peut-être un peu fort, mais il exprimait bien ce que j'avais voulu faire : effacer une souffrance, la détruire, et la remplacer par une autre, que je m'infligeais moi-même, que je pouvais maîtriser."

Titre : Salmacis - l'Élue 
Auteur : Emmanuelle de Jesus
Genre : Romance / Fantastique
Édition : Hachette (Black Moon)
Nombre de pages : 383 (seulement)
Résumé : Toute sa vie, Faustine Sullivan, seize ans, s'est contentée d'une place à l'ombre de son frère jumeau. Mais c'est à la mort de ses parents, dans un pensionnat perdu dans la montagne, qu'elle trouve l'envie d'exister. Quelle est cette force irrésistible qui l'attire vers le mystérieux Andrea ? Et comment imaginer qu'en cédant à ses sentiments, Faustine risque de se brûler les ailes ?
Prix : lauréat du Tremplin Black Moon


Wouah. Je ne m'attendais vraiment pas du tout à ça. Je suis encore sous le choc.
En lisant le résumé, j'étais assez dubitative. Dans ma librairie (où, vous finirez par le comprendre, je passe pas mal de temps), j'hésitais à l'acheter (j'étais vraiment stupide, il y a une semaine) : le résumé ne dévoilait pas grand-chose "d'excitant" et je ne savais vraiment pas ce que pouvait bien raconter ce roman.
Et puis, ayant lu quelques avis enthousiastes dessus et sachant qu'il avait reçu le prix du Tremplin, je me suis décidée à le prendre (et heureusement). Après quelques jours passés dans mon Empire State Building (ma pile de livres à lire) j'ai entamé la lecture de la première page. Et à partir de ce moment-là, c'est bien simple, je ne l'ai pas lâché.

L'auteur a une plume unique et vraiment magnifique. C'était, comment dire... magnétique. Une fois que j'avais posé les yeux dessus, je ne pouvais plus m'arrêter. Les mots s'enchaînaient avec fluidité, élégance... Comment pourrais-je décrire cela ?

Les personnages sont très attachants et sont la grande force de ce roman. Faustine, l'héroïne et narratrice, discrète, effacée derrière Sasha, son frère jumeau, mais surtout détruite par la perte de ses parents, suscite très vite notre sympathie. Sasha, la "méchante" Elzbieta, Simon, Gaëlle, et surtout Andrea, tous apportaient quelque chose à l'intrigue.

Andrea. On comprend rapidement qu'il cache quelque chose à Faustine. On attend donc LA révélation tout au long du roman, révélation à laquelle je ne m'attendais absolument pas. Vraiment, je ne sais pas comment Emmanuelle de Jesus a eu une idée aussi originale... en tout cas, je l'en félicite ! Jamais je n'avais vu ça autre part... 
Pour les férus de mythologie (comme moi) le titre est un petit indice... bien qu'il ne permette pas vraiment de deviner la Révélation.
Peut-être que la Révélation vient un peu trop tard (aux trois-quarts du roman...), mais jamais je ne me suis ennuyée dans ce roman, grâce à la Plume de l'auteur. Vraiment, j'ai adoré suivre Faustine, son évolution...

L'auteur a osé mettre en avant un sport qui n'apparaît que rarement dans des romans, l'escalade... encore de l'originalité ! 

Et puis... cette fin ! Je sentais un progressif crescendo, j'ai tourné les pages avec fébrilité, jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus, instant fatidique où j'ai poussé un grand cri de désespoir avant de me rouler par terre en réclamant à cor et à cri le tome suivant (mentalement bien sûr, mes parents étaient à côté). Ce n'est pas sadique de la part de l'auteur, mais presque.

En tout cas, je félicite Emmanuelle de Jesus pour ce petit bijou qui trône fièrement dans ma bibliothèque que j'ai adoré et que je recommande à tous !

C'est un énoooorme coup de cœur !!!
10/10

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire