La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

jeudi 25 février 2016

Ten Thousand Skies Above You de Claudia Gray — Chronique n°173


“Traveling through the worlds gives you perspective. It makes you value what you have.” 

“Ten thousand skies, and a million worlds, and it still wouldn’t be enough for me to share with you. Nothing less than forever will do.”
Titre : Firebird tome 2 – Ten Thousand Skies Above You
Auteure : Claudia Gray
Genre : Science-Fiction
Éditions : Harper Teen
Lu en : anglais
Nombre de pages : 426
Résumé :  Avertissement : le présent résumé comporte des spoilers modérés du premier tome, aussi je vous déconseille vivement de vous attarder dessus si vous n'avez pas au préalable lu le premier tome. Enfin, sauf si vous avez des pulsions masochistes irrépressibles. Et il n'y a pas de honte à en avoir.
En revanche, ma chronique est parfaitement exempte de spoilers, alors, jetez-vous dessus avec entrain !

Ten thousand worlds. Ten thousand enemies. One love.

Marguerite Caine has done the impossible, traveling to alternate dimensions with the Firebird—the brilliant invention of her parents, her boyfriend, Paul, and their friend Theo. But she has also caught the attention of enemies willing to kidnap, blackmail, and even kill to use the Firebird for themselves. 

When Paul’s soul is splintered into four pieces—pieces that are trapped within Pauls in other dimensions—Marguerite will do anything, and travel anywhere, to save him. But the price of his safe return is steep. If she doesn’t sabotage her parents in multiple universes, Paul will be lost forever.

Unwilling to sacrifice her family, Marguerite enlists the brilliant Theo to help. The two forge a plan to save Paul and the Firebird, but succeeding means outsmarting a genius and risking not only their lives but also the lives of their counterparts in every other dimension.

Their mission takes them to the most dangerous universes yet: a war-torn San Francisco, the criminal underworld of New York City, and a glittering Paris where another Marguerite hides a shocking secret. Each leap brings Marguerite closer to saving Paul—but her journey reveals dark truths that lead her to doubt the one constant she’s found between worlds: their love for each other. 

--------------------------------------------------------------------

Mais que j'aime cette saga. Ce n'est même plus de l'affection, c'est de l'adoration, de l'adulation. Ce second tome dépasse les records de perfection de son prédécesseur. Je n'en ai pas vu défiler les pages, je me suis complètement laissé aspirer par l'écriture et les idées si poétiques de l'auteur, par son héroïne si attachante, par son épopée homérique – oui, je vais loin. C'est volontaire.

Bon, tout d'abord, une récapitulation s'impose. Si toi, ô lecteur, tu ne connais pas la série A Thousand Pieces of You, sache tout d'abord que c'est mal, ensuite que tu te dois de la commencer. De façon immédiate.
Ensuite, tu vas contempler avec admiration et passion ces deux couvertures qui rivalisent de somptuosité.
Non, mais mettons-nous d'accord : elles dégoulinent de splendeur de partout, non ?

Enfin, tu vas courir lire ma chronique du non moins mirifique premier tome pour savoir de quoi il est question – en deux mots : il existe une infinité de dimensions dans notre univers, et les parents de l'héroïne, Marguerite, ont réussi à trouver le moyen de voyager à travers ces multiples couches de réalité. Chaque dimension  incarne en effet une différence par rapport à la nôtre, une possibilité, un changement, une alternative, qui conduit souvent à un monde radicalement différent. 
Ce n'est pas très clair, je sais. Mais faites confiance.

Dans ce tome-ci, l'intrigue redémarre de façon inattendue, avec des rebondissements et une plongée dans le vif de l'action dès les toutes premières pages. J'avais peur d'être légèrement perdue presque un an après le premier tome, il n'en a rien été. J'ai retrouvé tout ce qui me plaisait tant dans cette saga : son aspect ludique et distrayant, avec le côté "science-fiction", mais également son aspect plus profond et mature, avec des portraits psychologiques exécutés avec brio et des réflexions toujours pertinentes sur de multiples aspects de notre univers.

Le concept des dimensions reste purement génial. On ne souffle pas un instant, on est en permanence transporté dans un nouveau décor, avec des personnages différents mais qui restent les mêmes – jusqu'à quel point ? –, de nouveaux enjeux... Entre New York, Rome, Paris, San Francisco, entre guerre, cour impériale et gang mafieux, on ne peut qu'être captivé. 
On est complètement aspiré par le tourbillon des aventures de Marguerite, estomaqué par les rebondissements que propose l'auteure, ému par certaines scènes, et surtout, on ressent de violentes pulsions suicidaires en découvrant le cliffhanger final, qui est, comment dire ?... 
Pourquoi ? Pourquoi un tel dénouement ? Pourquoi une telle cruauté ? Que sommes-nous censés faire de nos vies en attendant la suite ?

Note attribuée : sans surprise, 10/10. Je crois que tout est dit.

Seul petit point noir, purement pratique : ces romans ne sont malheureusement toujours pas traduits... Alors créons un Comité de Lutte pour la Traduction de ATPOY, si vous le voulez bien.
Oui, ce nom sonne très mal. Mais c'est le seul que j'aie trouvé.

6 commentaires:

  1. Je veux lire cette série :) mais le temps que j'en ai le temps (comment ça c'est pas logique ?), elle sera probablement déjà sortie en VF depuis longtemps :p espérons que ces gorgeous couvertures soient gardées !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que cela arrivera ! Bon, au pire, si ça continue encore longtemps, je vais faire une commande de masse et vous en mettre un exemplaire à toutes entre les mains, en vous forçant à les lire immédiatement. Comme ça je pourrai parler de cette fin épouvantable à quelqu'un.

      Supprimer
  2. Je n'ai pas pu lire ta chronique puisque je n'ai pas lu le tome 1 mais j'ai quand même voulu savoir la note que tu lui a mise et dit donc, ce livre a l'air de t'avoir conquise ! Je suis ravie qu'il t'ai plu et j'espère aussi qu'ils traduiront cette saga en VF (en gardant la sublime couverture) parce que ça a l'air d'être super ! Merci pour ta chronique (même si je n'ai pas pu la lire entièrement ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais siiiiii tu peux lire ma chronique ! Je fais exprès de ne mettre aucun spoiler pour que tu puisses la lire, fais-moi confiance ^^
      Ce serait vraiment bien... Croyons-y !

      Supprimer
  3. Cette chronique m'a donné envie d'aller voir celle sur le tome 1 et... j'ai très envie de le lire !! :P

    RépondreSupprimer