La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

mardi 15 septembre 2015

Red Queen de Victoria Aveyard — Chronique n°123

"Anyone can betray anyone."

“I'm an accident. I'm a lie. And my life depends on maintaining the illusion.” 

Titre : Red Queen
Auteure : Victoria Aveyard
Genre : Fantasy | Dystopie
Éditions : Harper Teen
Nombre de pages : 382
Résumé : Mare Barrow's world is divided by blood—those with red and those with silver. Mare and her family are lowly Reds, destined to serve the Silver elite whose supernatural abilities make them nearly gods. Mare steals what she can to help her family survive, but when her best friend is conscripted into the army she gambles everything to win his freedom. A twist of fate leads her to the royal palace itself, where, in front of the king and all his nobles, she discovers a power of her own—an ability she didn't know she had. Except . . . her blood is Red.


To hide this impossibility, the king forces her into the role of a lost Silver princess and betroths her to one of his own sons. As Mare is drawn further into the Silver world, she risks her new position to aid the Scarlet Guard—the leaders of a Red rebellion. Her actions put into motion a deadly and violent dance, pitting prince against prince—and Mare against her own heart.
Existe également en français

Éditions : MSK
Niombre de pages : 444
Résumé : Dans le royaume de Norta, la couleur de votre sang décide du cours de votre existence. Sous l’égide de la famille royale, les Argents, doués de pouvoirs hors du commun, règnent sur les Rouges, simples mortels, qui servent d’esclaves ou de chair à canon.
Mare Barrow, une Rouge de dix-sept ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme une moins que rien. Quand elle révèle sans le vouloir des pouvoirs extraordinaires et insoupçonnés, sa vie change du tout au tout. Enfermée dans le palais royal d’Archeon et promise à un prince argent, elle va devoir apprendre à déjouer les intrigues de la cour, à maîtriser un don qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis, pour faire valoir l’indépendance de son peuple.
----------------------------------------------------------------

Ô livre, je t'aime. Tu vas beaucoup me manquer. Je compte les jours jusqu'à la sortie de ton tome 2 – pour être exacte, il en reste 146. Tout m'a plu chez toi, dès l'instant où je t'ai vu, dans toute ta splendeur. Tu m'as tenue en haleine du début à la fin. Et même tes petits défauts ne m'ont pas dérangée. Tu as même réussi à me faire supporter un triangle amoureux, chose que je ne croyais plus possible au vu de ma saturation totale de ce genre de schéma. Alors merci, ô livre.

Bref, vous l'aurez compris, j'ai aimé Red Queen d'un bout à l'autre. Étant une très, très grande adepte de fantasy et de dystopie, je ne pouvais pas décemment passer à côté de ce livre, qui a de plus énormément fait parler de lui. Alors forcément, on retrouve certains éléments de célèbres dystopies, il y a parfois quelques lenteurs, mais rien de tout cela n'a réussi à entacher mon plaisir de savourer ce roman vraiment prenant.

Tentons faire un résumé plus ou moins rapide : dans l'univers de Mare, il existe deux sortes d'humains : les Rouges, le commun des mortels, qui sont dominés et même opprimés par les Argents, l'élite de la société, dotée de pouvoirs surnaturels, et dont le sang est... argenté – logique, me direz-vous. Mare, une Rouge, vole ce qu'elle peut aux passants pour faire survivre sa famille, en redoutant son dix-huitième anniversaire, jour de sa conscription et de son envoi au front, dont elle n'a que peu de chances de revenir vivantes. Mais par un concours de circonstances que j'omettrai – afin d'épargner mes pauvres petits doigts qui vont de toute façon probablement souffrir d'arthrite dès mes 25 ans au vu du temps que je passe sur un clavier –, il s'avère que Mare possède des talents dignes des Argents les plus puissants... et sa vie va être changée du tout au tout, puisque qu'elle se retrouve introduite à la Cour et fiancée à un prince royal.

Certains ont reproché à ce roman de démarrer trop lentement, mais personnellement, j'ai trouvé qu'il était nécessaire de poser quelques bases, et d'avoir le temps de découvrir Mare en tant que Rouge... J'ai tout de suite été séduite par l'idée, qui me faisait penser à la fois aux X-Men, à la Sélection, à Red Rising... J'ai tout de suite accroché à l'écriture, même si certains néologismes en VO ne sont pas toujours évidents à saisir du premier coup. Et une fois le dernier tiers du roman atteint, je n'ai tout simplement pas été capable de le reposer, jusqu'à un final pour le moins... très intense !
On peut même dire que j'étais complètement ahurie par le tournant que prenait l'intrigue, et que j'ai marqué un temps d'arrêt devant un certain nombre de phrases tant j'étais surprise.

Les personnages sont très nombreux, et globalement très intéressants, même si j'aurais aimé que certains d'entre eux soient plus présents. On se prend d'affection pour Mare, on adore détester les souverains et la cour royale, on frémit devant le sort de certains...
Mare m'a tout de suite plu, elle remplissait beaucoup des caractéristiques que j'aime retrouver chez ce genre d'héroïne. Elle fait preuve d'un caractère bien trempé, d'une détermination sans faille, et je me sentais en symbiose avec elle, même si elle a parfois tendance à juger un peu trop rapidement certaines personnes – mais je lui pardonne.

Quant à la romance... Oui, il s'agit d'un triangle amoureux, chose que j'ai d'habitude en horreur. Oui, il prend beaucoup d'importance. Mais j'ai été très agréablement surprise. Souvent, ce genre de double romance me gâche complètement ma lecture, comme ce fut le cas avec L'Héritière de Melinda Salisbury, mais ici, je n'ai pas vraiment été dérangée, même si les ficelles étaient parfois un peu grosses... En fait, il était plus divertissant qu'autre chose d'assister aux voltes-faces et aux remises en question de Mare, et heureusement !

Alors oui, Red Queen est une énième dystopie en trois tomes, qui suivra sans doute un schéma que l'on connaît bien, avec une énième héroïne insoumise... mais je trouve cependant qu'elle a une saveur unique, et qu'elle vaut le détour. Peut-être ne serez-vous pas marqués par cette lecture, mais je suis pratiquement certaine qu'elle vous passionnera et vous fera passer un excellent moment.

En bref, un roman vraiment addictif, à l'intrigue passionnante, tout en subtilité, dans un univers tout aussi fascinant. On pourra reprocher à ce livre de suivre certains sentiers tous tracés de la dystopie, mais je trouve qu'il sait se démarquer de la foule des livres de ce genre. À lire absolument !
Note attribuée : 9,5/10 : un coup de cœur pour cette excellente histoire de fantasy !

16 commentaires:

  1. Tu donnes vraiment envie :p
    Tu n'es pas la première à avoir un avis positif mais je pense que ta chronique m'a convaincue de le lire ;) Je ne sais pas quand (je ne dis pas que je vais le lire dans 1 mois) mais j'ai vraiment envie de découvrir cette dystopie grâce ) ton avis :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, je suis très contente d'avoir pu te convaincre ;)

      Supprimer
  2. Ce livvre est dans mawish-list depuis sa sortie, et tu me donnes encore plus envie ;) j'adorerais le lire !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu en as l'occasion, n'hésite surtout pas ! ^^

      Supprimer
  3. Je ne sais pas trop si j'ai envie de lire ce livre, mais tu me donne envie de faire =)

    Et au fait, rien à voir, mais je ne sais pas si tu as vu que je t'ai répondu pour la LC de 7 secondes, ça me ferais super plaisir qu'on lise ça ensemble, du coup si t'es toujours partante moi aussi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu le feras alors ;) oui, je suis toujours partante ! Bon, je t'envoie un mail alors ^^

      Supprimer
    2. Super, je l'ai commencé hier, j'ai bien avancé :)

      Supprimer
  4. Tu me tentes énormément avec ta chronique! En plus, j'adore la couverture :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis une tentatrice avérée :3 N'est-ce pas qu'elle est splendide ? Et encore, il y a celle du tome 2 qui n'est pas mal dans son genre non plus !

      Supprimer
  5. Capucine, tu mets à mal ma détermination à ''consommer'' moins de YA et de dystopies. Succomber ou ne pas succomber, telle est la question.
    Le problème, c'est que les trilogies ne me disent plus grand chose, je préfère les one shot.
    Et la couverture VO est bcp plus classe que la VF, sans ce bandeau noir qui gache tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis la Vile Tentation réincarnée en humaine :3 Et succombe, définitivement ! C'est vrai que ce choix a tendance à me lasser, mais ici, j'en veux encore, un one-shot n'aurait pas suffi !
      On est bien d'accord pour ce qui est des couvertures VO et VF...

      Supprimer
  6. Ah il me tente depuis pas mal de temps c'est vrai et pourtant je ne l'ai toujours pas lu encore lol!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il fauuut le lire ! Au moins, tu n'auras pas à attendre trop longtemps pour le tome 2 !

      Supprimer
  7. Il a l'air troooop bien et je vais bientôt le lire ;D Bon tu me rassures un peu pour le triangle amoureux parce que c'est vrai que dernièrement ça m'a beaucoup agacée dans certains livres...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu vas aimer ! Normalement ça m'horripile, mais ici ça ne m'a pas vraiment dérangée...

      Supprimer