La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image"> Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

dimanche 15 mai 2016

Dumplin' de Julie Murphy — Chronique n°197

“I guess sometimes the perfection we perceive in others is made up of a whole bunch of tiny imperfections, because some days the damn dress just won't zip.” 

“There’s something about swimsuits that make you think you’ve got to earn the right to wear them. And that’s wrong. Really, the criteria is simple. Do you have a body? Put a swimsuit on it.” 

Titre : Dumplin'
Auteure : Julie Murphy
Éditions : Harper Collins
Genre : Contemporain
Lu en : anglais
Nombre de pages : 382
Résumé : Self-proclaimed fat girl Willowdean Dickson (dubbed “Dumplin’” by her former beauty queen mom) has always been at home in her own skin. Her thoughts on having the ultimate bikini body? Put a bikini on your body. With her all-American beauty best friend, Ellen, by her side, things have always worked…until Will takes a job at Harpy’s, the local fast-food joint. There she meets Private School Bo, a hot former jock. Will isn’t surprised to find herself attracted to Bo. But she is surprised when he seems to like her back.



Instead of finding new heights of self-assurance in her relationship with Bo, Will starts to doubt herself. So she sets out to take back her confidence by doing the most horrifying thing she can imagine: entering the Miss Clover City beauty pageant—along with several other unlikely candidates—to show the world that she deserves to be up there as much as any twiggy girl does. Along the way, she’ll shock the hell out of Clover City—and maybe herself most of all.


------------------------------------------------------

Existe également en français

Titre : Miss Dumplin'
Éditions : Michel Lafon
Résumé : Willowdean est ronde, et alors ? Pas besoin d'être super slim pour s'assumer. Jusqu'au jour où elle rencontre Bo, qui porte un peu trop bien son nom, et ne tarde pas à lui voler un baiser. Mais peut-il vraiment l'aimer ? On lui a tellement dit que les filles comme elle ne sont que des seconds rôles.



Un seul moyen de retrouver confiance en elle : faire la chose la plus inimaginable qui soit... s'inscrire au concours de beauté local présidé par sa propre mère, ex-miss au corps filiforme. Entraînant dans son sillage tout un groupe de candidates hors normes, Will va prouver au monde, et surtout à elle-même, qu'elle aussi a sa place sous les projecteurs.

-------------------------------------------------------

Cela faisait plusieurs mois que j'entendais parler de Dumplin', tout d'abord sur la blogosphère anglophone, puis du côté des Français également, grâce à la traduction de ce roman chez Michel Lafon, parue ce 12 mai. Séduite par son résumé, qui me promettait un vrai feel-good book, je me suis laissé tenter... et si j'ai lu ce roman très rapidement et avec un certain plaisir, j'avoue tout de même être restée sur ma faim...

Pardon. Je sais, le roman parle de surpoids. C'était un mauvais jeu de mots. Je n'aurais pas dû. 

Dumplin' est donc le surnom de Willowdean, ce qui signifie "boulette de pâte", ou quelque chose d'avoisinant. Et oui, Willowdean est grosse, elle est la première à l'affirmer. Son physique ne lui a jamais vraiment posé de problème, et elle s'assume pleinement, malgré le regard parfois pesant que pose sur elle sa mère, ancienne reine de beauté filiforme, qui dirige encore aujourd'hui le concours de beauté local. Mais arrive dans sa vie un certain Bo, qui, sans blague, est beau. 
Pas de commentaire, les enfants. Je sais, ça vous démange. Mais passons outre.

Et paradoxalement, ce n'est que lorsque Bo s'intéresse à elle que Willow commence à se sentir mal dans sa peau, ne parvenant pas à comprendre comment un être aussi parfaitement parfait que le jeune homme pourrait la trouver séduisante. Sur un coup de tête, elle s'inscrit à un concours de beauté, celui-là même que sa mère préside et qu'absolument toute la ville suit. Qui, des habitants de la ville, de ses amis ou d'elle-même, sera le plus ébranlé par cette décision ?

S'il y a bien un élément pour lequel je ne peux que féliciter ce livre – au sens propre, hein. N'allez pas vous imaginez que je parle à mes livres en leur disant "mais oui, c'est bien, tu es très intéressant, mon petit. Je t'aime, va !". Je n'en suis pas encore à ce stade-là –, c'est son caractère fluide et entraînant. La narration est très agréable, très accessible en VO si vous voulez tenter l'expérience, avec de nombreuses touches d'humour et autres anecdotes distrayantes, et globalement, les pages se tournent tout de même très vite. 

Malheureusement, j'ai été trop gênée par le manque d'action de certains passages, l'absence d'alchimie dans la romance, une fin assez décevante, et surtout par les stéréotypes qui émaillent le texte. Vous vous demandez lesquels ? Disons qu'il y a... tout, du triangle amoureux à la dispute avec la meilleure amie, en passant par la mère célibataire qui a des problèmes relationnels avec sa fille. Tout.
Par ailleurs, j'ai eu plus de mal avec l'héroïne que ce à quoi je m'attendais. Si je l'ai trouvée charmante dans un premier temps grâce à sa maladresse et à son humour, j'ai déchanté en la voyant agir de façon parfois incompréhensible, voire mesquine, et en quelque sorte perdre en maturité au fil du roman. Je l'ai plus "retrouvée" telle que je l'appréciais en fin de roman, mais j'ai tout de même eu un peu trop souvent envie de la secouer. 

Je ne suis pas en train de vous dire de ne pas lire Dumplin'. Ce roman reste un hymne à l'acceptation de soi, à la tolérance, à la confiance en soi, et c'est un message bien trop essentiel pour être dédaigné. Lisez ce livre s'il vous tente : bon nombre d'entre vous ne serez pas dérangés par les mêmes éléments que moi, et vous aurez tous gagné une dose d'optimisme ! Simplement, n'en attendez peut-être pas trop, de façon à ne pouvoir qu'être agréablement surpris...

De belles intentions, sans aucun doute, et un message essentiel qui fait toujours chaud au cœur, peu importe son physique, mais qui sont desservies par des lenteurs intempestives et des stéréotypes lassants. Dumplin' reste une lecture agréable et positive, qui nous fait rire et nous serre le cœur, et donne très certainement à réfléchir... Mais qui n'est malheureusement pas le coup de poing, le roman lumineux et bouleversant que j'espérais.

Note attribuée : 6/10

12 commentaires:

  1. J'hésite un peu à lire ce livre, et si il est stéréotypé je pense passer mon tour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il reste très agréable à lire, après tout... À toi de voir !

      Supprimer
  2. Je ne suis pas particulièrement intéressé par l'histoire en général donc je préfère passer mon tour ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, tu fais sans doute bien si l'histoire ne te tente pas du tout...

      Supprimer
  3. Je me retrouve complètement dans ton avis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes en symbiose littéraire :D

      Supprimer
  4. Ta critique tempère mon empressement à vouloir lire Dumplin mais je le lirais c'est sûr. Je suis vraiment curieuse de découvrir ce roman qui fait tant parler et au sujet difficile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je reste impatiente de voir ce que tu en penseras !

      Supprimer
  5. Dommage car le résumé est très entraînant ! Il me fait quand même envie, peut-être aurai-je une occasion tombée du ciel pour le lire 0:) qu'est-ce que tu m'as fait rire avec tes petits apartés... Et puis il faudrait aussi que je me mette à lire la blogo anglaise :D (voilà voilà)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Essaye toujours de le lire, il pourrait te plaire après tout ! Haha, heureuse de te faire rire ! Et j'aime beaucoup les blogs américains ou anglais, ils sont souvent très drôles et très motivants ;)

      Supprimer
  6. "Pardon. Je sais, le roman parle de surpoids. C'était un mauvais jeu de mots. Je n'aurais pas dû."

    Hahaha putain je t'aime.

    RépondreSupprimer