La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

mercredi 25 novembre 2015

Enders de Lissa Price — Chronique n°145

"Imagine un peu ce que ça fait de haïr ton propre corps.
J'ai l'impression qu'il me retient prisonnier. Qu'il m'étouffe."

Titre : Starters tome 2 – Enders
Auteure : Lissa Price
Genre : Dystopie | Post-apocalyptique
Éditions : Robert Laffont (collection R)
Nombre de pages : 412
Résumé : 

Avertissement : si vous avez eu le privilège incomparable d'avoir été doté d'une paire d'yeux fonctionnant correctement à votre naissance, vous avez pu constater qu'il s'agit du second tome du saga. Par conséquent, je vous conseille de ne pas aventurer lesdits globes oculaires sur le résumé du roman – ma chronique est cependant exempte de spoilers. Enfin, vous faites ce que vous voulez, vous restez unique décisionnaire de vos actions, et je n'ai pas la prétention de m'interposer dans une décision aussi intime. Sur ce, bonne lecture.

Callie, âgée de seize ans, vit dans un monde où une terrible catastrophe a tué tous ceux qui n’ont pu être vaccinés à temps. Seuls ont survécu les très jeunes, les Starters, ou les vieillards, les Enders. Tandis que ces derniers ne cessent d’accroître leur fortune, les plus jeunes sont la proie d’une pauvreté inextricable. La seule possibilité qu’ont les Starters pour gagner de l’argent est la Banque des Corps. Afin d’assurer leur survie, ils peuvent ainsi louer leur corps à des personnes âgées en quête d’une nouvelle jeunesse, grâce à un transfert d’esprit. Callie a réussi à stopper les agissements de cet institut sans scrupules. C’est alors qu’elle doit faire face à un plus grand danger : le Vieux, ce mystérieux PDG de la Banque des Corps, s’est enfui et en veut à sa vie. Au cours d’une traque sans pitié, elle réalise que le secret du Vieux est plus sombre encore que tout ce qu’elle imaginait. La clé de l’énigme est dissimulée dans son propre passé…

------------------------------------------------

J'avais bien aimé le premier tome de ce dyptique, et j'étais assez enthousiaste en commençant celui-ci, curieuse de voir quelle tournure allaient prendre les événements, et désireuse d'obtenir des réponses à des questions restées en suspens dans le premier livre. J'ai cependant moins aimé Enders que Starters : si le premier tome était un peu léger, il restait très agréable à lire, alors que je me suis plus ennuyée qu'autre chose avec celui-ci...

J'étais curieuse de voir ce qu'il allait advenir de Callie, et je me demandais quelle matière l'auteure trouverait pour écrire un roman de plus – à mes yeux, avec quelques détails modifiés, la fin de Starters pouvait se suffire à elle-même... L'auteure trouve beaucoup de choses à dire, là n'est pas le problème. J'ai cependant eu beaucoup de mal avec la façon dont elle organisait toutes ses idées...
J'ai premièrement eu du mal avec les personnages, dont l'utilité n'était pas toujours flagrante, et la personnalité pas toujours très fouillée. Je me sentais plus spectatrice qu'autre chose, et j'avoue avoir eu du mal à me passionner pour le sort des uns et des autres.

Ainsi, le principal défaut d'Enders, à mes yeux, est son trop-plein d'action. Évidemment, un roman se doit de renfermer des péripéties pour être palpitant, mais quand il y en a trop et qu'elles s'enchaînent sans apporter de profondeur ou de réflexion particulière, le plaisir de la lecture est atténué... L'histoire me semblait souvent assez redondante, avec des retournements de situations à la limite de l'improbable. 
Enfin, il s'agit du joyeux monde de la dystopie post-apocalyptique, donc je suppose qu'on peut accepter à peu près n'importe quoi.
De manière générale, Enders est un roman parfois trop dense : les rebondissements s'enchaînent sans qu'on ait le temps de souffler, et il m'arrivait de me sentir perdue parmi ce flot de révélations.
La fin, quant à elle, est pour le moins intense ! On a droit à un énorme flux d'informations d'un coup, et tout s'enchaîne extrêmement rapidement... avec un risque de confusion.

J'ai conscience d'enchaîner les remarques négatives, mais tout est loin d'être mauvais dans ce roman ! Il ne s'agit sans doute pas du livre le plus transcendant du siècle, mais il vous fera sans doute passer un bon moment ! Je n'ai pas été tout à fait satisfaite, mais je suis certaine que nombre d'entre vous se laisseront séduire !

Note attribuée : 5,5/10 : une suite qui me laisse mitigée, que j'ai presque dû me forcer à terminer tant elle me semblait répétitive. La dystopie perd un peu de son charme Je ne suis malheureusement pas transportée par la façon dont l'auteure a choisi d'exploiter son univers, et je regrette l'inégalité de certains passages. 
Néanmoins, ce dyptique reste divertissant, et je sais que beaucoup de blogueurs ont un avis nettement plus positif que le mien quand à Enders, alors n'hésitez pas à vous laisser tenter quand même !

10 commentaires:

  1. J'avais bien aimé le tome 1, je n'ai pas encore eu l'occas de lire celui la mais j'ai bien envie de le lire :)

    RépondreSupprimer
  2. J'avais bien aimé le tome 1 alors il faut que je me lance dans la suite! (surtout que je l'ai...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'as plus le droit d'attendre en effet :p

      Supprimer
  3. C'est étrange... Je me revois en train de le lire mais je ne me rappelle absolument pas ce que j'avais ressenti XD mais il me semble que j'avais quand même un peu plus apprécié ! Mais c'est vrai que ça va pas très vite dans ce tome-là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que ces romans ne me laisseront sans doute pas un souvenir indélébile... mais bon, j'étais plutôt contente de découvrir cette saga.

      Supprimer
  4. J'avais aussi préféré le tome 1. J'ai bien aimé celui-là mais honnêtement je l'ai lu cet été et je me rappelle pas de grand chose (j'ai plus de souvenir du tome 1 lu il y a un an et demi, c'est dire).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, je ne pense pas m'en souvenir dans les détails à l'avenir !

      Supprimer
  5. PS: super jolie l'entête de ton blog ^_^

    RépondreSupprimer