La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

mercredi 12 août 2015

Let The Sky Fall de Shannon Messenger — Chronique n°115

"— Tu mérites d'être heureuse, il chuchote. Peu importe ce que tu penses ou ce que tu as fait. Tu mérites d'être heureuse."

Titre : Let the Sky Fall
Auteure : Shannon Messenger
Genre : Fantastique | Paranormal | Romance
Éditions : Lumen
Nombre de pages : 494
Résumé : Personne ne s'explique que Vane Weston ait pu survivre, enfant, à l'ouragan qui a tué ses parents. À son réveil, étendu parmi les débris laissés par le passage de la tempête, il n'avait pas le moindre souvenir de son passé – à l'exception du beau visage d'une fillette ballotée par les vents. Malgré les années qui passent, elle rend de temps en temps visite en rêve au jeune homme, qui s'accroche à l'espoir qu'elle ne soit pas qu'un fantôme. Il ne croit pas si bien dire. L'inconnue, Audra, est un être de chair et de sang, mais elle n'a rien d'humain. C'est une sylphe, une créature liée au vent, qu'elle sait manipuler pour voler dans les airs, transmettre des messages ou livrer bataille. Sa mission ? Le protéger. Malheureusement, l'histoire se répète : une maladresse et Audra révèle à leur pire ennemi l'existence de Vane. Celle qui vient peut-être de causer sa mort est aussi son seul espoir de survie : le jeune homme n'a que quelques jours pour comprendre qui il est vraiment ou c'est la mort qui l'attend.


--------------------------------------------------------

Ce roman m'intriguait avant même sa sortie en VF, sans doute à cause de sa splendide couverture – jugez plutôt.
*secoue la tête et sort de sa transe*
Du coup, sa parution aux éditions Lumen a été un bon prétexte pour enfin commencer cette histoire tout à fait prometteuse – pour ne rien gâcher, la couverture VF n'est pas mal du tout non plus. J'ai accroché dès le premier chapitre, et je n'ai pas vu défiler les pages, alors que Let The Sky Fall est tout de même un joli pavé de presque 500 pages. J'ai été totalement convaincue par l'univers proposé par Shannon Messenger, et s'il m'est arrivé de trouver certains passages à peine trop longs, cela n'a pas duré.

Dans ce roman, l'auteure explore une mythologie assez méconnue : les sylphes, les Êtres Élémentaires de l'air, qui peuvent contrôler les vents, s'en servir pour voler, pour transmettre des messages... ou pour attaquer. Vane vit depuis dix ans dans une famille adoptive, après avoir survécu à une tornade dévastatrice qui a emporté ses parents. Depuis cet accident – à la suite duquel il a perdu la mémoire –, il rêve toutes les nuits d'une mystérieuse jeune fille, jusqu'à ce que cette dernière débarque un beau jour – ou plutôt une belle nuit – dans sa chambre, pour lui révéler ses origines de sylphe, et au passage le fait qu'une bataille géante se prépare et qu'il ferait mieux de s'entraîner avec elle pour contrôler ses dons, s'il tient à la vie.

Petit instant orthographe française :
Tout au long du roman, on emploie l'expression "une sylphe", mais dans mon esprit d'obsédée d'orthographe et de grammaire, il me semble qu'il faudrait plutôt dire "une sylphide" ? Le débat reste ouvert.
Fin de l'instant orthographe française

En commençant ce livre, on ne sait pour ainsi dire pas grand-chose. Et j'ai beaucoup aimé. Le lecteur n'a aucune longueur d'avance, il sait simplement que Vane et Audra sont tous deux des sylphes, point. Au fur et à mesure qu'on avance dans les premiers chapitres, on découvre l'histoire sans vraiment tout comprendre. On se pose beaucoup de questions, et l'auteure fait bien attention à n'y répondre que petit à petit, au compte-goutte. Si au départ j'étais frustrée de me sentir si ignorante, cette méthode m'a en fait permis d'accrocher beaucoup plus vite, me poussant à enchaîner les chapitres pour mieux comprendre l'intrigue.

Le résumé de l'éditeur promet des "batailles homériques", mais en réalité, ce livre ne comporte qu'une seule vraie scène d'action, qui ne dure que quelques pages. En fait, l'énorme majorité du roman raconte comment Vane découvre sa nature de sylphe, et s'entraîne avec Audra, la gardienne qui a juré de le protéger, en vue de la bataille finale. Je ne me suis pratiquement jamais ennuyée, ce qui est plutôt remarquable en 500 pages. J'ai lu quasiment tout le roman en l'espace d'une journée, et si certains passages sont un peu plus lents, je n'ai jamais eu envie de reposer mon livre.

Les personnages sont finalement très peu nombreux, et on se focalise surtout sur Vane et Audra, ce qui m'a tout à fait convenu. Les deux héros ont des personnalités radicalement opposées, et je les ai tous deux trouvés attachants, mais pas pour les mêmes raisons. Vane est souvent un peu paresseux, a beaucoup d'humour, tandis qu'Audra s'efforce de rester toujours sérieuse et de se convaincre qu'elle est prête à mourir pour protéger Vane, comme elle l'a juré, alors qu'en réalité, elle a très peur de ce sacrifice.  Tous deux ont des qualités et des défauts, se remettent en question, et je les ai vraiment appréciés.
Vane et Audra se partagent la narration, ce qui m'a beaucoup plu, puisque les chapitres ne se ressemblent pas, et donnent donc un vrai rythme au roman. 

En bref, je suis totalement séduite par l'univers parfaitement maîtrisé par l'auteure et qui promet pour la suite, par l'écriture très fluide de Shannon Messenger, par les personnages très attachants, par la mythologie tout à fait passionnante, par l'histoire en apparence simple mais vraiment addictive. Une réussite – si ce n'est l'orthographe du mot "sylphe" au féminin. Non mais.

Note attribuée : 9/10 : la suite, pitié ! 


14 commentaires:

  1. Aucune idée pour sylphe/sylphide, je vais pas pouvoir t'aider sur ce coup-là. Mais en tout cas j'ai adoré moi aussi, et pareil je me suis pas ennuyée malgré la brique que c'est :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, je pense que je vais arriver à dormir malgré cette question existentielle xD Oui, c'est vraiment une bonne lecture !

      Supprimer
  2. La couverture VO me plait bien plus que celle en VF, mais bon, ça ne change pas le texte ^^ Un livre qui me tente bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec toi pour la couverture :p mais si tu as l'occasion de le lire (peu importe la couverture), fonce ! ^^

      Supprimer
  3. Il est dans ma PAL, et on va dire que j'en attend pas mal sachant qu'il est de Shannon Messenger, impatiente de le lire ! 9/10, ta chronique confirme le fait que je doit le lire au plus vite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sincèrement, je ne pense pas que tu seras déçue – sauf peut-être si tu t'attends à l'incarnation même de la merveillosité et au plus grand chef-d'œuvre de la littérature jamais écrit.
      Bref, lis-le quand même, il reste très très bon ^^

      Supprimer
  4. Ta chronique m'a totalement replongée dedans et m'a rappelé à quel point j'ai hâte de lire la suite!^^
    Je suis d'accord avec toi pour une Sylphide^^ J'en avais parlé aussi dans ma chronique. Vive nous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. VIVE NOUS ! *high five*
      Je ne tiens plus en place :3

      Supprimer
  5. Ce livre m'intrigue vraiment. Je n'en avais jamais entendu parle mais il me tente beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu aimes le fantastique, il ne peut que te plaire ^^

      Supprimer
  6. Il me le faut ! A moi aussi il me fait envie depuis avant sa sortie française grâce (ou à cause) à cette magnifique couverture !

    RépondreSupprimer