La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

dimanche 25 juin 2017

La Tresse de Laeticia Colombiani - Chronique n°330

Titre : La Tresse
Auteure : Laeticia Colombiani
Genre : Contemporain
Editions : Grasset
Lu en : français
Nombre de pages : 217
Résumé : 
Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.

Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.

Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.

Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.

Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.

------------------------------------------------

Vous avez déjà dû voir ce livre quelque part.

La Tresse, depuis sa sortie, accumule les critiques enthousiastes, caracole en tête des ventes et est en train de se forger une petite réputation. Il s'agit d'un roman entrelaçant les histoires de trois femmes, trois existences aux antipodes les unes de autres dans trois situations sociales on ne peut moins semblables, et qui vont s'avérer bien sûr avoir un lien les unes par rapport aux autres.

Smita, Intouchable en Inde qui vit dans la honte et veut autre chose pour sa fille.
Giulia, qui découvre la ruine de l'entreprise familiale une fois que son père n'est plus en état de la cacher.
Sarah, mère célibataire et avocate émérite qui voit tout ce qu'elle avait construit au cours de sa vie s'effriter avec la maladie.

Et c'est joliment fait.

Très clairement, le roman repose sur une structure que l'on a déjà vue, les destins croisés dont l'on voit seulement petit à petit le point commun, la réflexion commune qui naît d'histoires qui n'ont apparemment rien à voir, des intrigues dans l'ensemble assez prévisibles, mais cela n'empêche pas une vraie sensibilité d'émerger de ces - trop peu nombreuses ! - 200 pages et quelques. On accorde peut-être beaucoup de crédit à ce livre pour ce qu'il est... mais reconnaissons son arrivée bienvenue alors que l'été débute. Je n'irais cependant pas jusqu'à qualifier, comme certains l'ont fait, La Tresse de récit féministe, mais il s'agit à n'en pas douter d'un texte sensible qui constitue un rappel bienvenu à certaines injustices et réalités qu'il est facile d'oublier. 

L'auteure sait créer un rythme entraînant, égal, qui anticipe les réactions du lecteur et sait maintenir un intérêt constant. Ce serait mentir que de dire que l'on n'a pas envie de finir La Tresse d'une traite tant l'histoire se déroule de manière fluide. Les situations décrites convainquent sans effort, les décors sont variés, posés de façon efficace. Un point d'honneur est mis à décrypter la psyché des personnages féminins et la souffrance qu'elles éprouvent à ne pas avoir le pouvoir de faire évoluer leur propre condition. On aime ce roman parce qu'on ressent la véracité des émotions et des intentions qu'il contient. Il est sincère dans tout ce qu'il entreprend, quite à devenir un peu naïf sur les bords, mais qu'importe, on a besoin de récits porteurs de bienveillance comme celui-ci. 


En bref, un roman qui se lit avec une grande facilité doutée d'un véritable plaisir, riche et complet, bien balancé en terme de rythme et très juste dans ce qu'il s'attache à montrer. Il n'évite pas certains petits écueils, mais il demeure très satisfaisant, très réjouissant et surtout suscite une certaine forme de fierté et d'espoir envers le genre humain !

Note attribuée  : 8/10

6 commentaires:

  1. Ce n'est pas la première fois que j'en entends parler. Je pense que je le lirai quand il sortira en Poche.

    RépondreSupprimer
  2. Ma mère l'a acheté et je vais évidemment le lui emprunter ;) Ça me dérange pas trop ce côté "naïf" dont tu parles, mais seulement de temps en temps.

    RépondreSupprimer
  3. Intriguée par le résumé et la couverture, ce livre a rejoint ma PAL il y a quelques jours. J'ai pour le moment lu que de super avis et j'ai hâte de le lire ♥

    RépondreSupprimer
  4. C'est vrai que j'ai vu plusieurs avis sur ce livre et il me tente bien :)

    RépondreSupprimer
  5. J’ai beaucoup aimé également. C’est vrai que le mode de récit alterné et un rythme de lecture qui fonctionne bien. Le recit est touchant et fort. Tout est parfait dans ce roman :)

    RépondreSupprimer