La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

jeudi 29 septembre 2016

Un Coupable presque parfait de Robin Stevens — Chronique n°248

"Le problème, dans cette école, c'est que tout le monde a beaucoup trop de secrets. Et la plupart d'entre eux sont complètement sans intérêt. Ca ne facilite pas le travail d'une détective !"

Titre : Un Coupable presque parfait
Auteure : Robin Stevens
Genre : Jeunesse | Policier
Éditions : Flammarion Jeunesse
Lu en : français
Résumé : Angleterre, 1934, à l'école de filles Deepdean. 




Lorsque Daisy Wells et Hazel Wong fondent leur agence de détectives privés, elles espèrent débusquer une enquête digne de ce nom. Tout bascule subitement le jour où Hazel découvre la prof de sciences étendue dans le gymnase. Le temps d’aller chercher Daisy, le corps a disparu. Dès lors, il ne s’agit plus seulement d’un crime à résoudre mais d’un crime à prouver, et ce, avant que le coupable ne frappe de nouveau. Chaque minute compte lorsque tout indique que le meurtrier est là, coincé à vos côtés, dans l’école où vous vivez.

-----------------------------------------------------------------
Un grand merci aux éditions Flammarion pour cet envoi !
-----------------------------------------------------------------

J'aime comme vous le savez varier les plaisirs en matière de littérature, et j'éprouve ainsi un grand plaisir à m'immerger de temps à autre dans des romans jeunesse, surtout lorsqu'ils sont de qualité – ce qui paraît plutôt logique. Un Coupable presque parfait m'avait tout l'air d'appartenir à cette catégorie favorable, avec son résumé intrigant et enlevé, promesse d'une intrigue vive et pleine de mystère. Et j'ai été loin d'être déçue...

La narratrice du roman, Hazel, consigne ici la toute première enquête du club de détectives qu'elle a fondé avec sa meilleure amie, Daisy, dans un pensionnat anglais pour jeunes filles des années 1930... Une enquête aux enjeux bien plus considérables que tout ce que les deux enquêtrices auraient pu imaginer, puisqu'il ne s'agit de rien de moins que de démasquer un meurtrier, qui a non seulement assassiné l'un de leurs professeurs, 

On peut avoir des doutes quant à la capacité de l'auteure à faire de cette histoire somme toute assez sordide un roman jeunesse... Il n'en est rien ! Force est d'avouer que le charme opère...
En restant toujours dans une atmosphère plaisante et terriblement drôle, mais sans non plus sombrer dans un détachement inhumain vis-à-vis de la mort de la victime, Hazel et Daisy mènent une enquête trépidante, riche en rebondissements, qui nous plonge dans leur petit univers, leur cercle d'amies du pensionnat... Et révèle que le talent n'est pas toujours là où on le croit ! 

Les pages du roman se tournent toutes seules, surtout une fois parvenu à la seconde moitié, la plus dense et la mieux rythmée, au cours de laquelle les pièces du puzzle se remettent en place avec autant de justesse que dans un roman policier de facture "classique". 
On éprouve de plus un véritable attachement pour Hazel, une narratrice peu sûre d'elle, mais humaine, en un mot attachante, qu'on soutient infailliblement tout au long de l'enquête... Et dont on rêve de la voir s'émanciper ! Daisy et sa personnalité bouillonnante est également une figure forte du récit, dont l'autorité excessive, la quasi-cruauté envers son amie plus réservée qu'elle, peuvent cependant conduire les jeunes lecteurs à la réflexion... Le roman aborde ainsi, l'air de rien, mais avec efficacité, des sujets importants comme la différence, le racisme, l'amitié...

En bref, un récit tout à fait prenant, au rythme travaillé et entraînant, à la plume légère et pétillante, qui introduit des héroïnes pour le moins prometteuses... Dont leurs jeunes lecteurs – et même moins jeunes – seront ravis de faire la connaissance, et auront même envie de découvrir la suite des aventures par la suite !

Note attribuée : 8/10


8 commentaires:

  1. Tiens, je ne connais pas ! Merci pour cette découverte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu auras l'occasion de te pencher dessus :p

      Supprimer
  2. Je ne m'étais pas intéressée à ce roman pour le moment, mais ta chronique fais envie (pour changer) :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha je ne me détourne pas de ma vocation, donner envie de liiire !

      Supprimer
  3. Je ne suis pas trop fan des romans policiers habituellement, mais celui-là a l'air sympa ^^

    RépondreSupprimer
  4. Il a l'air pas mal du tout ce livre ! Merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer