La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

mercredi 27 juillet 2016

Dis-moi si tu souris d'Erik Lindstrom — Chronique n°226

"Les gens ne changent pas. Ils se contentent d'acquérir de l'expérience et de devenir meilleurs comédiens."

Titre : Dis-moi si tu souris
Auteur : Erik Lindstrom
Genre : Contemporain
Éditions : Nathan
Lu en : français
Nombre de pages : 390
Résumé : Je suis Parker, j'ai 16 ans et je suis aveugle. Bon j'y vois rien, mais remettez-vous : je suis pareille que vous, juste plus intelligente. D'ailleurs j'ai établi Les Règles :

- Ne me touchez pas sans me prévenir ;

- Ne me traitez pas comme si j'étais idiote ; 
- Ne me parlez pas super fort (je ne suis pas sourde) ;
- Ne cherchez jamais à me duper. 
Depuis la trahison de Scott, mon meilleur pote et petit ami, j'en ai même rajouté une dernière. Alors quand il débarque à nouveau dans ma vie, tout est chamboulé. Parce que la dernière règle est claire : Il n'y a AUCUNE seconde chance. La trahison est impardonnable.


-----------------------------------------------------------

Dis-moi si tu souris et son héroïne aveugle me faisaient de l'œil – pardon pour ce jeu de mots. C'était vraiment trop tentant – depuis quelque temps déjà, aussi, lorsque j'ai déniché en occasion, je n'ai pas hésité longtemps.

Et je me suis lancée.

Et je me suis ennuyée.
Mais ennuyée.
Je ne voyais tout simplement pas le bout de ce livre.

Dis-moi si tu souris, aussi intrigant soit-il, n'est pas une lecture entièrement satisfaisante. Sa promesse de départ, offrir une histoire originale racontée par une narratrice hors-normes,  n'est pas entièrement respectée. L'intrigue reste en effet extrêmement prévisible, majoritairement rythmée par des petits drames sentimentaux qui ne suscitent que des roulements d'yeux chez le lecteur, et s'achève de façon très décevante, donnant une impression d'incomplétude...

Certaines idées étaient bien trouvées et auraient pu rendre ce roman captivant, notamment le fait d'être confronté à un narrateur aveugle, et donc de n'avoir droit à aucune description des personnages ou des décors, et de devoir s'imaginer la moindre de leurs mimiques, le moindre de leurs déplacements. En tant que lecteurs habitués à se laisser guider, il est assez déstabilisant de naviguer dans un tel récit, finalement aussi aveugle que Parker : on perd parfois ses repères, on oublie que tel personnage se trouve à tel endroit... il s'agit à mon sens d'une expérience de lecture très intéressante, mais il est regrettable que l'auteur ne se soit pas penché sur les autres sens. Le roman devient presque stérile, une suite assez lassante de dialogues, dont on peine parfois à se souvenir des interlocuteurs lorsque l'on est un esprit un peu perturbé comme moi. 
L'auteur s'attache pourtant, sans doute pour contrebalancer cette perte de la description, à transcrire ces dialogues de manière particulièrement vivante, les ponctuant de multiples piques et autres touches d'humour... Mais cela ne suffit pas.

Parker enfin s'est avérée être une véritable antihéroïne, premièrement à cause de sa cécité, et ensuite à cause de son caractère de cochon de sa propension à donner envie de l'étriper de sa personnalité vive. Et violente.
Elle réagit à la moindre tentative d'approche avec une violence inouïe – verbalement, hein. Pas de baston au programme dans ce roman –, et apparaît comme une jeune fille intransigeante, terriblement égocentrée, qui ne sait pas grand-chose de ses amis même après les avoir fréquentés pendant dix ans. Alors oui, il peut être intéressant de suivre des personnalités aussi... intenses. Mais ici, je n'ai trouvé aucune saveur à cette figure principale, aucune sensibilité. Son évolution n'était que partielle, son parcours n'a pas su me toucher, alors qu'il avait tout pour plaire.

Enfin, le plus regrettable reste sans doute le message que ce roman transmet par rapport au handicap. Parker n'est que colère et agressivité, et n'apporte finalement pas de tendresse, de sensibilité. On ne retient que sa résignation face à sa cécité, et absolument aucune note d'espoir, aucune réflexion touchante sur sa condition. N'est-ce pas un peu regrettable pour un roman jeunesse ?

En bref, un roman décevant dont ni l'héroïne, ni l'écriture, ni le dénouement ne parviennent à séduire son lecteur. Les idées de départ sont originales, l'histoire aurait pu être plaisante, mais le tout est bien trop lassant, et le personnage principal bien trop antipathique pour constituer une histoire mémorable et réussie.

Note attribuée : 4/10

22 commentaires:

  1. J'avoue que mon avis rejoint le tien à propos de l'héroïne: je ne l'ai pas aimée du tout, la trouvant trop antipathique. Son cynisme m'a lassé et énervé. Et effectivement, l'intrigue n'est pas révolutionnaire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haaa, je me sens moins seule ! Oui, trop de cynisme tue le cynisme, clairement. Et il ne se passe RIEN.

      Supprimer
  2. Un résumé qui me tentait bien... Mais au vu de ton avis, je ne vais pas me l'acheter !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement je crois que je suis assez décourageante sur le coup :p

      Supprimer
  3. A la lecture du résumé, je me suis dit : tiens, il le tente, ce livre !
    Et puis, en fait, en lisant ta critique, je suis moins enthousiaste...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça a malheureusement été mon ressenti également :/

      Supprimer
  4. Dommage... Il commençait à me tenter avec les bons avis que j'avais vu dessus ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon après à toi de voir, rien ne te dit que tu ne serais pas séduite !

      Supprimer
  5. Ce livre me fais bien envie malgré ton avis, en tout cas le résumé me tente ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux comprendre, la promesse d'une héroïne aveugle m'alléchait aussi !

      Supprimer
  6. Bon je passerai mon chemin... Mais merci pour ta chronique, au moins ça m'a permis de me décider car je l'avais repéré à la médiathèque ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux toujours tenter la médiathèque, ça ne te coûte rien... Mais bon, ce n'est pas vraiment un titre mémorable x)

      Supprimer
    2. Je verrai mais il y a tellement de titres qui me tentent VRAIMENT que je risque de ne pas me pencher plus sur celui-ci :)

      Supprimer
    3. Effectivement, ne va pas t'éparpiller ce serait trop dommage :p

      Supprimer
  7. MAIS EUHHHHHHHHH
    Il avait l'air génial ce livre! Malheureusement vous êtes plusieurs à avoir pensé ça...

    RépondreSupprimer
  8. C'est clair ça aurait pu être super intéressant comme livre. En tout cas je passe mon tour vu ton avis ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis navrée de doucher ton enthousiasme x)

      Supprimer
  9. Ouïe, ça change des avis plus positifs que j'ai eu l'occasion de lire ! Je l'ai reçu comme SP non voulu donc toujours pas lu, mais je le ferai un jour, en espérant être plus touchée que toi par Parker: p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est parce que je suis une grande méchante insensible :p Bon, j'espère que ça se passera mieux pour toi !

      Supprimer
  10. Aie. Effectivement, on voit que cela ne t'a pas plu. Je ne sais pas trop si l'envie de le lire est là. Surtout qu'après lecture de ton avis, j'ai plus envie de passer mon chemin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça se sent entre les lignes, n'est-ce pas :') Bon, à toi de voir...

      Supprimer