La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

jeudi 31 décembre 2015

Je t'ai rêvé de Francesca Zappia — Chronique n°157






"Je ne pouvais me payer le luxe de prendre la réalité pour acquise. Je ne peux pas dire que je détestais tous ceux qui le faisaient, puisque c'était le cas du monde entier. Je ne détestais personne. C'est juste que je vivais dans mon monde. 
Mais ça ne m'a jamais empêchée de souhaiter vivre dans celui des autres."

Titre : Je t'ai rêvé
Auteure : Francesca Zappia
Genre : Realistic Fiction | Contemporain
Éditions : Robert Laffont (collection R)
Résumé : Vous, les gens normaux, êtes tellement habitués à la réalité que vous n'envisagez pas qu'elle puisse être mise en doute. Et si vous n'étiez pas capables de faire la part des choses ? Jour après jour, elle se retrouve confrontée au même dilemme : le quotidien est-il réel ou modifié par son cerveau détraqué ? Dans l'incapacité de se fier à ses sens, à ses émotions ou même à ses souvenirs, mais armée d'une volonté farouche, Alex livre bataille contre sa schizophrénie. Grâce à son appareil photo, à une Boule Magique Numéro 8 et au soutien indéfectible de sa petite sœur, elle est bien décidée à rester saine d'esprit suffisamment longtemps pour aller à l'université. Plutôt optimiste quant au résultat, Alex croise la route de Miles, qu'elle était persuadée d'avoir imaginé de toutes pièces... Avant même qu'elle s'en rende compte, voilà que la jeune femme se fait des amis, va à des soirées, tombe amoureuse et goûte à tous les rites de passage de l'adolescence. Mais alors, comment faire la différence entre les tourments du passage à l'âge adulte et les affres de la maladie ? Tellement habituée à la folie, Alex n'est pas tout à fait prête à affronter la normalité. Jusqu'où peut-elle se faire confiance ? Et nous, jusqu'où pouvons-nous la croire ?

-------------------------------------------------------------

Ce roman me faisait déjà très envie avant qu'il ne soit traduit en français, mais avec sa parution chez Robert Laffont, les avis enthousiastes et terriblement tentateurs se sont multipliés sur la blogo... Je me serais probablement damnée pour l'acheter, si le Père Noël, dans son immense générosité, ne me l'avait pas apporté. À partir de là, je n'ai pas attendu longtemps avant de me rester sur ce livre.
Et.
Seigneur.
Ce.
Roman.

Dès les premières pages, on est immergé dans l'esprit d'Alex, atteinte de schizophrénie et de paranoïa. Elle ne peut s'empêcher de vérifier que sa nourriture n'est pas empoisonnée, de faire des contrôles de périmètre pour s'assurer qu'elle ne risque pas de se faire enlever par des communistes, de prendre en photo tout ce qui l'entoure pour être certaine que ce qu'elle voit n'est pas un pour produit de son imagination. Alex n'aspire qu'à mener une vie normale, à intégrer une université, à se faire oublier. On s'attache très rapidement à elle, et on se surprend à ressentir les mêmes émotions qu'elle, à vivre sa schizophrénie avec elle.

Avec ce roman, on a un aperçu court mais intense de ce que signifie vivre en étant schizophrène. Tout au long de sa lecture, on ne peut se fier  rien, n'importe qui ou n'importe quoi ne peut être qu'un simple hallucination. La frontière entre la réalité et l'imaginaire se brouille, on n'arrive plus à démêler le vrai du faux. On n'est jamais serein, il n'y a pas une seconde de répit. Et c'est absolument terrifiant.

Le roman prend de l'ampleur au fur et à mesure de l'avancée de l'intrigue. Alex est de plus en plus touchante, son histoire de plus en plus captivante, ses hallucinations de plus en plus présentes... Les 150 pages sont d'une intensité remarquable ! On va de rebondissement en rebondissement, les révélations et autres coups de théâtre s'enchaînent... J'étais incapable de deviner le fin mot de l'histoire, et j'ai été extrêmement surprise par certains éléments du dénouement. Et mon pauvre petit cœur de fleur bleue a été tout ému par les dernières pages...

La romance, qui est très présente dans Je t'ai rêvé, m'a beaucoup plu. Elle apportait de la douceur, qui contrebalançait parfaitement les thèmes très durs abordés par l'auteure... Et cela donne un roman tout simplement bouleversant. Cette histoire d'amour était tout sauf mièvre, mielleuse, au contraire, elle m'a semblé authentique, imprévisible, passionnée. Je me suis surprise à être attendrie par les échanges des petits tourtereaux – qui sont d'ailleurs loin d'être de petits tourtereaux –, et à sourire d'un air béat et stupide devant leurs dialogues. 
J'aurais aimé que le thème de la schizophrénie soir encore plus présent dans ce roman, le romance prenant parfois un peu le dessus. J'estime que l'auteure aurait pu davantage mettre l'accent sur ce sujet, qui fait tout l'intérêt et la saveur du roman. Mais bon, magnanime, je pardonne Madame l'écrivain. 

En bref, une lecture perturbante et poignante sur un thème rarement abordé en YA. J'ai beaucoup ri, j'ai été séduite par Alex, et j'ai été étonnamment émue. À découvrir absolument !

Un seul petit point noir : j'en veux encore ! Je me sens presque sur ma faim, j'ai été tellement touchée par le thème de la schizophrénie que je serais prête à lire 500 pages de plus. Enfin, quand même pas. Mais presque. 

Et cette couverture fait un bien fou à mes petits yeux de taupe aveugle, argument non négligeable. 

Note attribuée : 9/10


12 commentaires:

  1. Il me tente énormément ! J'ai hâte de le lire (vu que je l'ai sur ma liseuse ^^) :) Je l'avais commencé mais trouvais le début un peu brouillon :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne t'inquiète pas, cette impression s'atténue par la suite ! J'ai hâte de voir ce que tu en penseras :)

      Supprimer
  2. Je le veux <3 <3 <3 (oui je suis dans ma période cœurs)
    Air béat et stupide : comme je me reconnais <3 je crois avoir découvert un autre livre sur la schizophrénie y a pas longtemps mais... j'ai oublié '-'
    Je songe à me le procurer prochainement vu que mon papa noël à moi n'a pas été aussi généreux que le tien :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut dire c'est trop bien les cœurs <3
      C'était peut être Contrecoups ? Il est dans ma PAL d'ailleurs...
      Aaah, il fallait choisir mon père noel à moi... En tout cas je te le conseille treeeees vivement !

      Supprimer
  3. Je suis contente que ce livre t'ait autant plu ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi de même, merci de m'avoir poussée à le découvrir !

      Supprimer
  4. Il est dans ma WL :D Il a l'air pas mal du tout !
    Dis, je viens de penser à un truc, j'avais oublié notre LC sur Absences. Tu es partante pour le lire en janvier ? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et il l'est ! Tout à fait partante, je peux le commencer dès Lundi si tu veux !

      Supprimer
    2. Parfait, je te tiens au courant :)

      Supprimer
  5. Cette histoire me semble géniale. J'ai très envie de la découvrir. Ton avis très positif m'a donné encore plus envie ^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et le plus beau, c'est qu'elle l'EST ! ;) J'espère que tu en auras l'occasion...

      Supprimer