La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

mercredi 18 novembre 2015

L'Élite tome 2 – Sous Surveillance de Joëlle Charbonneau — Chronique n°143

"Qu'on en ait gardé la mémoire ou pas, le Test nous a tous transformés. Et en chacun de nous réside la vérité de ce qu'il s'est vraiment passé là-bas. Il est temps pour moi de le découvrir."

Titre : L'Élite tome 2 – Sous Surveillance
Auteure : Joëlle Charbonneau
Genre : Dystopie
Éditions : Milan (collection Macadam)
Nombre de pages : 286

Avertissement : si vous avez eu le privilège incomparable d'avoir été doté d'une paire d'yeux fonctionnant correctement à votre naissance, vous avez pu constater qu'il s'agit du second tome du saga. Par conséquent, je vous conseille de ne pas aventurer lesdits globes oculaires sur le résumé du roman – ma chronique est cependant exempte de spoilers. Enfin, vous faites ce que vous voulez, vous restez unique décisionnaire de vos actions, et je n'ai pas la prétention de m'interposer dans une décision aussi intime. Sur ce, bonne lecture.

Résumé : Avant, Cia menait une vie simple aux côtés des siens.
Et puis, il y a eu le Test.
Cia l'a réussi.
Elle est entrée à l'Université, prête à appartenir à l'Élite.
Mais elle sait. Elle sait que beaucoup sont morts, que le gouvernement condamne les plus faibles. 
Maintenant, Cia doit faire un choix. Le bon.

-----------------------------------

J'avais beaucoup apprécié le premier tome de cette série, qui avait à mes yeux un certain intérêt par rapport à la masse impressionnante et croissante de dystopies que l'on peut lire aujourd'hui. Je me suis donc naturellement précipitée sur le deuxième tome. Il s'agit comme souvent dans les trilogies dystopiques d'un tome de transition, et j'avais très peur qu'il souffre du syndrome-du-second-tome – avouez, vous connaissez ce syndrome, qui rend tous les deuxièmes tomes de trilogies décevants, monotones, avec des couples qui ne trouvent rien d'autre à faire que se crêper le chignon toutes les dix pages ?
Ce n'est absolument pas le cas ici : s'il y a effectivement un peu moins d'action que dans le premier tome – en même temps, quand on se remémore les carnages du Test... –, il reste tout à fait satisfaisant et captivant !

Ce que je préfère dans ces romans est l'atmosphère d'angoisse et de suspicion qui règne. On ne sait absolument pas à qui faire confiance, et on se doute que la plupart des personnages ne jouent pas franc-jeu. Les trahisons fusent de partout, la tension va crescendo tout au long du roman... L'auteure fait également un travail considérable sur la psychologie de ses personnages, surtout sur celle de Cia, et on prend beaucoup de plaisir à tenter de comprendre le mode de fonctionnement de chacun.

Je ne retiens qu'un seul point négatif : Tomas. Je sais, le pauvre petit, il ne mérite pas toute cette haine. Je lui demande pardon.
J'ai beaucoup de mal avec ce jeune homme, pour des raisons diverses et variées : disons simplement que ses interventions me faisaient la plupart du temps lever les yeux au ciel, et que ses instants-couple avec Cia ne me paraissaient pas d'un intérêt trépidant – je considère d'ailleurs qu'il serait fort appréciable que les auteurs de dystopie YA cessent de vouloir intégrer à tout prix une romance dans leurs œuvres si elle ne présente pas d'intérêt particulier. Les personnes célibataires sont des gens parfaitement corrects, vous savez.

J'ai beaucoup apprécié les petits changements et le renouvellement de l'intrigue, tant au niveau des décors qu'au niveau des enjeux de l'histoire : si Cia tentait principalement de sauver sa peau dans le premier tome, elle comprend ici petit à petit les dysfonctionnements de son système, jusqu'à avoir progressivement envie de changer les choses... Il y a une véritable dimension politique dans ce livre-ci, et elle a su me tenir en haleine du début à la fin.

Note attribuée : 7,5/10 : une suite très travaillée, durant laquelle on ne s'ennuie pas une seule seconde ! Il s'agit d'une dystopie vraiment agréable à lire, même si elle ne restera sans doute pas gravée dans mon esprit ad vitam aeternam. Je suis tout de même très impatiente de découvrir le troisième opus !

2 commentaires:

  1. Je n'ai toujours pas commencé la saga mais vu les avis positifs sur celle-ci, il faudrait que je me décide ^^

    RépondreSupprimer