La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image"> Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

lundi 28 septembre 2015

7 secondes de Tom Easton — Chronique n°126

Titre : 7 secondes
Auteur : Tom Easton
Genre : Dystopie
Éditions : Lumen
Nombre de pages : 369
Résumé : Mila vit dans un monde divisé entre, d’un côté, un continent ravagé par la guerre et, de l’autre, les Îles, enclave idyllique où, grâce à un téléphone placé dans son crâne, chacun enregistre la moindre minute de sa vie et peut choisir de la diffuser à ses abonnés. Fuyant une vie de violence et de pauvreté, la jeune fille est capturée alors qu’elle cherche à s’introduire dans ce paradis. Mais lorsque le gouvernement entreprend de lui implanter à son tour un téléphone, ils découvrent un appareil inconnu, potentiellement dangereux, dans son crâne. Une véritable chasse à l’homme commence : pour sauver sa vie, Mila ne dispose que de sept précieuses secondes d’avance sur ses poursuivants – le décalage entre la réalité et sa retransmission…

------------------------------------------------------

7 secondes me faisait très envie, tout d'abord parce que je suis une inconditionnelle des dystopies – même s'il est vrai que je trouve les livres de ce genre de moins en moins originaux, voire lassants –, et ensuite parce qu'il a fait pas mal de bruit sur la blogosphère, ces derniers temps. Ayant eu l'occasion de le remporter grâce à une chasse au trésor des éditions Lumen, j'ai très vite commencé à le lire, et même s'il n'a pas fait long feu entre mes mains, j'avoue être mitigée...

Pour faire simple – du moins vais-je essayer de faire simple –, Mila est une jeune fille originaire d'un pays extrêmement pauvre, qui parvient après de nombreuses péripéties à atteindre le Premier Monde, un pays tellement riche que ses habitants n'ont pas à travailler s'ils n'en ressentent pas l'envie. Après avoir lutté pour avoir le droit d'y vivre, elle se fait finalement implanter le téléphone multi-fonctions que chaque citoyen se doit de posséder pour vivre. Mais lors de la procédure, on découvre un appareil ressemblant fortement à une bombe dans son cerveau... Une vraie course-poursuite commence alors, dans laquelle Mila a pour unique avantage les sept secondes que sa retransmission met pour parvenir à ses traqueurs...

On se doute naturellement qu'une immense partie du livre consiste en une longue et périlleuse traque, ce qui a priori me faisait plutôt envie, mais ici, j'ai été surtout lassée par le rythme saccadé et inégal, souvent trop rapide, mais parfois avec des passages très répétitifs. Le récit est entrecoupé de flashs-back pas assez bien situés dans le temps à mon goût, et pas non plus assez clairs pour mon pauvre petit cerveau malingre. 

Je n'ai pas réussi non plus à m'attacher aux personnages, qui auraient mérité d'être beaucoup plus fouillés... Mila est celle que l'on connaît le mieux, mais elle semblait parfois assez froide, calculatrice, et j'aurais aimé avoir un aperçu plus précis de ses émotions. Il en est de même pour Adam, dont je suis certaine qu'il avait beaucoup de potentiel, ou pour Clara.

Et puis, le coup du "ma vie est sauvée in extremis, quel miracle que je me sois décalée d'un centimètre à la dernière seconde / que j'aie repéré cet élément / que j'aie fait une petite cascade hollywoodienne parfaitement maîtrisée, évitant ainsi une mort certaine !"... D'accord, je l'accepte, je l'apprécie même, une fois. Deux, à la rigueur. Une héroïne peut être extrêmement chanceuse ou intuitive. Mais là...

Le tout reste tout de même distrayant, et dans l'ensemble, j'ai passé un moment plutôt agréable, même si je ne garderai sans doute pas un souvenir inoubliable de cette lecture. L'écriture est très efficace, l'histoire prenante malgré tout, et les informations sur l'univers de Mila sont délivrées au compte-gouttes, ce qui nous donne envie de poursuivre notre lecture dès le départ. Je n'ai d'ailleurs dû terminer ce livre qu'en une ou deux soirées !

J'ai par ailleurs été très agréablement surprise par la narration à la troisième personne, qui était ici un choix très judicieux, puisqu'elle permettait de suivre les points de vue de plusieurs personnages très différents. On se sent certainement un peu moins proche de Mila que si elle avait été la narratrice, mais ce n'est pas une déception pour ma part.

L'univers est passionnant à découvrir, avec quelques points minimes déjà-vus, mais globalement une très bonne idée plutôt bien développée. Ce monde horrifiant nous convainc très rapidement, et j'ai vraiment aimé les questions sous-jacentes que l'auteur pose à propos des migrants et de leur intégration, du racisme, de la pauvreté... Sans doute ce que j'ai préféré !

La fin est plutôt originale pour une dystopie, bien qu'un peu trop abrupte. J'apprécie cependant le fait qu'il s'agisse d'un one-shot, et cette conclusion permet tout de même de conclure assez joliment cette histoire, qui m'a un peu déçue, mais qui m'a tout de même divertie et intéressée.

Mais ce qui m'a le plus dérangée dans ce livre est sans aucun doute l'abomination, la terrible erreur, le cataclysme que l'on découvre avec effarement, page 127. Je vous laisse juger.

"Elle s'était choisi une tenue neutre, pratique. Un haut marron, des leggings et une jupe ample qui ne la gênerait pas dans ses mouvements."

Mila, non... Pitié... pas ça... A-t-on déjà vu pareil fashion faux-pas ?

Note attribuée : 6/10 : un livre plutôt agréable à lire... mais ce n'est pas la panacée non plus. De bons éléments, et dans l'ensemble, une histoire qui fonctionne bien, mais j'ai été trop agacée par l'impression de fouillis que j'ai pu avoir, les flashs-back imprécis et les personnages pas assez creusés. 




12 commentaires:

  1. La remarque sur le fashion faux pas m'a tué ! mdr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, c'est ce qui m'a le plus frappée pendant ma lecture :p

      Supprimer
  2. Haha toi aussi tu t'es dis "mélanger marron et noir non mais ça va pas et avec un legging en plus !!"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'est-ce pas ? Ça m'a piqué les yeux, personnellement. On sent que le livre a été écrit par un homme :p

      Supprimer
  3. Ahaha moi aussi j'étais WTF avec les fringues! x)
    Je commence à avoir l'impression d'être la seule à beaucoup aimer ce livre!^^ Peut-être parce que j'ai décidé de le prendre comme un film d'action et du coup, les cascades, le rythme etc ne me choquaient pas! :)
    Moi ce qui m'a bien bien mis les nerfs, c'est la fin que je n'ai pas DU TOUT aimé^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, ça prouve bien que ces vêtements étaient une erreur totale xD C'est vrai que parmi les blogueuses que je suis, tu es celle qui a le plus aimé ce roman... mais tu n'es pas la seule ! Et c'est une bonne idée d'appréhender ce livre comme un film :p
      La fin est assez spéciale... mais ce n'est pas ce qui m'a le plus dérangée !

      Supprimer
  4. Je ne sais plus quoi faire ... J'ai vu un bon avis (même très positif) et puis pleins d'avis mitigés ... J'hésite à le lire du coup, ce livre !
    Haha XD Trop fun la remarque sur le fashion faux-pas ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La remarque était sincère :p Les avis sont assez divergents, c'est vrai, mais tu pourrais sans aucun doute adorer !

      Supprimer
  5. Je commence malheureusement moi aussi à me lasser des dystopies et à placer la barre de plus en plus haute pour ce genre... du coup, je ne lirai pas ce livre car j'ai peur d'être déçue :-/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans ce cas-là, mieux vaut en effet passer ton chemin...

      Supprimer
  6. Hahaha non mais là tu m'as fait mourir de rire xD J'avais pas fait attention mais effectivement quelle horreur !!!
    Bon sinon je suis d'accord avec toi sur tout :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, c'était tellement flagrant xD Que d'harmonie entre nous, c'est beau !

      Supprimer