La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

dimanche 24 mai 2015

Perdue et Retrouvée de Cat Clarke — Chronique n°97

"Je ne sais pas s’il est complètement normal d’aimer une personne un jour et de la détester le lendemain. Même si ce n’est pas vraiment ça. J’ai plus l’impression que mes ressentis sont susceptibles de changer en un claquement de doigts."

"Même lorsque ça paraît positif, ça ne l’est jamais. Au fond, c’est souvent pire : ça donne de l’espoir et, ensuite, ça le laisse retomber de toute sa hauteur et s’écraser contre le bitume."

Titre : Perdue et Retrouvée
Auteure : Cat Clarke
Genre : Realistic Fiction
Éditions : Robert Laffont (collection R)
Nombre de pages : 407
Résumé : Essayez d'imaginer : une enfant kidnappée. 
Une famille déchirée. Lentement, au fil des ans, cette famille va recoller les morceaux. Elle reste un peu fragile, bien sûr, mais toujours unie. 
Et voilà que l'enfant, devenue adulte, revient à la maison... C'est là que l'histoire commence. 
Et si la fin du cauchemar n'était que le début d'un autre ? 

----------------------------------------------

Livre lu en LC avec ma copine Tess du blog Les Lectures de Tess – lien à venir !

Je n'avais lu qu'un seul autre roman de Cat Clarke avant Perdue et Retrouvée, Revanche, qui avait été un immense coup de cœur, une lecture qui m'avait profondément retournée. J'ai donc commencé ce livre-ci avec beaucoup d'excitation, mêlée d'appréhension à l'idée d'être déçue – leçon de lecteur numéro 1 : si d'un livre trop tu attends, et si finalement déçu tu es, la déception d'autant plus énorme qu'imprévue sera.
Mais heureusement, je n'ai en rien été déçue, et ce roman est un nouveau coup de cœur !

Faith est une jeune fille à première vue on ne peut plus ordinaire. Elle est en Terminale, ses parents sont séparés, elle a une meilleure amie qui la connaît par cœur et un copain avec lequel tout se passe bien. En réalité, Faith traîne depuis treize ans le poids de la disparition de sa sœur adorée, Laurel. Cette dernière, bien que recherchée activement depuis toutes ces années, demeure introuvable. Jusqu'à un beau jour où Laurel est finalement retrouvée, et rentre chez elle... 
Mais rapidement, des questions se posent : comment faire face à cette réapparition inattendue ? Quel comportement adopter avec cette jeune fille traumatisée, fragile, que l'on connaît finalement si peu ? Pourra-t-on un jour retrouver la grande sœur que l'on connaissait ?

Cat Clarke a ce talent remarquable de ne jamais tomber dans le pathos, le mièvre,  le glauque. Pourtant, ce sont des écueils dans lesquels il serait très facile d'échouer avec de telles histoires. Elle aborde toujours des sujets difficiles, aussi bien dans leur gravité que dans la manière de les traiter, comme l'homosexualité et le suicide dans Revanche, ou le kidnapping dans Perdue et Retrouvée. Elle va au fond et n'épargne rien à son lecteur, mais parvient à garder le tact nécessaire et à ne jamais basculer dans le trash. 

D'après ce qu'on m'a dit sur les trois autres romans de Cat Clarke et d'après ceux que j'ai lus, je sais qu'elle choisit en général des fins particulièrement violentes, percutantes, choquantes, dont le lecteur a du mal à se remettre. La fin de Perdue et Retrouvée n'est pas spectaculaire et encore moins lourde de suspense, On se doute vraiment de ce qu'il va se passer, puisque l'auteure sème des indices gros comme des maisons tout au long du roman. Mais, à mes yeux, connaître le dénouement est loin d'être le plus important dans Perdue et Retrouvée. C'est "le reste" qui compte.
Bref, je reprends. Cette fin m'a énormément touchée, je l'ai trouvée... belle. Et croyez-moi, ce n'était pas évident avec cette histoire sordide.

Les personnages sont une fois de plus une immense réussite – à part peut-être Martha, la meilleure amie de Faith, qui aurait mérité plus d'importance et de présence.
Faith, tout d'abord, une héroïne que j'ai adorée. Elle a des défauts, parfois des réactions brusques et incontrôlées, mais elle m'a beaucoup touchée. C'est un personnage très crédible, extrêmement humain. Elle n'est pas parfaite, mais elle fait de son mieux, et c'est ce qui compte. 
La mère de Faith est également une figure importante de l'histoire, elle aussi pleine de défauts, souvent maladroite, envahissante et gaffeuse, mais qui ne cherche au fond que le bonheur de ses deux filles. 
Quant à Laurel... C'est un personnage très complexe, perturbant, et surtout fascinant. Elle a vécu des choses innommables pendant ses treize ans de captivité, et a souvent un comportement étrange et contradictoire. On a du mal à savoir ce que l'on pense d'elle, on change d'avis à son égard en permanence.
Michel enfin – quand même, il y avait UN Français dans le livre, et l'auteure a choisi le prénom MICHEL. Niveau cliché, on fait difficilement mieux. Mais bref – était mon personnage secondaire préféré, j'ai beaucoup aimé ses interventions.

J'ai dévoré ce roman en quelques heures à peine, j'ai complètement adhéré à l'intrigue.  Les pages se tournaient toutes seules, j'étais comme envoûtée.  
Si je devais dire une chose de Perdue et Retrouvée, c'est que ce roman m'a surprise. Sans prévenir, il tourne au thriller, et l'atmosphère devient brusquement angoissante, oppressante. On ressent énormément de sentiments contradictoires, on est choqué, perdu, ému. J'en suis ressortie assez bouleversée, et j'ai été hantée par cette histoire pendant des jours. Encore une réussite pour Cat Clarke, qui est définitivement une auteure à suivre.

Note attribuée : 10/10 : une petite tornade émotionnelle qu'on ne voit pas venir, un roman que je te recommande vivement, Ô Toi Humble Lecteur de ce blog. Crois-moi, tu ne dois pas passer à côté de Cat Clarke.

20 commentaires:

  1. J'entends beaucoup de bien de ce roman, mais j'hésite vraiment à me lancer. En effet, je viens de terminer Confusion du même auteur, et malgré une très belle fin ( assez prévisible), je n'ai presque rien aimé... Je m'attendais à quelque chose qui n'est jamais venu. Cependant, elle aborde des sujets peu communs dans la littérature jeunesse, et c'est tout à son honneur. En tout cas, très belle chronique, comme d'habitude ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, merci pour le compliment ^^ je n'ai pas lu Confusion, mais c'est le Cat Clarke préféré de pas mal de filles que je connais... J'ai quand même l'intention de le lire :p En tour cas, sache que celui-ci est vraiment bien.

      Supprimer
  2. Ma peur d'être torturée par ce roman n'est franchement rien en comparaison de mon envie de le lire XD

    RépondreSupprimer
  3. Il faut vraiment que je le lise ^^

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai encore lu aucun livre de Cat Clarke :0 j'ai tellement envie ! *-* je n'entends que du bien de ces livres ! :D
    Pauline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut vraiment que tu les lises alors ;)

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Oh oui, je te le conseille vraiment !

      Supprimer
  6. Ce livre me faisait déjà très envie avant de lire ta chronique, mais la ... JE LE VEUX !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, ma chronique est réussie alors :p

      Supprimer
  7. Ce livre a l'air génial ! Très belle chronique :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup :) En plus d'en avoir l'air, il l'est !

      Supprimer
  8. J'aime beaucoup les romans de Cat Clarke donc forcément, celui-ci me fait très envie ! J'espère que je l'aimerai autant que toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que si tu aimes Cat Clarke en général, tu ne peux qu'aimer celui-ci ;)

      Supprimer
  9. Réponses
    1. Ha ça oui, tu dois lire cette fin ! ^^

      Supprimer
  10. Malgré ta chronique très positive, je ne pense pas lire ce livre. Le dernier et seul roman que j'ai lu de Cat Clarke ne m'a vraiment pas enchanté du coup j'ai du mal à vouloir retenter. Même si je ne compte pas rester sur un échec :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, c'est dommage... C'était quel roman ?
      Oui, retente, bonne idée ! S'il te plaîîîît...
      *supplication muette*

      Supprimer