La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image"> Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

dimanche 8 février 2015

Au bout du rêve de Sarah Dessen — Chronique n°70

"Je savais que je disparaîtrais bientôt et qu'on le remarquerait d'autant moins que personne ne me remarquait même quand j'étais là."

"C’est une sacrée pression d’être parfaite, tu ne crois pas ?"


Titre : Au bout du rêve
Auteure : Sarah Dessen
Genre : Realistic Fiction | Romance
Éditions : PKJ
Nombre de pages : 348
Résumé : Matthew Biscoe, avec ses yeux verts et ses longues dreads brunes... c'est le prince charmant. Catlin en est sûre. Depuis qu'elle sort avec lui, elle tient le premier rôle, comme dans un rêve. Matthew est vraiment différent : Catlin découvre un univers hors-norme, qui lui permet d'oublier tout le reste. Sa sœur disparue, sa mère taciturne, sa vie terne. 
Alors, comment faire marche arrière quand leur relation devient plus difficile à vivre que "tout le reste" ?

-------------------------------------------

J'ai déjà eu l'occasion de lire un livre de Sarah Dessen avant Au bout du rêve, Quelqu'un comme toi, et j'en garde un très bon souvenir. Lorsqu'on me l'a offert, j'ai tout d'abord pensé qu'il s'agissait d'une romance assez "basique", mais on m'a raconté la véritable histoire... Du coup, je partais sans l'effet de surprise, mais ce n'était pas le plus important ! 

Catlin a toujours vécu dans l'ombre de sa grande sœur, Cass, élève modèle, sportive, populaire...  Mais le matin du seizième anniversaire de Catlin, Cass disparaît. Alors qu'elle s'efforce de faire la fierté de ses parents, Catlin rencontre Matthew...

Je me suis vraiment sentie impliquée et concernée par l'histoire, et c'est sans doute ce que j'ai préféré dans ce livre. En effet, il m'arrive parfois de me sentir extérieure à l'histoire d'un livre, de ne ressentir absolument rien à l'égard des personnages... Ça n'a absolument pas été le cas ici, je me sentais très proche de Catlin, j'avais peur pour elle, j'avais envie de la secouer par le bras en lui disant : "Noooon, ne fais pas ça !".


Parlons un peu des personnages à présent. Comme vous l'aurez compris, j'ai beaucoup apprécié Catlin, et j'ai été encore plus touchée par sa mère, qui s'efforce souvent maladroitement d'être une mère parfaite et de rendre sa famille tout aussi parfaite malgré le traumatisme qu'a provoqué le départ de Cass.
Cass, qui n'apparaît pas du livre, est pourtant un personnage omniprésent dans les pensées de Catlin qui ne cesse de l'évoquer. Grâce à cela, on a presque l'impression de la connaître, mais je dois avouer qu'elle m'a légèrement agacée. 
On a une jolie fresque de personnages secondaires qui apportent chacun quelque chose à l'histoire : Boo, Stewart, Corinna, Rina... 
Et pour ce qui est de Matthew... je l'ai détesté au premier coup d'œil — enfin, façon de parler, à sa première description plutôt –, il ne m'inspirait vraiment pas confiance. Et la suite du livre n'a fait que confirmer cette première impression – mais je n'en dis pas plus !

Quand à la romance, hormis le fait qu'elle est évidente, j'ai trouvé que tout était quand même extrêmement rapide. C'était sans doute voulu par l'auteur, mais quand même... Je veux dire, ils se rencontrent, et s'embrassent passionnément deux heures plus tard. Bon. Mais sortir ensemble le lendemain en s'abreuvant de "je t'aime", et ne plus passer une soirée sans faire une sortie ensemble ? C'est quand même très accéléré. Non ? 

Les chapitres sont longs, voire très longs. Je pense que pour certains, le début du livre peut être plus difficile à lire, mais une fois arrivé à la moitié ou aux deux-tiers, il est brusquement impossible de refermer le livre... à moins d'être sérieusement masochiste. Le rythme tout d'abord très lent devient effréné, l'action s'intensifie, et on voit le dénouement tragique se rapprocher...
Pour tout vous dire, je l'ai commencé un après-midi, l'ai continué le soir jusqu'à ce que mes yeux se ferment tous seuls, et le lendemain matin, je me suis précipitée dessus pour le terminer.

La fin m'a semblé quasi-parfaite, comme une sorte d'accomplissement. Pour moi, c'était la meilleure manière de terminer cette histoire...

Les thèmes abordés par ce livre sont, comme je le disais plus haut, très sombres... Au bout du rêve est un livre poignant, parfois dur, avec des réflexions de la part de Catlin qui m'ont beaucoup touchée. La spirale infernale qui se met en route dès la fugue de Cass m'a fascinée et terrifiée en même temps... Il s'agit d'une histoire très percutante, qui ne peut pas laisser indifférent. 
Tout cela pour dire qu'il ne s'agit pas exactement de la petite romance légère qu'on pourrait attendre, ce roman va bien au-delà. 

En bref, un roman qui laisse à réfléchir, dont le dernier tiers se lit d'une traite, et que j'ai beaucoup aimé malgré quelques petites longueurs et autres défauts moindres. Si vous aimez Sarah Dessen et ses romans, je vous conseille celui-ci ! 

Note attribuée : 8/10

8 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas ce livre mais le résumé m'intrigue et l'histoire a l'air originale !! Merci pour ton avis et pour la découverte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un très beau roman en tout cas :) Mais de rien :p

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas du tout ce livre !
    Grâce à ton avis il me tente pas mal :)

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai jamais lu de Sarah Dessen mais ta chronique me donne envie d'essayer :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis convaincante alors :p Je trouve les livres de cette auteur très touchants et très justes !

      Supprimer
  4. C'est un des nombreux Sarah Dessen que je n'ai pas encore lu, il faudrait vraiment que je me m'y mette ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai lu que deux livres de Sarah Dessen mais ils m'ont tous les deux convaincue !

      Supprimer