La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image"> Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

vendredi 2 janvier 2015

Là où j'irai de Gayle Forman — Chronique n°58

"Je commence à comprendre ce que signifie mettre un point final à une histoire. Rien avoir avec un spectaculaire "avant-après". Non, cela s'apparente plutôt à la mélancolie qu'on éprouve à la fin des vacances. Quelque chose de particulier se termine et l'on se sent triste, mais cette tristesse ne peut être que légère parce que ce quelque chose a été une période de bonheur ."

Titre : Là où j'irai
Auteur : Gayle Forman
Éditions : PKJ
Genre : Romance
Nombre de pages : 234
Résumé : Adam se glisse dans la salle. Il a 21 ans, c'est une rock star adulée et l'ancien amoureux de Mia...


Trois ans plus tôt, Mia était partie sans un au revoir, sans une explication. Leurs retrouvailles sont un choc : les souvenirs, bons et mauvais, ressurgissent, les sentiments encore à vif les submergent, leur amour qu'il pensait indestructible quelques années plus tôt se heurte à la réalité de leur vie présente. De nouveau, Mia est confrontée à un choix : Doit-elle revenir en arrière pour donner une chance à son premier amour ? Peut-on revivre la même passion si longtemps après, malgré les souffrances endurées ? Ils ont une soirée pour décider. Plus forte que les mots, la musique les emporte dans un tourbillon d'émotions. Mais est-ce suffisant pour les réunir de nouveau ? 


------------------------------------------------
Avertissement : si vous avez été pourvu(e) d'une paire d'yeux fonctionnant correctement à votre naissance, vous pouvez constater qu'il s'agit du second tome d'une série. Par conséquent, je vous déconseille vivement de lire cette chronique si vous n'avez pas lu le tome précédent, car elle contient de splendides spoilers. Après, on vit en démocratie, vous faites ce que vous voulez... enfin, tant que ça reste légal.

Après avoir eu un immense coup de cœur pour Si je reste, j'étais pressée de lire la suite, Là où j'irai, même si le résumé de ce deuxième tome m'avait énormément déçue – "Comment ? Adam et Mia ne sont plus ensemble ?!? Il est hors de question que je lise ce livre"
À mes yeux, Là où j'irai n'a pas atteint le niveau de perfection du premier tome – ce qui était presque impossible –, mais je l'ai tout de même adoré !

Cette fois-ci, c'est Adam le narrateur, et non plus Mia, choix qui m'a bien plu. En effet, on se rend très vite compte qu'Adam a profondément changé depuis l'accident de Mia, il y a trois ans. Cette dernière l'a quitté sans aucune explication, en partant pour la prestigieuse université de Juilliard, à New York.
Adam est désormais une rock star mondialement connue, grâce à son groupe, Shooting Star. Alors qu'on s'attend à ce qu'il soit heureux, on le découvre dépressif, superstitieux, fumant cigarette sur cigarette, tenant le coup uniquement grâce aux médicaments... Il est même dégoûté de la musique, qui était pourtant sa raison de vivre.
Adam retrouve Mia par hasard, un soir, et tous deux vont décider de passer quelques heures ensemble. Pour se retrouver.

Tout au long du livre, à quelques exceptions près, les chapitres pairs relatent le présent d'Adam, tandis que les chapitres impairs sont des souvenirs d'Adam, situés entre l'accident de Mia et le moment de l'action. Cette alternance donne un rythme très agréable à l'histoire, qui m'a poussée à lire le plus possible. J'ai donc terminé Là où j'irai très rapidement, le temps d'un trajet en voiture d'un peu plus de deux heures !

L'univers de la musique est aussi présent que dans le premier tome : il constitue la majeure partie de l'intrigue, et des vies respectives de Mia et d'Adam. Je trouve que c'est cette omniprésence de la musique qui rend ces deux livres si uniques... Comme je le disais dans ma chronique de Si je reste, on sent même une sorte de mélodie dans l'écriture de l'auteure. Sa plume est si fluide et retranscrit si bien l'état d'esprit de ses personnages qu'on n'a pas d'autre choix que de se laisser emporter...

L'autre point fort du roman est pour moi Adam. Je me suis sentie tellement proche de lui, tellement triste pour lui, j'avais tellement envie de l'aider... Je n'arrive pas à trouver les mots justes pour dire à quel point sa situation m'a touchée ! ☺
Par contre, Mia m'a parfois un peu agacée. Mais bon, on ne peut pas lui en vouloir, après ce qu'elle a traversé...

La fin est peut-être un peu facile, mais je pense que j'aurais été déçue si tout ne s'était pas achevé de cette façon – je commence à me connaître.

En bref, je pense que Si je reste peut se suffire à lui-même, mais Là où j'irai reste une jolie suite, bien qu'un cran en-dessous du premier tome (en tout cas, c'est mon ressenti !).

Note attribuée : 8,5/10


7 commentaires:

  1. Je suis d'accord ce tome n'est pas à la hauteur du tome 1. Mais il est pas mal quand même ! :)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai trooop envie de le lire (et c'est pas ta chronique qui va me faire changer d'avis ^^) !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère bien que ma chronique ne va pas te faire changer d'avis !! Lis-le !! ^^

      Supprimer
  3. Effectivement, c'est une jolie suite, un roman que j'avais bien aimé ;)

    RépondreSupprimer
  4. Ils vont se remettre ensemble ?

    RépondreSupprimer