La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

isidore h-ros le-paradoxe dix-sept girl why brexit_romance

jeudi 12 juillet 2018

Une Caravane en hiver de Benoît Séverac - Chronique n°424

Titre : Une Caravane en hiver
Auteur : Benoît Séverac
Genre : Contemporain | Jeunesse
Editions : Syros
Lu en : français
Résumé : Arthur est en voiture lorsqu’il assiste à l’agression d’un garçon de son âge, à un feu rouge. Poussé par son instinct, il va à sa rencontre. Ce garçon, c’est Adnan, un réfugié syrien. Il vit dans une caravane au milieu d’un terrain vague avec sa mère, qui lui a appris à garder la tête haute en toute situation. Entre Arthur et Adnan va naître une amitié qui résistera à l’incompréhension des adultes. Une amitié qui poussera les parents d’Arthur à aider, eux aussi, Adnan et sa mère. Une amitié qui va tous les faire basculer dans une aventure digne d’un roman d’espionnage

----------------------------------------------------

Un grand merci aux éditions Syros et en particulier à Véronique pour cet envoi !

----------------------------------------------------

Quelque chose cloche avec Arthur. 
Quelque chose a changé chez lui.
Il n'est plus jamais là, il vole de l'argent à ses parents, ses notes dégringolent. C'est incompréhensible.
Alors ses parents engagent un détective privé pour découvrir ce qu'il trame en dehors du lycée. Ils s'attendent à tout, drogue, armes, mauvaises influences,  n'importe quoi, mais certainement pas aux conclusions que le détective finit par leur livrer. 
Il semblerait qu'Arthur se soit lié d'amitié avec un réfugié syrien, avec qui il passe le plus clair de son temps, et à qui il remet l'argent qu'il dérobe chez lui.
Les parents d'Arthur passent par toutes les couleurs, choc, colère, admiration, reproche, désarmement, mais décident de se confronter à leur fils et à son ami. De comprendre. D'apprendre. De vivre ensemble.

Une Caravane en hiver est un roman simplement écrit et facile d'accès, qui veut sonner juste aux oreilles de lecteurs de tous âges, en décortiquant aussi bien les ressentis des adolescents que ceux de leurs parents. On ne peut que saluer le ton général du texte, qui évite toujours toute forme de manichéisme, de caricature ou même de simple jugement de valeurs. Tout est toujours remis en question, personne n'a constamment raison ou constamment tort, et un certain nombre de problématiques importantes sont débattues intelligemment sans arriver à des conclusions péremptoires. Les personnages s'interrogent ainsi tous ensemble sur la loyauté, le devoir, la responsabilité, le mensonge, de façon ouverte et sincère. Et ça fait du bien. 

Il faut défendre ce petit roman, parce qu'à l'inverse de tous les discours alarmistes et cyniques que l'on entend encore trop souvent, Une Caravane en hiver montre bien que la jeunesse d'aujourd'hui est tout sauf moribonde, et ne manque ni de passion, ni d'altruisme, ni de capacité d'engagement. A mi-chemin entre le roman d'initiation, la fable humaniste et le polar, ce texte brille par sa volonté d'être compréhensible par tous et de faire preuve d'un réalisme à toute épreuve. Qu'il s'agisse du comportement des personnages, de la crédibilité de leurs réactions et de leurs situations, ou même du décor, tout est pris au sérieux, le moindre détail est réfléchi, et si le rendu est parfois un peu explicatif, et que l'on se sent donc quelque peu détaché des personnages, le tout sonne vrai. C'est donc un joli roman jeunesse, rythmé, plutôt sensible, tout à fait recommandable pour de jeunes lecteurs adolescents !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire