La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

histoire_de_la_violence_1 aspirine vernon_1 en_finir_avec_eddy Le_Gouffre my_sister_my_love le_mythe arr_te

lundi 18 juin 2018

Le Gouffre de Rolland Auda - Chronique n°419

Titre : Le Gouffre
Auteur : Rolland Auda
Genre : Fantastique
Editions : Sarbacane (collection Exprim')
Lu en : français
Nombre de pages : 512
Résumé : 
Lorsque Saïd, 17 ans, se rend en plein hiver à Maleroque, un village des Alpes, ce n’est pas simplement pour pratiquer sa passion, la spéléologie. C’est aussi pour aller passer quelques jours dans la maison de son grand-père qui vient de mourir : Hans, dit Jean des Loups, célèbre écrivain.

Mais Saïd se rendra vite compte que les sorciers et les monstres ne hantent pas que les histoires à succès de son grand-père, et qu’il est très attendu.
Que veut-on de lui ? Qui est ce mystérieux Sourcier, dont les créatures de fumée surgissent des entrailles de la Forêt Chantante ? Une chose est sûre: pour s’en sortir, Saïd devra affronter bien plus que ses propres démons.

-----------------------------------------------------------

Un grand merci aux éditions Sarbacane et en particulier à Lucie pour cet envoi !

------------------------------------------------------------

Ce livre est fou.
Ce livre est malade.
J'adore ce livre. 

Vous avez quelques heures à consacrer à un voyage fantasque et inédit, à une prose épique et pleine de surprise, à l'imagination sans limites d'un auteur ambitieux ? 
N'hésitez plus. Voici Le Gouffre.

Le Gouffre, c'est l'histoire de Willy-Saïd, mais plutôt Saïd, ou encore mieux, Cid. Cid a dix-huit ans, une tignasse de cheveux roux et un grand-père auteur de best-sellers qu'il n'a plus vu depuis son départ dans un petit village perdu il y a des années et des années.
Mais à la mort du fameux grand-père, Cid prend la décision de découvrir les lieux qui ont manifestement tant séduit son grand-père, ce petit village dont il ne connaît que le nom, pour retrouver cet aïeul qui le fascine, et peut-être même pour trouver autre chose sur place, quelque chose de bien plus sombre, quelque chose d'innommable... 

Une chose est sûre : vous n'êtes pas prêts pour ce que ce roman vous réserve. 
Une deuxième chose l'est tout autant : Rolland Auda est complètement fou. Et on en redemande. 

L'intrigue fourmille de trouvailles époustouflantes et de petits détails subtils qui ne vont jamais être pointés du doigt de façon outrancière pour insister sur le fait que, vous avez vu, ce livre est vraiment plein de références et d'ironie. Au contraire, l'univers est d'autant plus convaincant qu'on peut le savourer au premier degré tout autant qu'à travers différents prismes plus analytiques, pour son histoire tout autant que pour son sous-texte. 

La plume est très différente de ce qu'offrent habituellement les romans Exprim', avec deux styles qui tranchent mais s'accommodent étonnamment bien l'un à l'autre : en premier lieu, l'écriture du récit en lui-même, foisonnante d'idées, d'images, de mots relevant du ton épique voire mythologique, et de l'autre celle du dialogue, avec la vivacité et le naturel que l'on retrouve chez les parutions de Sarbacane. Le tout forme un ensemble unique et marquant, finalement, une sorte de conte des temps modernes, de récit gothique à la sauce XXIème siècle. 

Pas le temps de souffler dès les premières pages entamées, l'auteur maîtrise parfaitement le rythme de son histoire et assène retournements de situation, changements de décors et autres coups de tonnerre à une cadence implacable. Le récit prend en épaisseur au fur et à mesure que l'on progresse, avec un final réellement brillant - un peu confus par moments, mais ce sera bien là mon seul reproche. 

On ne peut donc que saluer la parution d'un roman aussi profondément original, d'une histoire aussi tordue, merveilleuse et impensable. Le Gouffre redonne foi en ce que le genre fantastique a la capacité de produire, et je ne saurais trop vous recommander de vous jeter sur cette nouvelle pépite Exprim', en vous prévenant : vos yeux seront éblouis, vos tripes retournées, et votre cerveau hébété. 

6 commentaires:

  1. "Ce livre est fou.
    Ce livre est malade.
    J'adore ce livre."

    Cela résume bien le sentiment que nous laissent les personnages, l'univers, la plume de l'auteur ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'est-ce pas ? En tout cas j'ai hâte de lire ses éventuels futurs écrits :)

      Supprimer
  2. Wah, j'ai encore plus hâte de le lire après avoir lu ta chronique :D

    RépondreSupprimer
  3. A chaque fois que je lis tes chroniques je me dis que décidément tu écris drôlement bien. En tout cas tu as su me donner envie et ça tombe bien puisque je l'ai dans ma PAL de vacances que j'emporte demain avec moi héhé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh et toi tu es drôlement adorable <3 j'espère bien que tu vas l'apprécier, en toute honnêteté je ne me fais pas beaucoup de souci !

      Supprimer