La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

h-ros le-paradoxe dix-sept girl why brexit_romance le_malheur_du_bas

lundi 5 mars 2018

Bilan du mois [Février 2018]

Bonjour à tous !

Février était pour moi synonyme de rentrée - privilèges estudiantins -, et donc de devoirs, exposés et autres réjouissances impliquant de ne pas consacrer autant de temps que je l'aurais rêvé à mes douces lectures. Je n'ai pas cependant à rougir de ce que j'ai lu ce mois-ci, avec sept romans dont de très belles découvertes !

J'ai adoré...
Les Quatre Gars de Claire Renaud : un récit touchant, magnifiquement incarné par son jeune narrateur, Louis, qui nous plonge dans l'intimité d'une famille de Quatre Gars avec une sensibilité touchante, un humour délicat et une innocence délicieusement universelle ! 

Les Rougon du mois...
Son Excellence Eugène Rougon d'Emile Zola : après l'espèce de micro panne que m'avait provoquée le très mièvre La Faute de l'Abbé Mouret, je me suis enfin remise à mon dévorage consciencieux et passionné de la saga des Rougon-Macquart, avec ici un excellent roman politique traversé par l'ambition avide, le calcul détaché et la trahison froide...
L'Assommoir d'Emile Zola : un des deux Rougon que j'avais déjà lu avant de me lancer dans ma petite entreprise, et que j'ai redécouvert avec un plaisir inégalé - enfin, il serait sans doute plus juste de parler d'effroi, de dépression et d'effarement tant le récit se révèle sombre et bouleversant, mais vous saisissez l'idée. Et nous ne sommes pas sans savoir que les meilleures lectures sont parfois - souvent ? - les plus glauques. 

J'ai adoré (encore)...
La Maladie de Sachs de Martin Wrinckler : après le splendide Choeur des Femmes, il me brûlait de savoir si cet écrivain médecin brillait autant dans d'autres de ses romans. Bingo, c'est le cas.

J'ai bien aimé...
The Power de Naomi Alderman : une histoire terriblement prometteuse - l'avènement des femmes comme caste dominante après que celles-ci se découvrent le pouvoir de torturer quiconque rentre en contact avec elles -, mais qui n'exploite pas à mes yeux toutes ses potentialités... Le récit demeure cependant bien construit et très prenant, et The Power reste une lecture intéressante à de nombreux égards !
L'île des disparus de Viveca et Camilla Sten : une plongée dans les îles brumeuses et glacées du nord de la Suède natale des deux auteures, avec un récit fantastique bien ficelé et plutôt intéressant dont je découvrirais avec plaisir la suite ! 

Je suis quelque peu pantoise - quel mot merveilleux...
Tout le pouvoir aux Soviets de Patrick Besson : un roman assez difficile d'accès, brillant par moments, un peu déstabilisant par d'autres, mais indéniablement très travaillé... à vous de voir donc !




4 commentaires:

  1. Je te souhaite un bon mois de mars :)

    RépondreSupprimer
  2. Super beau bilan :)
    Je te souhaite un bon mois de mars et j'espère que tu auras de jolies lectures.

    RépondreSupprimer
  3. Je suis intriguée par the power, et curieuse de lire ce que tu auras à dire dessus :D les quatre gars a aussi été une très bonne lecture pour moi, je ne m'y attendais pas vraiment !
    Beau mois de mars ;3

    RépondreSupprimer
  4. J'avais tenté un des Zola (je ne sais plus lequel, avec un train je crois), mais je me suis arrêtée au bout de quelques pages à peine: pas la bonne écriture ni le bon rythme au bon moment. Mais je retenterai un jour ^^

    Un très beau mois de mars à toi ! :)

    RépondreSupprimer