La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

histoire_de_la_violence_1 aspirine vernon_1 en_finir_avec_eddy Le_Gouffre my_sister_my_love le_mythe arr_te

mercredi 1 novembre 2017

Bilan du mois [Octobre 2017]

Bonjour à tous !

Les partiels se rapprochent, les jours se raccourcissent, et la terrible épreuve qu'est novembre est déjà là.

JOIE.
Une seule solution, un gros plaid, une dose astronomique de thé ou café - je ne trancherai pas dans le dilemme sociétal qu'est le choix entre ces deux drogues -, et compulser de façon absolument déraisonnable des centaines et des centaines de pages. 

Voici donc l'étendue de mes dégâts littéraires pour ce mois-ci avec 13 romans lus : 

Le coup de coeur du mois...
Au-revoir là haut de Pierre Lemaitre : difficile de résumer mon ressenti en trois lignes. Disons simplement qu'il s'agit d'un roman excessivement bon, et concluons avec quelques mots : violence. Espérance. Démence. Passion. Humanité. 

Ça, c'était un bon speech de littéraire.

J'ai adoré...
Un Certain Monsieur Piekielny de François-Henri Désérable : un récit surprenant à plus d'un égard, qui entremêle fiction, histoire littéraire et (auto)biographie, dans une atmosphère délicieusement nostalgique et inspirante. 
L'Art de Perdre d'Alice Zeniter : une très belle fresque familiale entre Algérie et France, années 50 et 2017, oubli et mémoire, racines et reconstruction, portée par une plume incroyablement mature, évocatrice et touchante. 
Mythomamie de Gwladys Constant : sans doute la plus grande surprise de ce mois-ci, un court roman YA dont je n'attendais rien, et que je me suis retrouvée à dévorer d'un trait, puis à refermer transportée, émue, la gorge serrée. On en reparle très vite !
D'un trait de fusain de Cathy Ytak : une autre très belle découverte en YA, un récit sensible et bouleversant qui décortique les thèmes de l'adolescence, de la maladie, de l'engagement, dans les années 90 ravagées par le sida qui tue dans l'indifférence... A découvrir !

J'ai beaucoup aimé...
La Nuit des Temps de René Barjavel : un classique de la science-fiction visionnaire, passionnant et débordant d'inventivité, qui n'a presque pas pris une ride - à part quelques saillies délicieusement sexistes, hm hm - sur lequel il ne faut plus hésiter à se précipiter !
What Happened d'Hillary Clinton - VO : un ouvrage qui fait beaucoup parler de lui, et qui s'apprécie à la fois pour les réflexions de Clinton sur sa campagne et sa propre ligne politique, mais aussi et surtout pour les beaux passages introspectifs et souvent très émouvants livrés ici par l'ancienne candidate.
Les Cancres de Rousseau d'Insa Sané : un texte enlevé, vif, vivant, au narrateur terriblement attachant, qui tente de rendre sa dernière année de lycée inoubliable... non sans surprises, égarements et autres instants mémorables. 

J'ai bien aimé...
La Disparition de Josef Mengele d'Olivier Guez : qu'est-il arrivé au tristement célèbre médecin SS du camp d'Auschwitz, qui s'est livré aux pires expérimentations sur des prisonniers ? Il a vécu en exil trente ans, en Amérique latine, sans jamais se faire capturer, sans que l'on ne perce jamais vraiment le mystère de ces années de cavale. C'est ce qu'imagine et donne à voir ce roman, étude d'un esprit malade, lâche, égoïste, pour un récit glaçant mais diablement efficace. 
Antispéciste d'Aymeric Caron : un essai passionné et passionnant pour qui s'intéresse à la cause animale - et même pour qui y est encore étranger ! Avec une approche à la fois scientifique, éthique et philosophique, Aymeric Caron expose sa thèse sans jamais l'asséner, et convainc sans endoctriner. Un ouvrage qui ne tombe pas dans l'affect ou un vague mélange de sentiments mielleux et de convictions morales, pour un résultat vraiment abouti. 
Turtles All the Way Down de John Green - VO : le très attendu dernier roman de John Green est surprenant à plus d'un égard. Mélange de récit introspectif et d'enquête - légère -, le roman parvient parfois à de vrais éclairs de génie, mais ne m'a pas marquée outre-mesure. Problème de personnages ? De tonalité ?  
The Underground Railroad de Colson Whitehead - VO : un roman qui joue avec l'histoire en y injectant quelques éléments de fiction, pour plonger son lecteur au coeur de l'Amérique esclavagiste, aux côtés d'une esclave qui lutte envers et contre tout pour sa liberté. Dense, mais intense et inspirant ! 

J'ai été déçue...
Caraval de Stephanie Garber - VO : un roman au résumé diaboliquement alléchant mais qui s'avère hélas souffrir de gros défauts de rythme, d'une certaine absence d'enjeux, bref, un récit dans l'ensemble décevant. 

Sur ce, un très beau mois de novembre à vous !

4 commentaires:

  1. J'ai adoré La nuit des temps, mais je l'ai lu il y a tellement longtemps que j'en ai plus beaucoup de souvenir :/
    Je te souhaite un bon mois de novembre !

    RépondreSupprimer
  2. Je suis en train de lire Tortues à l'infini et j'espère adoré même si je ne suis pas une grande fan de John Green donc je crains avoir le même avis que toi (j"en suis au début)... Sinon j'adorerai lire le dernier livre d'Aymeric Caron parce que les animaux et moi c'est quelque chose ! J'adore cet homme, il est vraiment intelligent et c'est super ce qu'il fait pour nos amis les bêtes :)

    RépondreSupprimer
  3. J'avoue novembre c'est vraiment le pire mois de l'année ! Je crois t'avoir dit pareil l'année dernière d'ailleurs haha. Bon eh bien dans ce bilan je n'ai lu que Caraval que ma foi j'ai beaucoup aimé, dommage que tu n'aies pas accroché. Et je compte lire le nouveau de John Green à mon retour. Bref, bon mois de novembre ! :)

    RépondreSupprimer
  4. Wah, tu n'as pas chaumé ^^ je ne sais pas trop quoi penser de cette nouvelle sortie de John Green : jusque-là j'ai bien aimé ses romans mais sans plus et je me demande si ça sera pareil avec celui-là.
    Bon courage pour novembre, les partiels (T.T), le froid tout ça... Pense à Noël qui se rapproche :D

    RépondreSupprimer